Nos dispositifs en faveur des migrants

novembre 2018

Au GROUPE SOS, nous estimons que les demandeurs d’asile sont une chance pour notre pays. Depuis fin 2015, le Groupe a décidé de s’investir largement dans l’accueil, l’hébergement et l’accompagnement des personnes en situation d’exil, avec la ferme conviction qu’ils sont une richesse pour notre société, notre culture, notre histoire. En près de trois ans, nous avons créé plus de 2 000 places d’hébergement en dispositifs pérennes (CADA et CPH) ou d’urgence (CHU migrants, CAO) et développé des projets d’accompagnement destinés à ces personnes (Accompagnement des réfugiés réinstallés, Hébergement citoyen, IML réfugié).

valeursDans un contexte législatif mouvant et parfois complexe, GROUPE SOS Solidarités insiste sur les valeurs suivantes, essentielles à une politique d’accueil durable des populations en situation d’exil :

  • La garantie des droits des demandeurs d’asile en termes d’accès concret aux démarches et aux possibilités de recours,
  • Un renforcement des moyens dédiés à l’intégration, en termes d’apprentissage linguistique, d’accès à l’emploi engagé au plus tôt du parcours de demande d’asile, de créations de logements accompagnés.

Accompagner les réfugiés : de l'urgence au logement pérenne

De par son histoire, les valeurs et les principes d’action de GROUPE SOS Solidarités auquel il appartient, le pôle Habitat solidaire et action sociale inscrit la qualité de l’accueil et de l’accompagnement au cœur de son action, avec une attention toute particulière accordée aux questions de santé et de vulnérabilité au sens large. Depuis la crise migratoire il y a 3 ans, ce pôle connait un développement accentué qui permet l’élargissement de sa palette d’intervention et le renouvellement de ses méthodologies d’accompagnement.

nos dispositifs

 

  • 3 Centres d’accueil et d’orientation (CAO), soit 123 places. Au sein de ces établissements, les migrants sont orientés temporairement, pour effectuer les démarches de demande d'asile. Ils bénéficient d'un accompagnement juridique, social et d'un suivi sanitaire.
     
  • 1 Service de transport des migrants vers les CAO.
     
  • 6 Centres d’hébergement d’urgence pour migrants (CHUM), soit 655 places. Ces dispositifs ont pour vocation d’assurer la mise à l’abri des personnes migrantes, l’accès aux soins et l’accompagnement dans les démarches administratives. Ils s’inscrivent dans un plan gouvernemental, mis en place à Paris et en Ile-de-France, dont la coordination et le pilotage sont placés sous l’égide de l’Etat.
     
  • 2 Centres d’hébergement d’urgence pour réfugiés (CHUR), soit 177 places. Ces établissements sont dédiés à l’accueil de bénéficiaires en Ile-de-France d'une protection internationale.
     
  • 14 Centres d’accueil de demandeurs d’asile (CADA), soit 1282 places. Ils offrent aux demandeurs d’asile un lieu d’accueil pour toute la durée de l’étude de leur dossier de demande d’asile. Cet accueil prévoit leur hébergement, ainsi qu’un suivi administratif (accompagnement de la procédure de demande d’asile) et un suivi social (accès aux soins, scolarisation des enfants, etc.).
     
  • 6 Services d’accueil et d’accompagnement de réfugiés réinstallés, soit 294 personnes accueillies. Ils s'adressent aux personnes en transit dans des pays tiers - Liban, Turquie - repérés par le HCR comme publics prioritaires et qui obtiennent leur visa avant l’arrivée sur le territoire. Nos équipes ont en charge de les accompagner dans leurs démarches administratives, vers le logement autonome, l’intégration sociale et l’insertion professionnelle. Ces projets sont financés par le Fonds Européen Asile Migration et Intégration.
     
  • 3 Centres provisoires d’hébergement (CPH), soit 160 places, qui accueillent des personnes réfugiées statutaires en sortie de CADA pour leur proposer un accompagnement vers l’insertion professionnelle, une intégration sociale et un logement autonome durable. Les CPH sont plus spécifiquement dédiés à l’accueil de ménages fragiles et de jeunes de moins de 25 ans.
     
