Zoom sur... Notr'Asso

avril 2012

Créée il y a 28 ans, Notr'Asso porte toujours aussi bien son nom. L'association accompagne des adolescents et jeunes adultes en difficulté à travers une double approche : éducative et psychologique. Durant toute la durée de la prise en charge, ces derniers se voient confier un appartement individuel : passeport vers l'autonomie.   

notr'asso reportage 2012Notr'Asso a été créée en 1984 à l‘initiative d'une dizaine de jeunes fréquemment exclus des structures traditionnelles. Ces derniers, confiés au titre de la protection de l'enfance, tenaient à être parties prenantes des décisions éducatives, mais aussi de la gestion de l'association parisienne.
Ainsi, avec d'anciens bénéficiaires et des professionnels du secteur, ils composèrent le premier conseil d'administration.

Aujourd'hui, Not'Asso accompagne 32 jeunes, âgés de 17 à 21 ans. Ils ont été orientés par leur référent de l'Aide sociale à l'enfance ou d'une structure d'accueil, souvent parce que la vie en collectivité ne constituait plus une réponse appropriée. « Lors des admissions, nous évaluons leur capacité à accéder à un hébergement individuel et à gérer leur quotidien » indique Marie-Christine Lafont, chef de service.
Les éducateurs assurent un suivi individualisé qui vise la construction d'un projet professionnel ou scolaire et, in fine, l'accès à l'autonomie. Pour favoriser cette autonomisation et combattre les problèmes personnels à la racine, Notr'Asso accorde un intérêt particulier à l'accompagnement psychologique.
Une petite dizaine de psychologues psychanalystes travaille avec l'association. Pour l'un d'eux, Ludovic Gadbin, « ces séances hebdomadaires leur permettent de prendre conscience de leurs histoires respectives et les aident à se positionner en tant qu'individus dans la société. »

La réussite du projet éducatif de l'association dépend, sûrement encore plus qu'ailleurs, de l'investissement des jeunes accueillis.
Marie-Claire, éducatrice spécialisée, est convaincue que « si les jeunes sont assidus, qu'ils se rendent à leurs trois rendez-vous hebdomadaires, leur situation évolue de manière significative ». William, un des adolescents qu'elle suit, partage cet avis. Pour autant, selon lui, cette prise de conscience n'a rien d'évident : « Dans un premier temps, c'est assez difficile de comprendre l'utilité de l'accompagnement. Cela demande un certain recul ».

notrasso william 2012notr_asso éducatriceParfois qualifié de ‘dispositif cool', Notr'Asso est en réalité bien plus exigeant qu'il n'y parait. Il nécessite un travail conséquent de la part des jeunes accueillis. « Contrairement à l'internat, l'heure du coucher ne dépend plus des éducateurs. L'extinction des feux c'est quand ils lèvent le doigt pour appuyer sur l'interrupteur » déclare Patrick Tite. En reprenant ainsi l'image du couvre feu, symbole  des structures d'accueil plus traditionnelles, le directeur de l'association montre qu'il joue résolument la carte de la responsabilisation.
Cela n'empêche pas les éducateurs d'effectuer des visites à domicile, par exemple. Celles-ci constituent d'ailleurs « un excellent indicateur de leur état psychique », selon Marie-Claire : « A travers une observation rapide des lieux et la qualité de leur accueil, on se rend compte de beaucoup de choses ». Et notamment des effets de la responsabilisation.
Près de 30 ans après la création de l'association, la quête de l'autonomie et la réalisation de soi demeurent au cœur du projet de l'association, et chère à son Président, Jean Plissoneau, psychanalyste de profession : « Vivre l'expérience de Notr'Asso revient à devenir acteur de la Cité, sujet de son histoire et non objet de l'histoire de ses parents, écrire sa partition, devenir son propre instrument pour l'interpréter et vivre ses rêves, pour ne plus rêver sa vie ».

Connectez-vous sur le site dédié de l'association pour en savoir plus.