Contact Espace presse English version

Toutes les actualités du GROUPE SOS SOLIDARITES

décembre 2013

 

En Guyanne, inauguration "présidentielle"

groupe sos solidarités.png

D'une capacité de 63 places, dont 40 domotisées et équipées de lits médicalisés, la première Maison d'accueil spécialisée (MAS) de Kourou propose à des adultes en situation de handicap lourd un accompagnement pour les actes essentiels de la vie quotidienne dans un cadre de vie de qualité. Une équipe pluridisciplinaire de 80 personnes entoure ces adultes grâce à des équipements modernes et adaptés facilitant la prise en charge : balnéothérapie, salle de kinésithérapie, espace Snoezelen (multi-sensoriel), salle de sport adaptée, de spectacle, d'art-thérapie, de visioconférence dans le cadre de la télémédecine, et cuisine thérapeutique.

La MAS de Kourou a été inaugurée par le Président de la République François Hollande le 14 décembre dernier. Retour en images.

 

groupe sos solidarites.jpgUne autre MAS dans l'Essonne

Cette nouvelle Maison d'accueil spécialisée (MAS) se distingue par l'accompagnement spécifique de personnes atteintes de maladies neurologiques évolutives, essentiellement de sclérose en plaques. 50 résidents permanents et 10 résidents temporaires sont accueillis dans des chambres individuelles, et entourés par une équipe pluridisciplinaire. Activités sociales et culturelles sont proposées en parallèle des soins médicaux que nécessite la sclérose en plaques.

 

 

groupe sos seniors.jpgPremière pierre du 4eme Foyer d'accueil médicalisé (FAM), à Antibes

Cet établissement répondra à un besoin d'accueil adapté pour les personnes handicapées vieillissantes (plus de 40 ans) qui nécessitent un suivi médical ainsi qu'une assistance soutenue. Principalement originaires de la région, les futurs bénéficiaires souffrent de déficiences liées à des anomalies génétiques, pathologies mentales et/ou psychiques. L'établissement ouvrira en 2015 à Antibes et disposera de 44 places, dont 40 en accueil permanent et 4 en accueil temporaire.

 

groupe sos solidarités tunisie.jpg"La place des femmes tunisiennes" avec Développement sans frontières

Le Lab'ESS, programme développé en Tunisie par l'association Développement sans frontières, a organisé le 25 octobre dernier une conférence sur le thème "Les femmes tunisiennes et leur engagement dans la société civile". Plus de 100 personnes ont participé à cet événement. Après avoir été particulièrement mobilisées lors des manifestations précipitant la chute du régime de Ben Ali, en 2011, les tunisiennes sont désormais très actives au sein des mouvements associatifs.

 

 

groupe sos soldiarites tama.jpgItinéraires d'hommes en peine - un ouvrage collectif d'espoir à découvrir

"La création existe derrière les murs de la détention". Fruit d'un travail collectif encadré par les formateurs intervenant à la maison d'arrêt de Majicavo (Mayotte), Itinéraires d'hommes en peine met en lumière les productions de quatre détenus. Edité à 1 500 exemplaires, cet ouvrage a été réalisé dans le cadre des ateliers d'écriture, d'arts plastiques, de musique et de kamishibaï (genre narratif japonais dans lequel les artistes racontent des histoire en faisant défiler des illustrations devant les spectateurs), proposés par l'association TAMA, nom qui signifie "espoir" en shimaoré.

 

groupe sos solidarités.jpgQuatre résidents-artistes exposés à Paris

Quatre artistes accompagnés au sein de Centres d'hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) du GROUPE SOS ont été exposés dans le Salon d'honneur de la mairie du 20e arrondissement (Paris). Un beau moyen de mettre en lumière le talent de personnes investies dans un processus d'insertion sociale et professionnelle.
 

 

 

 

groupe sos solidarites.jpg

FOCUS sur... un Service d'accompagnement médico-social pour adultes handicapés (SAMSAH), en Gironde.

Après deux années d'activité, le Service d'accompagnement médico-social pour adultes handicapés (SAMSAH) de Bègles (33) adoublé sa capacité d'accueil, en passant de 15 à 30 places. Le dispositif est ouvert à toute personne majeure ayant une reconnaissance de handicap, psychique et/ou physique. Certaines personnes connaissent également des problèmes d'addictions, de précarité, sont porteuses du VIH, ou du virus de l'hépatite C. L'équipe du SAMSAH se déplace à leur domicile, ou sur des lieux où ils exercent une activité, et évalue leur situation sanitaire et sociale. Plutôt que de substituer aux autres solutions médico-sociales, ce dispositif joue un rôle de coordination des prises en charge déjà existantes menées auprès des usagers, afin d'optimiser l'accompagnement global. Depuis l'ouverture du SAMSAH, en septembre 2011, 72% des personnes accompagnées ont pu bénéficier d'une meilleure prise en charge médicale, 50% se sont davantage investies dans l'amélioration de leurs conditions et cadres de vie, 22% ont été réorientées vers des établissements ou services mieux adaptés  à leur problématique personnelle.