Portrait d'Eric Bordin

mars 2018

Eric Bordin, Chef cuisinier au sein de l'Etablissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) Les Cèdres, à Metz.

portraitericbordin.png

 

« J’ai commencé à 14 ans mon préapprentissage dans un hôtel trois étoiles, à Saint- Avold. Après avoir passé trois saisons au Luxembourg, je suis parti effectuer mon service militaire pendant un an à Toul, au sein du 516e Régiment du Train. J’avais alors 20 ans. J’y ai rencontré des gens passionnés par la cuisine et cette mission a été très formatrice, notamment avec les 1 200 couverts à servir à chaque repas. J’ai encore en mémoire un arrivage impressionnant de 1 200 truites meunières à cuisiner : c’était l'un des premiers défis de ma vie professionnelle. C’est ensuite que j’ai rejoint l’Hôpital de Saint-Avold, auprès du Chef de cuisine. L’établissement était alors en cours d’extension. Trois ans plus tard, en 1986, j’ai intégré le tout nouvel EHPAD Les Chênes, à Créhange, puis, en 1998, l’EHPAD Les Cèdres où je travaille encore aujourd’hui ».

 

valeursessentiellesericblondin.pngQuelles spécificités voyez-vous à exercer votre métier au sein du GROUPE SOS ?

 « Avec notre arrivée au GROUPE SOS, la texture modifiée a connu un réel essor. Je pense notamment au concours Silver Fourchette, qui a valorisé cette innovation culinaire. C’est aussi grâce à ces projets Groupe que mon métier évolue et fait appel à mon sens de la créativité. Cette dimension est très stimulante et nous permet de satisfaire nos résidents. À nous de leur montrer les évolutions de la cuisine tout en respectant leurs demandes spécifiques et leur exigence de qualité. Notre métier de cuisinier consiste avant tout à faire plaisir à nos résidents. Pour cela, nous travaillons avec des produits de bonne qualité et changeons même plus souvent la carte qu’un restaurant. D’ailleurs, la salle à manger joue un rôle central dans un EHPAD. C’est le lieu où les résidents peuvent échanger et se sociabiliser le plus. Ils expriment leur avis entre eux, avec mon équipe et moi-même ».

En quoi consiste le Concours du Meilleur Ouvrier de France ?

ericblondinverbatim.png

 « N’ayant pas été formé au sein de restaurants, j’ai souhaité effectuer des concours régionaux. Un jour, je me suis inscrit au Concours du Meilleur Ouvrier de France. J’étais tout près de la finale lors de ma première participation et je souhaite me donner une nouvelle chance l’année prochaine, avec les encouragements et l’enthousiasme de Monsieur Spanier que je remercie. Le principe du concours ? 400 à 800 candidats sont en lice, en métropole et dans les DROM COM. Seuls les 40 meilleurs candidats régionaux sont sélectionnés pour la finale. Héritier de la cuisine d’Auguste Escoffier, chef à l’origine de la renommée internationale de la cuisine française au XIXe siècle, ce concours est très technique, tant dans la pratique qui demande plusieurs semaines de préparation en amont, que dans la théorie : une épreuve écrite aura lieu à la Sorbonne lors de la prochaine édition du concours cette année ».

Le saviez-vous ?

Durant sa mission au sein de l'EHPAD Les Chênes, Eric Bordin et son équipe ont mis en place le premier service portage de repas à domicile du GROUPE SOS.

>>> En savoir plus sur l'EHPAD Les Cèdres