Retrouvez le GROUPE SOS au Forum National des associations

septembre 2013

FNAFFaire de l’innovation sociale un investissement d’avenir.

Comment concilier innovation sociale et efficacité économique ?

Conférence organisée dans le cadre des UP Conferences.

Intervenants : Jean-Marc Borello (Président du GROUPE SOS), Catherine Barbaroux (Présidente ADIE) et Louis Gallois (Président FNARS).

RDV le 24 octobre à 9 heures au Palais des Congrès (Paris)

Faire mieux avec moins : contrainte ou challenge ? La pauvreté continue d’augmenter en France. Selon les dernières statistiques disponibles de l’INSEE (2011), la France compterait cinq millions de pauvres, soit un million de plus qu’en 2002. Les acteurs du secteur associatif doivent se confronter au quotidien à cette augmentation des besoins sociaux. Parallèlement, crise économique et impératif de réduction de la dette oblige, l’Etat n’est plus en mesure d’augmenter ses dépenses.  Conséquence : il faut « faire mieux avec moins ».

Nouvelle donne. L’État, soucieux de la destination de ses investissements, endosse le rôle de partenaire des acteurs privés œuvrant pour l’intérêt général. Pour ces derniers, l’enjeu consiste à mieux considérer la dimension économique, à relever le défi de l’innovation sociale.

Faire converger les expertises

  • Le parcours de Louis Gallois témoigne de l’évolution d’un secteur social de plus en plus pragmatique. Aux manettes, pendant de nombreuses années de fleurons de l’industrie française, dont EADS, il est aujourd’hui à la tête de la FNARS, l’une des plus grandes fédérations d’associations engagées dans la lutte contre les exclusions, et a pour mission de faciliter leur intégration dans ce nouveau contexte.
  • L’ADIE, présidée par Catherine Barbaroux, concilie au quotidien les notions de développement économique et fécondité sociale, et ce, à travers les 118 000 microcrédits accordés à autant de micro-entrepreneurs depuis sa création en 1989.  
  • Pour Jean-Marc Borello, qui a créé le GROUPE SOS il y a 30 ans, il est possible, et nécessaire, de concilier efficacité économique et intérêt général. Le programme Novation Sociale, initié par le GROUPE SOS et soutenu par le Fonds Social Européen, s’appuie sur l’identification de besoins sociaux repérés sur le terrain et permet de formaliser des réponses innovantes à ces derniers.

Modèles hybrides, pérennité économique, innovation sociale, parties prenantes, mesures d’impacts… Le vocabulaire des acteurs œuvrant pour l’intérêt général s’est étoffé ces dernières années. Longtemps considérés comme tabous, ces termes préfigurent aujourd’hui l’émergence d’un nouveau secteur, appelé à occuper une place prépondérante dans l’économie de demain.  

L'évolution qualitative et quantitative des besoins sociaux nécessite des solutions que l’État, affaibli et contraint par ses finances, ne peut plus porter seul. La réponse à ce contexte s'incarne dans l'innovation et la capacité à proposer des solutions pérennes et à fort impact, génératrices d’économies pour la collectivité. De nombreux projets existent déjà -souvent portés par le secteur associatif- qui ont su inventer de nouveaux modèles qui ne demandent qu’à être dupliqués.

up conferencesCette conférence est organisée par les UP Conferences.

 

 

 

 

FSE

Infos pratiques
Forum des associations
Palais des Congrès
75017 Paris
Métro : Porte Maillot

Conférence
24 octobre 2013
9 heures