Perte d'autonomie chez les seniors : quelles solutions ?

octobre 2013

Debats de l innovation socialeLes débats de l'innovation sociale sont organisés dans le cadre de NOVATION SOCIALE.
Ce programme du GROUPE SOS vise à développer des réponses innovantes à différentes problématiques sociales en s'appuyant sur les observations repérées sur le terrain.

 

 

 

 

PROCHAIN ÉVÉNEMENT :

 

17_decembre.pngPerte d'autonomie chez les seniors : quelles solutions ?
actua43_alzheimer.jpg

Selon un sondage Viavoice - Autonomic de 2010, 83% des Français interrogés se sentent désemparés face à la perte d'autonomie d'un proche. La prise en charge en EHPAD (Etablissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) est inadaptée à la génération de "jeunes seniors" dont la dépendance reste limitée à quelques gestes du quotidien. Face à l'absence d'alternatives proposées aux seniors et à leurs familles, le GROUPE SOS souhaite que soient crées des dispositifs accompagnant les seniors tout en respectant leur autonomie. >> Inscription gratuite mais obligatoire

 

EvEnementS PRECEDENTS :

11_octobre.pngCentres éducatifs fermés : quelles innovations ? 1248932_81687956.jpg

Simple alternative à l’incarcération ou véritables structures éducatives ? Depuis leur création en 2002, les Centres éducatifs fermés (CEF) sont au cœur du débat public. Ils sont aujourd’hui au nombre de 44 et accueillent près de 500 mineurs de plus de 13 ans. Le GROUPE SOS propose une approche différente des CEF. La priorité est donnée à la prise en charge éducative.

 

18_octobre.pngENFANTS MALADES : QUELLES SOLUTIONS POUR LES FAMILLES PRECAIRES ?ACT enfants malades

Les appartements de coordination thérapeutiques (ACT) sont des dispositifs d'accueil et d'accompagnement de personnes adultes précaires et malades. Mais qu'existe-t-il pour les familles en situation de précarité où seul l'enfant est atteint d'une pathologie chronique lourde ? Face au nombre croissant de familles en attente de solutions, le GROUPE SOS propose de développer un dispositif innovant d'hébergement et d'accompagnement médico-psycho-social.

 

drug_addiction_2.jpg29_novembre.pngFemmes et addictions : quelles innovations ?

Sociales, culturelles ou physiologiques, les différences hommes-femmes face aux addictions sont nombreuses. Les femmes se tournent plus difficilement vers les structures d’accueil existantes, que ce soit par peur de la réprobation sociale, ou par sentiment d’insécurité. Le GROUPE SOS souhaite que soient développés des dispositifs prenant en compte les spécificités de la population des femmes confrontées à un problème d’addictions.

 


4_decembre.pngSanté mentale et précarité : quelles solutions ?256704_2140.jpg

En Ile-de-France, un tiers des personnes sans logement souffrent de troubles psychiatriques sévères et 28,5% d'entre elles sont dépendantes ou consommatrices régulières de substances psycho-actives. Une fréquence 3 à 5 fois plus élevée que dans le reste de la population*. Face à la difficulté de la prise en charge dans les structures existantes, le GROUPE SOS a imaginé la création de dispositifs innovants pour accompagner les personnes en situation de précarité atteintes de troubles mentaux

*Enquête Santé mentale et addictions de 2010, Observatoire du Samu social de Paris et de l’Inserm.

 

Parrainage de proximité et protection de l'enfance

PARRAINAGE DE PROXIMITÉ ET PROTECTION DE L'ENFANCE : QUELLES SOLUTIONS ?Parrainage de proximité

Action de prévention ou de soutien à la parentalité pour les familles, le parrainage de proximité s’inscrit en complément ou en relais de dispositifs de protection de l’enfance. Mineurs isolés étrangers, jeunes majeurs, enfants isolés et placés, le parrainage, basé sur une intervention bénévole, constitue une réponse innovante aux besoins de liens durables et d’ouverture des enfants accueillis dans les établissements. Parrains Par’Mille et le GROUPE SOS Jeunesse proposent de développer les actions de parrainage avec les structures de protection de l’enfance, par un travail partenarial spécifique, complémentaire des dispositifs existants. 

 

12_decembre.png

En France, 475 000 enfants de moins de 3 ans fréquentent au moins une fois dans la semaine un établissement d’accueil petite enfance. La crèche, au-delà de son rôle éducatif, peut être un lieu d’accompagnement et de prévention des difficultés pour les parents et leurs enfants. Mais, faute de temps et de moyens, les dispositifs existant peinent à répondre aux besoins des familles. Le GROUPE SOS propose de développer un nouveau modèle de crèche. Entre accompagnement, prévention et protection de l’enfance, comment soutenir les familles dans leur fonction parentale ? Comment le soutien à la parentalité, dans une approche globale et partenariale, concourt à la protection de l'enfance ? 

 

CONTACT : novation-sociale@groupe-sos.org

 

FSE
Débats de l'innovation sociale
Café monde et médias
Place de la République
Paris 10ème