Contact Espace presse English version
AccueilActualités › Les énergies renouvelables : l'après-pétrole se prépare aujoud'hui ! - 25 Janvier 2011

Les énergies renouvelables : l'après-pétrole se prépare aujoud'hui ! - 25 Janvier 2011

janvier 2011

Le Groupe SOS et Ashoka organisent chaque mardi à Paris des débats de société sous l'angle des solutions. Pour notre 29e Alter Mardis : Parlons solutions, qui s'est tenu le mardi 25 janvier prochain à l'ESCP, nous avons souhaité interroger la problématique des énergies renouvelables.

img_0401.jpgLa civilisation industrielle s'est bâtie autour de l'exploitation du charbon à la fin du XVIIIe siècle, puis du pétrole au milieu du XXe siècle. Aujourd'hui, les ressources fossiles s'épuisent alors que les menaces sur le climat sont pour une grande part dues à leur utilisation et que la consommation d'énergie ne cesse d'augmenter. 160 pays se sont engagés, en signant le protocole de Kyoto, à prendre des dispositions en vue de réduire la cause principale du réchauffement climatique : les gaz à effet de serre.

Deux réponses semblent inévitables : modifier nos comportements énergétiques ou/et trouver des ressources respectueuses des écosystèmes. Les énergies renouvelables (enR) apparaissent dans ce contexte une alternative intéressante pour préserver à la fois le confort des êtres humains et la qualité de l'air.

Le soleil, l'eau, le vent, le bois sont autant de ressources naturelles capables de générer de l'énergie grâce aux technologies développées par l'homme. Les sources d'énergies renouvelables présentent l'avantage d'être disponibles en quantité illimitée. Elles constituent une chance pour plus de 2 milliards de personnes isolées d'accéder enfin à l'électricité car elles permettent une production d'énergie décentralisée, indépendante du réseau national. Greenpeace et le Conseil européen des énergies renouvelables affirment même que l'Europe pourrait produire la quasi totalité de son énergie à partir de sources renouvelables en 2050.

Mais les enR ne sont pas sans soulever un certain nombre de questions. Sont-elles nécessairement écologiques ? Vous verrez par exemple que le nucléaire peut, d'un certain point de vue, tendre vers un modèle renouvelable... Les enR sont également confrontés aux limites de la volonté politique : quelle stratégie pour mettre en œuvre les engagements internationaux ? Comment impulser une politique locale de développement des enR ? Energie solaire, énergie marine, éolien : solutions gadgets ou vrai potentiel énergétique pour les pays émergents notamment ? Et les fournisseurs d'électricité et de chaleur, quelle place accordent ils réellement aux enR ?

Retrouvez le compte-rendu de cet Alter Mardi en cliquant ici, rédigé  par Aude Serra 

altermardis-parlons-solutions.pngAvec la participation de :

  • Arnaud Gossement, Avocat en droit de l'environnement, membre du Syndicat des énergies renouvelables et participant au Grenelle
  • Christian de Perthuis, économiste 
  • Hélène Gassin, vice-présidente de la région IDF chargée de l'environnement, de l'agriculture et de l'énergie
  • Raphaël Claustre, directeur du CLER (Comité de liaison énergies renouvelables)
  • Patrick Behm, président de Enercoop
  • Jerôme Mouterde, fondateur de Solaire2G

Le débat était animé par Mathieu Taugourdeau, Directeur de La Manufacture Durabl

Revivez cet évènement grâce au podcast de Radio Ethic

Les énergies renouvelables : l'après-pétrole se prépare aujoud'hui !

29ème AMPS

Up Conferences

Vidéo des Alter Mardis : Parlons solution