Accueil › Épiceries solidaires : près de 100 emplois sauvés par le GROUPE SOS

Épiceries solidaires : près de 100 emplois sauvés par le GROUPE SOS

février 2019

L’association ANDES (Association Nationale de Développement des Epiceries Solidaires) était en redressement judiciaire. Jeudi 24 janvier, le Tribunal de Commerce de Bobigny a validé l’offre de reprise du GROUPE SOS, seul repreneur à s’être manifesté. La pérennité de son réseau de 365 épiceries solidaires sera désormais garantie. En rejoignant le GROUPE SOS, l’association ANDES évite la liquidation judiciaire, et près de 100 emplois sont sauvés.

ANDES, acteur central de la lutte contre le gaspillage alimentaire

logo andesDepuis 2000, le réseau qui compte aujourd’hui 365 épiceries solidaires partout en France œuvre pour que l'accès à l'alimentation soit un droit pour tous et une passerelle vers l'insertion durable des personnes en situation de précarité. Association majeure de l’aide alimentaire en France, elle permet l’accès en libre-service à des produits de consommation courante contre une faible participation financière (en moyenne 20% du prix "marchand").

Acteur central de la lutte contre le gaspillage alimentaire, ANDES est aujourd’hui implanté dans 4 Marchés d’Intérêt Nationaux (MIN) à Rungis, Perpignan, Marseille et Lille. L’association travaille activement à la lutte contre le gaspillage alimentaire par la récupération, le tri et la distribution de denrées alimentaires au sein du réseau des épiceries solidaires, mais également auprès des Restos du Cœur, Secours Catholique, Secours populaire, et autres acteurs associatifs locaux.

Une activité pérennisée

andes epiceries

Sans patrimoine immobilier ni fonds propres, cette association bénéficiera de la solidité du GROUPE SOS pour poursuivre son activité et se développer, pour consolider son modèle économique et dépasser ses difficultés récentes (0.6 million d’euros de pertes en 2018).

Plus de 93% des postes actuels, dont 100% des contrats en insertion, sont sauvegardés, soit près de 100 emplois. Les 7% restant pourront compter sur un accompagnement de professionnels du retour à l’emploi du GROUPE SOS. Une cellule de reclassement sera financée afin d’offrir les meilleures conditions aux salariés non repris pour leur permettre de retrouver un emploi dans les brefs délais. Une priorité de réembauchage de 12 mois et une possibilité de reclassement sur les postes ouverts sur l’ensemble du GROUPE SOS sera proposée.

« Pérenniser les actions des épiceries solidaires s’inscrit dans l’ADN du GROUPE SOS, dans sa tradition de lutte contre toutes les formes d’exclusion. Selon les Etats généraux de l’alimentation, 8 millions de personnes en France n’ont pas accès à une alimentation suffisante et de bonne qualité pour des raisons financières. L’offre des épiceries solidaires répond à cette urgence sociale et environnementale, en proposant l’équivalent de 22 millions de repas chaque année pour plus de 150 000 bénéficiaires. » Jean-Marc Borello, Président du Directoire du GROUPE SOS.

> En savoir plus sur ANDES