AccueilActualités › Maisons de retraite médicalisées : des lieux de vie avant tout

Maisons de retraite médicalisées : des lieux de vie avant tout

décembre 2014

GROUPE SOS SeniorsDans les 48 EHPAD (établissement d’accueil pour personnes âgées dépendantes) qu’il gère, le GROUPE SOS favorise l’autonomie, le confort et l’implication des résidents accueillis. Trois professionnels des EHPAD de Bobigny et de Longeville-les-Saint-Avold, partagent leur expérience et leur quotidien.

Loïc, directeur de l’EHPAD Hector Berlioz (Bobigny) :

"Un EHPAD fonctionne 24h/24, 7 jours/7 avec des journées très rythmées. Tous les jours, nous aidons et accompagnons les résidents dans leur quotidien (toilette, repas, déplacements, habillage, soins). Nous leur proposons une large palette d’activités : revue de presse, écoute musicale, jeux de société, gym douce, atelier esthétique, ciné-club… Selon moi, il est très important d’être présent aux moments clés de la journée : le matin, pendant les repas, en fin d’après-midi, parfois le week-end pour échanger avec les familles. Cela me permet d’échanger et partager, au quotidien, avec les résidents et l’équipe.

Notre établissement est ouvert au plus grand nombre et ce, quels que soient les parcours et les histoires de vie. Une grande partie de nos résidents sont orientés par les hôpitaux de proximité, les centres d’hébergement ou les foyers de travailleurs migrants. Nous mettons tout en oeuvre pour leur proposer un lieu à taille humaine, où chacun peut vivre en collectivité tout en conservant son autonomie. Un équilibre subtil mais indispensable à leur bien-être."

GROUPE SOS SeniorsGéraldine, gouvernante à l’EHPAD Hector Berlioz (Bobigny) :

"Je suis responsable du bon fonctionnement quotidien de l’établissement : cela comprend les commandes de linge, la vérification du matériel des personnels techniques. Il faut également s’assurer que tout est en place pour les repas, prendre du temps pour discuter avec les résidents, faire le point avec le cuisinier et les personnels soignants sur les difficultés de certains qui refusent ou ne peuvent pas s’alimenter. Je suis en charge de l’hygiène et de la sécurité des résidents et je dois pouvoir répondre à leurs demandes et à celles de leurs familles. Certains pensent que la vie en EHPAD consiste à manger et dormir, mais c’est un lieu plein de vie ! Les résidents créent des liens en partageant des activités. Gouvernante, c’est un métier où il faut savoir gérer les imprévus et s’adapter à chaque situation."

GROUPE SOS SeniorsDalila, directrice de l’EHPAD Les lauriers (Longeville-les-Saint-Avold) :

"Dans un EHPAD, les relations humaines sont primordiales, que ce soit avec les résidents, le personnel ou les familles. Chaque jour, je dois être présente et disponible pour les personnes âgées, leur famille et l’équipe. Pour répondre à sa vocation de lieu de vie, l’établissement doit être ouvert à l’extérieur et favoriser le bien-être des résidents. L’équipe est présente pour prendre soin d’eux, les écouter, les stimuler et leur éviter de se replier sur eux-mêmes. Les premiers temps en EHPAD peuvent engendrer un sentiment d’isolement pour les résidents. Nous devons alors recréer des repères dans leur quotidien.

Les repas contribuent à rythmer les journées. Le petit-déjeuner est servi dans les chambres. Une fois par mois, nous le proposons sous forme de buffet, en présence de bénévoles. A l’heure du déjeuner, les tables sont nappées, le personnel hôtelier en tenue et le Chef vient souvent discuter avec les résidents. Le goûter est l’occasion de créer un autre temps de convivialité. Les familles profitent souvent de ce moment pour les visites. Supermarché, bowling, piscine, restaurant, spectacle... nous encourageons vivement les résidents volontaires à sortir de l’établissement pour renforcer le lien social. Pour lutter contre l’affaiblissement des relations familiales, parfois dû à l’éloignement géographique, l’établissement sera doté très prochainement d’une connexion WIFI, pour permettre des échanges via internet grâce à une webcam."