Contact Espace presse English version

Zoom sur l'intermédiation locative

mai 2014

Le dispositif d’intermédiation locative (IML) permet à des ménages en difficulté, souvent habitués des hôtels sociaux, de bénéficier d’un logement issu du parc privé. Avec 778 appartements, le GROUPE SOS dispose d’un des plus importants parcs de logements d’intermédiation locative d’Ile-de-France.

Zoom sur l'IMLCe lundi matin, 11h30, Delphine, travailleuse sociale à l’intermédiation locative (IML) du GROUPE SOS, rend visite à l’un des 33 ménages qu’elle suit au quotidien en Seine-Saint-Denis et dans le Val d’Oise. Elle arrive dans l’appartement de  Monsieur et Madame T. qui vivent dans un T4 à Sarcelles avec leurs 4 enfants. En deux ans, la famille T. a connu plusieurs séjours dans des hôtels différents, ce qui pose notamment des difficultés pour la scolarisation des enfants. Aujourd’hui, grâce à l’intermédiation locative, la famille T. habite dans un 60 m² avec deux chambres pour les enfants, une pour les parents, et un salon/salle à manger. « Tout a changé, on est comme chez nous», témoigne le père de famille.

Zoom sur l'intermediation locativeUn propriétaire, une association et un ménage

Ainsi, des propriétaires peuvent louer leur logement (bail de trois ans) à l’IML, gestionnaire, qui le sous-loue ensuite à un ménage. Ce dernier règle une partie du loyer à hauteur de 25 % de ses revenus et un forfait de charges. Le différentiel avec le loyer dû est payé par l’association qui bénéficie pour cela d’un financement public. Ce système garantit au propriétaire le paiement du loyer, l’absence de vacance, la gestion des dégradations et des avantages fiscaux.

Le programme d’IML a été initié à Paris en 2007 sous le nom « Louez Solidaire » avant d’être étendu à l’ensemble du territoire national dès 2008 (« SOLIBAIL »). Depuis 2009, l’IML du GROUPE SOS a pu répondre à la demande de près d’un millier de familles, représentant plus de 3000 personnes. Avec ses 7 chargés de mission logement, ses 23 travailleurs sociaux, ses 3 chefs de service et son directeur, le dispositif assure la prise à bail de logements destinés à accueillir les ménages désignés par les services publics.

zoom sur l'intermediation locativeDevenir locataire ordinaire

Durant 18 mois, les familles bénéficient également d’un accompagnement social. Relations de voisinage, entretien du logement, tenue des comptes, règlement des factures, réflexes à adopter en cas de problème d’eau ou d’électricité… Logement et accompagnement peuvent se prolonger au-delà des 18 mois si le relogement en logement de droit commun n’est pas acquis. « Il s’agit d’un nouveau métier pour les travailleurs sociaux, souligne Carole, chef de service à l’IML, mais le logement constitue un "outil" très intéressant : un minimum de confort de vie contribue à faciliter l’insertion professionnelle et à envisager de nouvelles perspectives ».

L’année prochaine, Abiba, fille de Monsieur et Madame T., ira à l’école voisine, comme ses frères et sœurs. Madame T., actuellement en contact avec Pôle Emploi, espère trouver une activité salariée, synonyme de complément de revenu pour l’ensemble de la famille. Peut-être la clef pour devenir locataire…durablement ordinaire.

Contact : iml.idf@groupe-sos.org