  • 3 dispositifs d’hébergement dédiés à l’accueil des mineurs non accompagnés (MNA), soit 94 places, au sein d’appartements partagés, en studio ou en Foyer de jeunes travailleurs. Ces jeunes sont accompagnés vers la semi-autonomie et bénéficient d’un accompagnement global (éducatif, accès aux soins, insertion professionnelle, accompagnement juridique). A ces structures dédiées s’ajoutent les Maison d'Enfants à Caractère Social (MECS), ouvertes à tout public de la Protection de l’Enfance et de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, au sein desquelles les MNA sont placés.
banniere
© Férial

Zoom sur 5 de nos actions

ecole des femmesL'Ecole des Femmes

MANA est une association qui intervient auprès des personnes migrantes pour leur apporter des soins psychothérapeutiques transculturels adaptés et les accompagner dans leurs démarches médico-sociales. Pour transmettre ses messages de prévention, MANA a créé « l'Ecole des Femmes » qui favorise une approche de médiation par la langue et la culture. Le principe est d'aborder des messages de santé simples par des rencontres et des activités artistiques ou sportives, pour permettre aux femmes accompagnées de les adopter dans leur quotidien, en favorisant les savoir-faire des femmes et en luttant contre l’isolement grâce à des moments de partage et de convivialité. l'Ecole des Femmes accompagne 166 femmes.

pair aidanceL'approche pair-aidance

Expérimentée depuis quelques mois au CADA Grand-Dax (Landes), cette approche repose sur l’entraide entre les personnes ayant traversé des épreuves similaires. A Dax, les pairs-aidants sont des demandeurs d'asile hébergés au sein du CADA qui apportent un soutien aux autres résidents. Chacun est spécialisé dans un domaine de compétence (apprentissage du français, aide administrative, sport, intégration dans ville…). Cette approche favorise les échanges avec et entre les résidents, contribue à leur apporter un soutien dans leur parcours et à retrouver l’estime d’eux mêmes.

accueil refugiesL'accueil des réfugiés par des citoyens

GROUPE SOS a développé un partenariat avec l'association SINGA autour du programme Comme à la maison (CALM) qui permet l’accueil de 400 réfugiés chez des particuliers volontaires pour une durée temporaire de 3 à 12 mois. Le GROUPE SOS propose un soutien social aux personnes réfugiées afin de faciliter leur insertion socio-professionnelle. Il les accompagne dans leurs démarches administratives mais aussi dans la recherche d’un logement pérenne. Le Groupe leur propose également un suivi médical personnalisé.

asile integrationDe l'asile à l'intégration

Créée en 1951, l’ASSFAM est spécialisée dans l'accueil, l'intégration et l'accompagnement de personnes migrantes en Île-de-France et en Rhône-Alpes. L'ASSFAM accompagne les personnes migrantes pour leur permettre de trouver leur place au sein de la société française, sans pour autant les couper des composantes de leur culture et de leur histoire. Le maintien de la diversité culturelle, richesse pour la société française, est en effet nécessaire pour lutter contre toute forme de racisme et de discrimination.

compagnonnageLes projets spécifiques d’insertion professionnelle

GROUPE SOS Solidarités et Fermes d'Avenir (GROUPE SOS Transition écologique) proposent à des personnes ayant le statut de réfugié un programme de compagnonnage. L'objectif est de les aider dans l'apprentissage du français, de favoriser leur insertion sociale et professionnelle et de favoriser les bonnes pratiques agricoles. Le GROUPE SOS propose également un programme de certification des compétences et de recommandations par le biais de l’immersion, ou encore des mises en situation et mentorat en entreprise ou en association. Enfin des partenariats sont en cours d’exploration avec d’autres opérateurs de l’insertion professionnelle des migrants (Wintegreat, Action Emploi Réfugiés etc…).
 

Edito Chantal Mir
© Férial