L'économie du déchet s'invite dans l'entreprise

juin 2013

Mettre en place des solutions de recyclage à tous Les étages de son entreprise nécessite d'amener les collaborateurs à appliquer les consignes en vigueur grâce à quelques piqûres de rappel régulières et à les sensibiliser aux bonnes pratiques à adopter au quotidien.

 

solutions recyclageQuitte à utiliser du papier, autant se diriger vers du 100 recyclé. Cibler un papier "vert" sous-entend s'orienter vers ceux affichant un des trois écolabels existants en Europe : l'écolabel européen "La Fleur" qui certifie une fabrication du papier utilisant à la fois des fibres recyclées spéciales et des fibres vierges provenant de forêts gérées et limitant la pollution de l'air et de l'eau, l'écolabel nordique "Le Cygne blanc" qui revendique des garanties similaires, et l'écolabel allemand "L'Ange bleu", qui indique que les papiers sont fabriqués à partir de 100% de matière recyclée.

Opter pour un papier vierge n'est toutefois pas incompatible avec une politique d'achat responsable, pour autant qu'il soit issu de forêts gérées durablement, même si le papier recyclé reste plus vertueux sur le plan environnemental. « Au-delà du choix de la matière, on peut diminuer l'empreinte carbone de sa logistique en privilégiant une fabrication française », ajoute Yann Auger, directeur développement durable et achats au sein du GROUPE SOS.

 

Recycler son mobilier d'entreprise


En amont, les mobiliers écoconçus, et notamment ceux qui ont reçu l'écolabel français NF Environnement, sont à privilégier lors de l'acte d'achat. « Misez sur le bois et l'acier ou sur des meubles qui sont d'un seul tenant », conseille Emmanuel Bardin, cofondateur de Lemon Tri. En aval, Valdelia - un éco-organisme créé par des fabricants de mobilier professionnel pour répondre à la réglementation Grenelle 2 et à la REP meubles, assure gratuitement la collecte et le traitement des déchets de mobilier sur le territoire français.

La condition : afficher un volume au moins égal à 20 m² ou équivalent à 2,4 tonnes. En deçà, « les entreprises ont la possibilité de les déposer dans un des points d'apport volontaire disséminéssur tout le territoire, comme dans certaines déchetteries par exemple »,précise Yann Auger.

Pour en savoir plus sur les bonnes pratiques du GROUPE SOS, consultez l'article de Décision Achats.