Contact Espace presse English version

Des établissements très DD #1

avril 2012

Foyer vie Camille Claudel Paris

Le Groupe SOS est engagé dans une démarche globale de développement durable qui se traduit, notamment, par de nombreuses actions concrètes au sein de ses établissements.

Ouvert depuis le printemps 2011, le Foyer de vie occupationnel Camille Claudel accueille une trentaine d’adultes souffrant de troubles psychiatriques dans le 20ème arrondissement de Paris. De la conception du bâtiment jusqu'à l'alimentation des résidents, le foyer est pleinement inscrit dans cette démarche DD.

Conception et équipement de l'établissement

La question du développement durable a été intégrée dès la conception et l’équipement de l’établissement. Le bâtiment, construit en bois, est par exemple doté de panneaux solaires thermiques et de toitures végétalisées, tandis que le mobilier a été choisi en fonction (notamment) de critères environnementaux : bois certifié issu de forêts gérées de manière durable, absence de PVC et limitation des polluants de l’air intérieur, etc.

Le DD au quotidien

Mais la démarche DD se traduit également par des achats responsables : produits d’entretien issus de la chimie végétale, collecte et recyclage du papier par une entreprise d’insertion, photocopieur écolabellisé, achat de matériel informatique reconditionné auprès d’un ESAT, utilisation de papier 100% recyclé, commande à l’Agence du Don en Nature

Par ailleurs, l’alimentation des résidents a fait l’objet d’un travail particulier avec un prestataire : chaque semaine, une journée végétarienne est organisée, et l’ensemble des repas servis contient au moins 20% de denrées issues de l’agriculture biologique.

noix_lavage_dd.jpgEnfin, le linge des résidents est principalement lavé à l’aide de noix de lavage : complétées par du bicarbonate de soude (pour garantir la blancheur du linge), les noix sont aussi efficaces qu’une lessive classique, tout en étant beaucoup moins chères et plus écologiques. Du vinaigre blanc est utilisé en guise d’assouplissant, ce qui présente deux avantages : il assouplit le linge et protège les machines du calcaire. Ce fonctionnement (noix de lavage, bicarbonate de soude et vinaigre blanc) divise le budget lessive par 10...

Une démarche à moindre coût

De manière générale, la démarche de développement durable n'a rien coûté. En travaillant sur les pratiques, le surcoût du bio dans l’alimentation a pu être éliminé. Outre le traitement du linge, le reconditionnement à bas prix du matériel informatique et le partenariat avec l’Agence du Don en Nature ont permis de réduire drastiquement les coûts.

 

Pour en savoir plus , téléchargez le premier rapport de développement durable du Groupe SOS.