Contact Espace presse English version
AccueilActualités › Projection-débat : "Eco-habitat, l'urbanisme du futur" - compte-rendu écrit - 24 mai 2011

Projection-débat : "Eco-habitat, l'urbanisme du futur" - compte-rendu écrit - 24 mai 2011

mai 2011

 

A quoi ressemblera votre maison demain ? Ce fut la question soulevée par ce 43ème "Alter-Mardis: Parlons Solutions", avec la projection débat de l'épisode 3 du cycle "Artisans du changement" autour de "Eco-habitat: l'urbanisme du futur". Trois hommes, un même défi : adapter la construction de l'habitat au milieu naturel et à nos modes de vie. Ces acteurs du développement durable ont choisi de repenser la question de l'énergie et des déchets en proposant des solutions simples et originales dans le domaine de l'habitat. Animé par Thomas Philippon, coordonnateur d'Ekopolis, le débat qui a suivi la projection du documentaire a soulevé la question du passage d'une maison énergivore à un habitat à énergie positive.

Fabrice Blais, spécialiste de l'auto-construction écologique et Régis Faguelin, fondateur d'Alter-Bâtir, se sont interrogés sur le coût et l'impact de l'éco-habitat, mais également sur les initiatives mises en place pour le promouvoir et le développer.

 

dsc00234.jpgDans un contexte d'urgence écologique, l'habitat vit une mutation. Exigences thermiques renforcées, bios matériaux et nouveaux moyens énergétiques s'invitent dans nos chaumières. En France, dans un parc immobilier vieillissant, la moyenne de consommation par logement est de 240 kWh, soit 12% supérieure à la norme fixée pour 2012 et 38% pour 2020. Le bâtiment représente la deuxième source d'émission de Co2 après les transports. De fait, les enjeux sont colossaux ! Seul l'habitat bioclimatique basse énergie, utilisant exclusivement des matériaux écologiques choisis selon le climat régional, pourrait inverser la tendance. Aussi, des initiatives publiques sont mises en œuvre pour l'encourager, comme la loi Scellier pour l'habitat neuf. Et pourquoi ne pas avoir les yeux plus gros que le ventre et imaginer ces innovations, qui réconcilient la modernité avec la nature, à l'échelle d'un quartier et même d'une ville?

Les innovateurs sociaux, présentés dans l'épisode des "Artisans du changement", nous démontrent que le changement ne s'inscrit pas que sur un bout de papier mais sait se faire une place dans nos paysages. L'ingénieur français Fabrice André a fait de son refuge du Col de Sarenne un laboratoire d'innovations multiples. Sa particularité ? Arriver à gérer différentes sources d'énergies renouvelables en les mariant selon la météo et les apports. Rolf Disch s'est lancé, quant à lui, dans la construction d'un quartier expérimental. Dans la ville de Fribourg-en-Brisgau, surnommée "Solar City" pour son choix de l'énergie solaire comme alternative au nucléaire, des maisons «énergie plus» ont vu le jour. Enfin, l'exemple de Curitiba, au sud du Brésil, prouve qu'une métropole de plus de 2 millions d'habitants peut devenir le symbole d'une cité verte. Jaime Lerner, architecte et ancien maire de la ville, a su mettre en œuvre de nombreuses innovations : participation citoyenne dans la gestion des espaces verts, programme d'éducation pour la gestion des déchets, système de troc des détritus contre des fruits et légumes et invention du métro bus.

Pourtant, beaucoup boudent l'éco-habitat, trop vite taxé de coûteux, inaccessible, et injustement relégué au rang de caprice de "bobos". Nos deux invités du débat qui a suivi la projection sont entrepreneurs du bâti de demain. Ils vous ont démontré que l'habitat propre est une urgence à la portée de tous ! Alors que l'accès à la propriété devient un parcours du combattant et le besoin en logement est criant, Fabrice Blais accompagne des personnes dans l'auto-construction collective de maisons écologiques à très haute performance énergétique et à un coût modéré. Régis Faguelin a, quant à lui, créé une Coopérative d'Activités et d'Emploi en éco construction. Ainsi, ces entrepreneurs de bâtiments "verts" bénéficient d'un accompagnement gratuit, cofinancé par différents partenaires publics ou issus de l'économie sociale, et mutualisent leurs savoir faire. 
Professionnels de la construction, particuliers ou simple curieux, venez découvrir ces solutions innovantes qui fondent l'habitat de demain !

Cette rencontre a été animée par Thomas Philippon, coordonnateur d'Ekopolis, pôle de ressources francilien pour l'aménagement et la construction durables.

 

Retrouvez ici  le compte-rendu écrit de cette rencontre rédigé par Aude Serra.

 

Retrouvez les réactions en exclusivité de Fabrice Blais, spécialiste de l'auto-construction écologique, après cet Alter Mardi :

 

Retrouvez les réactions en exclusivité de Thomas Philippon, coordonnateur d'Ekopolis, après cet Alter Mardi :

 

Mot de bienvenue prononcé par :

  • Pascal Savoldelli, Vice-Président du Conseil général du Val-de-Marne en charge des finances, des affaires juridiques et patrimoniales et du développement économique.

 

En présence de :
 

 

Rencontre animée par Thomas Philippon, coordonnateur d'Ekopolis.

 

L'organisation de cet événement en Île-de-France a été rendue possible grâce à la Guinguette du Monde, partenaire de cette rencontre en Val-de-Marne.

Up Conferences

Vidéo des Alter Mardis : Parlons solution