HoldUp Solidaire avec MakeSense - 6 décembre

décembre 2011

altermardis_parlons_solutions.png

Vous avez l'âme entrepreneuriale, les idées qui bouillonnent et des solutions plein vos manches? L'Alter Mardi : Parlons Solutions du 6 décembre devrait satisfaire toutes celles et ceux qui ont le goût du défi.

Pour cette soirée inédite, Ashoka et le Groupe SOS s'entourent exceptionnellement du réseau MakeSense et vous proposent une formule différente : 6 entrepreneurs sociaux, dont 2 fellows Ashoka, vous attendent autour de 6 ateliers de créativité simultanés. Aidés des « gangsters » MakeSense (les jeunes organisateurs de ces ateliers appelés « hold-up »), vous êtes invités à résoudre les problématiques précises qui se posent à ces 6 entrepreneurs.

Plusieurs défis mais un seul objectif : dégager des solutions pour concrétiser et/ou faire grandir les projets des 6 entrepreneurs sociaux présents.

 

 

p1020811.jpgVous ne connaissez pas encore MakeSense ? Ce réseau mondial d'échanges open source "braque" les idées du business pour les donner aux entrepreneurs sociaux.

Ce 85ème AMPS sera pour vous l'occasion de découvrir une communauté hyper-dynamique, qui met son énergie au service du développement de projets socialement innovants.

 

Venez libérer vos idées pour aider l'un de ces 6 entrepreneurs sociaux :

- Anna Stevanato - fellow Ashoka. Anna a créé l'association D'Une Langue A L'Autre (Dulala) dans le but de favoriser l'intégration par la reconnaissance de la langue maternelle. Elle agit pour la défense du bilinguisme et du multiculturalisme, et elle aspire à changer les mentalités et le regard des gens sur les familles de migrants. Son enjeu : comment mieux communiquer sur ces sujets d'identité et sur sa vision d'une intégration à contre-courant des préjugés et des politiques actuelles ? 

 

- Majid El Jarroudi - fellow Ashoka. L'Agence pour la Diversité Entrepreneuriale (Adive) créée par Majid met en relation grandes entreprises et jeunes entrepreneurs des quartiers. Son objectif est de rétablir l'égalité des chances en facilitant l'accès aux marchés pour les PME créées par les jeunes issus de la diversité, pour qui les opportunités commerciales se font souvent trop rares, bloquant leur développement. Inciter les grandes entreprises à repenser leur politique d'achat, à devenir plus responsable en se tournant vers la diversité : un challenge que vous êtes prêt à relever ? 

 

- Gregory Fillipo. Cet ancien globe-trotteur, créateur de start-up web, souhaite aujourd'hui s'impliquer dans l'entrepreneuriat social avec son nouveau projet : Sikana. La mission de Sikana est de permettre à chacun d'apprendre tout ce qu'il souhaite grâce à des vidéos très simples. Il a déjà réalisé plus de 500 vidéos et s'apprête à lancer la chaîne Sikana sur le web. Son défi : comment développer une communauté d'individus qui apprend et partage son savoir en créant des vidéos ? 

 

- Alexandre Castel. Grâce à Station Energy, ce jeune ingénieur développe une solution innovante d'accès à l'énergie pour les populations rurales en Afrique Saharienne. Son défi : finaliser la création de son entreprise et assurer son développement dans deux pays africains, puis l'étendre sur l'ensemble de l'Afrique Subsaharienne.

 

- Claire Tournefier. Son projet Rejoué collecte, revalorise et vend des jouets usagés remis à neuf par des femmes et des jeunes exclus du monde du travail. Son défi, un jeu d'enfant ?

 

- Marie Yen. L'association 1001 fontaines pour demain permet à de petites communautés isolées (villages, écoles, centres de soins...) de satisfaire par elles-mêmes et sans infrastructure ni compétence spécifique, leurs besoins en eau potable. Un pari qui peut également être gagné en France ?

 

 

Retrouvez les prochaines rencontres AMPS sur le site du Groupe SOS.

 

En présence de :

 

  • Gregory Filipo, créateur de Sikana
  • Claire Tournefier, créatrice de Rejoué

 

Up Conferences

Vidéo des Alter Mardis : Parlons solution