Contact Espace presse English version

Zoom sur le Centre recherche théâtre handicap (CRTH)

mars 2016

Créé en 1993 dans la ville d’Arletty, Courbevoie, le CRTH a rejoint le GROUPE SOS en juillet 2015. Situé à Paris (12ème arrondissement) le Centre s'est donné pour mission de rendre la culture accessible à tous : adultes, adolescents, personnes valides ou porteuses de handicap...

reportage_sur_le_crth-8517.jpgUne éducation artistique pour tous

Les activités du CRTH s’articulent autour de 4 grands piliers : l’innovation en matière d’accessibilité culturelle, l’accompagnement des usagers et professionnels, l’éducation artistique pour tous et l’emploi notamment à travers des formations. Toutes les actions du centre sont orientées vers une éducation et une formation artistique entièrement accessibles pour les personnes en situation de handicap et pour les personnes valides.

Emilie Bougouin, Directrice du CRTH, nous explique : « Cours de théâtre, expression corporelle, mise en scène… Nous proposons à nos élèves les disciplines artistiques présentes en milieu ordinaire, avec toute l’exigence artistique requise, mais avec le souci d’accueillir chaque personne, valide ou non valide ». Inclusive, la formation artistique dispensée par le CRTH est également tournée vers l’extérieur. Les élèves présentent régulièrement leur travail au sein d’associations partenaires et d’établissements médico-sociaux. Ils bénéficient également de sorties pédagogiques. Fruit de leur travail, les spectacles qu’ils donnent sont eux aussi accessibles à tous les publics. Voyants, personnes mal-entendantes, valides… Les spectacles du CRTH constituent une véritable expérience sensorielle, invitant le spectateur à voir autrement. D’ailleurs, le savoir-faire reconnu du CRTH en termes d’accessibilité de la culture suscite l’intérêt de nombreux établissements culturels. Emilie ajoute à ce titre « Nous proposons des solutions permettant d’accompagner et de fédérer des acteurs pouvant intervenir tout au long de la chaîne de l’accessibilité de la culture ». Plus qu’un accompagnement, c’est une véritable relation de confiance qui s’est développée entre l’équipe du CRTH et les professionnels accompagnés.

Rechercher, c’est innover constamment

CRTH

« Recherche signifie pour nous se confronter, s’interroger, expérimenter, échouer, réussir, poursuivre ». C’est ce qui s’est produit il y a plus de 20 ans au moment de la création du Centre. Emilie se souvient : « Au début nous avons organisé une pièce de théâtre qui se passait dans l’obscurité totale. Placement des spectateurs, jeu des comédiens dans un espace scénique placé au milieu du public, musique, diffusion de senteurs… Tout se déroulait dans le noir. Mettre des voyants en situation de handicap et rendre accessible un spectacle à un public déficient visuel  fut la première grande étape de la recherche pour le CRTH. » De fil en aiguille a émergé la question de l’accès des spectacles à tous les publics, puis des spectacles comme moyen de sensibilisation au handicap, notamment dans le monde professionnel. Aujourd’hui le CRTH propose aux professionnels de tout secteur des formations afin qu’ils apprennent à mieux intégrer les questions du handicap dans leurs structures et à développer une communication de leurs activités adaptée à tous les publics.

CRTHDes dispositifs qui s’exportent

C’est à partir de l’observation de ce qui se passe sur le terrain que le CRTH a développé ses outils. « Nous venons de parler de recherche et d’éducation artistique, c’est justement au sein d’Acte 21, notre école de théâtre, que nous avons réalisé une de nos plus belles innovations : les Souffleurs d’Images. Lors des sorties pédagogiques de l’école, des élèves voyants se sont très naturellement mis à souffler à l’oreille de leur camarades déficients visuels les éléments qui leur faisaient défaut. De là est née l’idée de modéliser l’expérience. Aujourd’hui c’est un service tout public en plein essor qui permet à une personne déficiente visuelle d’accéder où et quand elle le souhaite à l’œuvre culturelle de son choix, en autonomie. Le Lucernaire, le Théâtre Mogador ou encore le Musée Guimet : de nombreux établissements proposent aujourd’hui ce dispositif à leurs publics.» Sur le plan professionnel, le CRTH favorise l’insertion de ses élèves en les employant sur la production de ses activités culturelles et sur ses actions de sensibilisations. C’est aussi grâce à Acte 21 que le CRTH donne à ses élèves les clés pour s’épanouir dans leur vie professionnelle, en milieu artistique ou autre.

L’art et la culture pour changer le regard sur le handicap

Les actions du CRTH font indéniablement bouger les lignes, à commencer par celles du regard sur les différences. Finalement, à la question sur le rôle de l’art et la culture pour préparer la société de demain, Emilie nous offre une réponse pleine de promesses : « L’art invite à se projeter, à ouvrir ses sens et son esprit. A écouter, et donc écouter l’autre, le comprendre. Je pense d’ailleurs que l’innovation sociale, qui est au cœur du développement du GROUPE SOS, la recherche, la témérité d’oser explorer de nouvelles voies depuis 30 ans, participe à cette évolution du regard ».