Sur les pas du fondateur du GROUPE SOS

mars 2013

Retrouvez "Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles" en librairie dès le 18 avril 2013. La maison d'édition Rue de l'échiquier a réédité le premier livre de Jean-Marc Borello : une version actualisée pour découvrir comment le GROUPE SOS, ses 10 000 salariés et son fondateur inventent sans cesse de nouveaux moyens de mettre l'efficacité économique au service de l'intérêt général.

les_pieds_sur_terre_la_t_te_dans_les_toiles-a57f.jpg

L'auteur

Après une enfance à Gardanne, au coeur du bassin minier de Provence, entre un père militaire de carrière et une mère ouvrière, Jean-Marc Borello embrasse à 19 ans le métier d'éducateur auprès de jeunes en difficulté. Il devient ensuite expert en toxicomanie et sera recruté au sein de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue créée par le gouvernement de Pierre Mauroy. Il découvre l'entrepreneuriat "classique" en 1987 et prend la tête d'un groupement de PME durant 10 ans. Il se consacre ensuite à plein temps au GROUPE SOS, dont il avait créé les 1ères associations en 1984, à titre bénévole.

Trente ans plus tard, il assume toujours la direction de ce géant de l'économie sociale et solidaire, continuant à surprendre par la mise en place de dispositifs inventifs.

Une réédition nécessaire

Depuis la publication de SOS contre toute attente en juin 2009, il s'est passé beaucoup de choses dans la vie de Jean-Marc Borello et du GROUPE SOS. Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles est une édition de 192 pages enrichie de ce premier opus, suite à une nouvelle série d'entretiens menés durant l'été 2012. L'occasion, en particulier, de faire le point sur les nouveaux développements survenus ces dernières années, qui ont fait de Jean-Marc Borello l'entrepreneur social français le plus important. Élu président du Mouvement des entrepreneurs sociaux (le MOUVES), Jean-Marc Borello apparaît plus que jamais comme un dirigeant hors du commun.

Il revient ici sur les activités, les valeurs et les objectifs du GROUPE SOS qui, fondé sur des actions de lutte contre les exclusions, a su progressivement diversifier ses activités et gère désormais des hôpitaux, des maisons de retraite médicalisées, des cabinets de conseil en développement durable, un fond de financement, un réseau de radios associatives... Ce livre est aussi le portrait d'un homme pour qui la prise de risque est le moteur essentiel de toute action, pour qui « l'impuissance, c'est l'incapacité d'essayer et non l'incapacité de réussir ».

Extrait

« Je ne sais plus qui a dit : “Le meilleur moyen de ne pas avoir peur de l’avenir, c’est de le construire.” Ce qui me convient bien aujourd’hui avec la maison SOS, c’est de voir que d’autres suivent la même voie pour mettre l’efficacité économique au service de l’intérêt général. L’important est surtout de continuer à réfléchir à une manière d’aborder les sujets sous un angle différent. »

 

Commandez l'ouvrage en ligne sur le site de Rue de l'échiquier.