Contact Espace presse English version
AccueilActualités › Mobilité durable: allons nous devoir réapprendre à nous déplacer ? - 2 Mars 2010

Mobilité durable: allons nous devoir réapprendre à nous déplacer ? - 2 Mars 2010

mars 2010

altermardis-parlons-solutions.pngLa mobilité est devenue une donnée essentielle dans nos vies. A mesure que l'urbanisation s'étend, les distances parcourues s'allongent, les déplacements s'intensifient. Les hyperactifs que nous sommes exigent d'aller toujours plus loin, plus souvent, et plus vite. Cette course au déplacement n'est évidemment pas sans conséquence.

Et, si les utilisateurs de Vélibs tentent de montrer l'exemple, la tendance croissante à la mobilité motorisée (bel et bien avérée, en dépit des apparences) pose de sérieux problèmes... Alors, certes, d'un point de vue purement environnemental, il vaudrait mieux... qu'on se déplace assez peu ! Mais puisqu'il n?est décemment pas envisageable de rester cloitrés chez soi, il faut réinventer les manières de concevoir ses déplacements.

Ce 3ème « Alter mardi : Parlons solutions » s'intéressait à un des enjeux majeurs des prochaines élections régionales. Ludovic Bu, Marc Fontanes et Olivier Razemon, co-auteurs de « Les transports, la planète et le citoyen - En finir avec la galère, découvrir la mobilité durable » (Editions rue de l'échiquier) dresseront pour nous un panorama des nouvelles pratiques de mobilité. Accompagnés de Bruno Marzloff, intervenant de référence sur les questions de mobilité, ils nous expliquaient que la mobilité durable ne peut se focaliser sur le seul pilier environnemental. Les questions sociales et économiques sont centrales, et complexifient notablement le problème. A une époque où la mobilité conditionne le lien social (et parfois bien plus...), nous nous sommes interrogés sur la question que pose l'inégalité d'accès aux modes de déplacement.

Le phénomène de saturation des réseaux est lui aussi un enjeu. Les transports en commun sont-ils la seule réponse ? Quels enjeux méconnus sont liés au développement des voitures électriques ? Sur quelles fausses bonnes idées s'est construite la politique des transports depuis soixante ans ? Devrons-nous, à l'avenir, inventer de nouvelles façons d'appréhender nos déplacements ? La ville de demain acceptera-t-elle de nous laisser circuler autant que nous le voulons ou faudra-t-il restreindre les déplacements individuels et collectifs ? Et si le progrès passait par une optimisation des moyens existants plutôt que par une course folle aux kilomètres de voirie supplémentaires ?



marzloff-0b1f.jpgEn présence de :

  • Bruno Marzloff, PDG du Groupe Chronos , sociologue spécialiste des questions de mobilité
  • Marc Fontanes, directeur de Mobility+ Mobility+
  •  Olivier Razemon, journaliste au journal Le Monde

La rencontre était animée par Mathieu Taugourdeau, directeur du pôle Développement durable du Goupe SOS

Up Conferences

Vidéo des Alter Mardis : Parlons solution