Un lieu d'accueil éphémère pour une réinsertion durable

avril 2017

D’une capacité de 160 places, le Centre d’hébergement d’urgence (CHU) L’Ephémère a ouvert ses portes en décembre à Paris (13e) pour une durée de sept mois. Son objectif ? Répondre à une demande croissante d’hébergement d’urgence en période de grand froid.

CHU L EphémèreUn projet expérimental

Premier dispositif hivernal du GROUPE SOS, le CHU L’Ephémère a repris d’anciens logements de la SNCF voués à la démolition en juin et mis à disposition gratuitement par le bailleur social ICF Novedis. Il héberge 35 familles sans domicile au sein d’appartements individuels ou partagés. « Notre engagement est de sortir ces personnes du dispositif d'hébergement d'urgence et de leur proposer une stabilité », souligne Carole Le Gal, Directrice du CHU. L'établissement fonctionne en synergie avec la Villa Fromentin (composée d’un CHRS en diffus, d’un CHU collectif et d’une plateforme d’activités) et propose à ses bénéficiaires un accompagnement personnalisé. Ce projet a été rendu possible grâce à l’investissement et à la réactivité de l’ensemble des équipes de la Direction régionale Ile-de-France du pôle Habitat solidaire et Action sociale, des volontaires du CHRS Fromentin et des équipes techniques qui ont également rejoint le CHU L’Ephémère.

CHU L EphemereUne équipe pluridisciplinaire et diversifiée

Jeunes professionnels, salariés en reconversion professionnelle, éducateurs confirmés… Une équipe composée de sept travailleurs sociaux accompagne au quotidien les familles. « Parmi eux, deux salariés de la Villa Fromentin se sont portés volontaires pour participer à cette expérience », précise Carole Le Gal. Insertion professionnelle, suivi de la demande de logement, histoire familiale... Les travailleurs sociaux analysent la situation de chaque famille selon des critères précis pour permettre à la demande d'orientation de déboucher vers une solution pérenne et adaptée.

On parle de nous

En mars, Actualités Sociales Hebdomadaires (ASH) a consacré un reportage au Centre d’hébergement d’urgence (CHU) L’Ephémère.
>> A (re)lire ici

 

En France, 140 000 personnes n'ont pas de domicile fixe et plus de 3 millions sont considérées comme mal-logées. La crise du logement touche des publics auparavant épargnés : retraités, étudiants, familles nombreuses, jeunes couples, familles monoparentales... Pour agir contre l'exclusion, le GROUPE SOS propose des solutions d'hébergement et de logement variées et veille à respecter la dignité de chacun.