Ce qui motive les entreprises mécènes - 16 juin 2009

juin 2009

seghers-cd4a.jpgLes différents acteurs de la société civile, porteurs de projets culturels ou sociaux, sont plus que jamais en quête de partenaires qui les accompagnent et les soutiennent, alors que l'État et les collectivités ne peuvent plus assumer seuls le financement de l'intérêt général. Parallèlement, les entreprises, souvent impliquées dans des actions philanthropiques, se posent aujourd'hui la question plus large de leur « responsabilité sociale ». Quels projets peuvent mériter leur engagement et leur investissement, renforcer leur identité et leur rayonnement, mobiliser leurs équipes, souligner les valeurs qui les habitent ? Animés par ces questions devenues essentielles, les entreprises françaises tentent de rattraper leur retard sur leurs homologues anglo-saxonnes, mécènes pionnières s'il en est. Des dispositifs législatifs tels que la loi d'incitation fiscale du 1er août 2003 sont désormais là pour les accompagner.

S'il subsiste encore - tradition jacobine oblige - des interrogations sur sa légitimité, la diversité et le dynamisme du mécénat à la française sont aujourd'hui une réalité. Mécénats culturels, sportifs et médicaux, pour les plus connus. Mécénats humanitaires, de recherche & développement, d'insertion ou de compétences, pour les plus novateurs. Le phénomène prend de l'ampleur, et suscite, en conséquence, un certain nombre de questions. Est-il réservé aux grandes entreprises ? Est-il pourvoyeur d'emplois ? À quoi servent les fondations ? L'entreprise peut elle mécéner l'entreprise ? En quoi le mécénat peut-il constituer un vecteur fort du sentiment d'appartenance ? Devons-nous craindre ce que les Anglo-Saxons appellent le « Charity Business » ? Les oeuvres d'intérêt général ne relèvent-elles pas des compétences exclusives de l'Etat ?

 

 

 

 

En présence de :

  • altermardis-2009.pngVirginie Seghers, consultante, spécialiste du mécénat et de la responsabilité sociale des entreprises. Elle a dirigé l'Admical de 1995 à 2002 et animé le CEREC, réseau européen des associations de promotion du mécénat d'entreprise. Elle est l'auteur de « Ce qui motive les entreprises mécènes » (Editions Autrement).
  • Delphine Lalu, adjointe au directeur du Développement durable d'AG2R-La Mondiale, nous exposera la culture du mécénat portée par son entreprise, dans le contexte de fusion de deux approches, celle d'AG2R, et celle de La Mondiale.
  • Eglantine Moret, de la Fondation Vinci, nous expliquera comment le mécénat peut constituer, dans son entreprise, un outil de mobilisation des salariés.
Up Conferences

Vidéo des Alter Mardis : Parlons solution