Contact Espace presse English version

Liens (extra)ordinaires

avril 2013

Exposition liens (extra)ordinaireParrains par mille vous invite à découvrir des histoires de parrainages photographiées par Stéphanie Lacombe. Chacune témoigne des multiples facettes que peut prendre le parrainage de proximité.

A travers une vingtaine de portraits de parrains ou de marraines et de leur filleul "de coeur", la photographe Stéphanie Lacombe offre un regard singulier sur des rencontres, des histoires, des liens uniques. Cette série de portraits révèle les différents "visages" du parrainage de proximité : un repère affectif, un soutien éducatif, une ouverture culturelle et sociale...

Parrains par mille, association de parrainage de proximité du GROUPE SOS, met en contact des familles avec des parrains et des marraines bénévoles. En offrant des repères stables à l'enfant et en créant des liens affectifs durables, le parrainage de proximité s'inscrit dans une démarche de prévention auprès de publics fragilisés mais également de soutien à la parentalité. Des liens forts se tissent entre les marraines, les parrains et les enfants.

 

Exposition liens (extra)ordinairesMélanie, parraine depuis 3 ans Ange Malika, 8 ans :

Mélanie : "La première fois que j'ai rencontré Ange Malika, c'était chez elle, j'ai rencontré sa mère, ses tantes, ses cousines. Elle était toute timide, et sans parler, elle est venue se blottir contre moi. Je pense que sa maman lui avait bien expliqué qui j'étais et quel était mon rôle au sein de l'association. Comme elle vient de Côte d'Ivoire et vivait seule, elle souhaitait pour Ange Malika une belle intégration et un modèle familial français.

Aujourd'hui, Ange Malika fait partie de ma famille, c'est tout à fait clair. Ici, les enfants sont devenus ses amis, on ne fait pas la différence de "qui est le parrain de qui". C’est un vrai melting pot, une véritable équipe Benetton ! On vit les choses à la bonne franquette : on mange, on danse, on chante, on s'éclate. Pour mes 30 ans, Ange Malika m'a fait une surprise, elle a lu un mot devant une cinquantaine d'invités, une déclaration d'amour très forte. J'étais émue, je pleurais. On pleurait de joie. Elle m'a dit qu'elle ne voulait pas que ça s'arrête et que ça dure toujours."

Ange Malika : "C'est Mélanie qui m'a appris à faire de la balançoire quand j'avais 6 ans. Cet été, elle m'a appris à faire des châteaux de sable à Saint-Malo. J'aime bien chanter a capella "Juste un instant" de M.Pokora. J'ai le trac, mais je me laisse aller ! Je n'aime pas la musique douce. J’aime celle qui fait danser."

Prochaines dates :

Du 10 au 28 février 2014 : Mairie du 20ème