Accueil › Plaidoyer Habitat et Action Sociale : Accueillir sans condition, accompagner chaque situation

Plaidoyer Habitat et Action Sociale : Accueillir sans condition, accompagner chaque situation

avril 2019

Porté par GROUPE SOS Solidarités, le Plaidoyer « Habitat et Action sociale » a été remis le 28 mars à Julien Denormandie, Ministre de la Ville et du Logement, lors d'un événement au café Fluctuat Nec Mergitur à Paris. Le GROUPE SOS a dévoilé des actions concrètes et ambitieuses, portées par ses équipes, ainsi que la proposition d’une transformation profonde des méthodologies d’accompagnements et des dispositifs. 

> TÉLÉCHARGER LE PLAIDOYER COMPLET <

Pourquoi ce plaidoyer ?

vignette2-8929.jpgLe logement pérenne est non seulement un droit, qui n’exige aucun pré-requis, mais aussi le socle d’un retour à la vie professionnelle, à la santé, à la vie sociale ou familiale, souvent interrompues par les années de rue ou de précarité. « Une société pour tous, une place pour chacun », telle est la devise de GROUPE SOS Solidarités. Appliquée au logement, cela signifie non seulement la nécessité que chacun y accède, mais également qu’il ait les moyens de s’émanciper dans et grâce au logement et d’y reconstruire sa vie. 150 000 personnes sont considérées comme sans abri et 902 000 personnes comme privées de logement personnel. Et loger ne suffit pas : sortir de l’exclusion, pour une personne fragilisée physiquement et psychologiquement par la rue dont toute l’énergie est concentrée sur la sécurité et la survie, nécessite un accompagnement personnalisé et adapté à chaque situation.

Dans l’ensemble des centres d’hébergements pour demandeurs d’asile, nous devons accompagner ces publics avec les mêmes valeurs et principes d’action que pour les autres : une mise en sécurité et non pas juste à l’abri, un accompagnement pluridisciplinaire et expert, le respect de l’intimité et de la vie privée et familiale un renforcement de l’autonomie. 

Le plaidoyer est bâti sur un axe simple, mais ambitieux : le succès du relogement se construit sur un accompagnement pour tous, inconditionnel, évolutif et acceptant toutes les singularités.

> Découvrir le plaidoyer

 

Nos Propositions :

couverture plaidoyer1. Intégrer financièrement la notion de vulnérabilité dans l’approche tarifaire de l’hébergement. Aujourd’hui, les places en centres d’hébergement sont financées selon un coût plafond par personne. Or, nous savons par exemple que les personnes isolées coûtent plus cher que chacun des membres d’une famille car ces derniers partagent un même appartement et ont souvent des démarches uniques pour toute la famille. Les personnes isolées sont également sujettes à des périodes de sans abrisme plus longues, qui les fragilisent de manière profonde. Prendre en compte financièrement la notion de vulnérabilité permet un accompagnement adapté et prévient les risques de refus de publics fragiles dans les centres.

2. Dissocier la prescription de logement de la prescription d’accompagnement. Le système d’accueil actuel est trop contraint : à un mode d’habitat proposé, une seule modalité d’accompagnement. Or, cela ne correspond pas toujours aux besoins et désirs de la personne, qui peut avoir besoin d’accompagnement renforcé dans un logement indépendant, ou inversement. Cela entraîne la multiplication des déménagements en fonction des besoins d’accompagnement, et donc une fragilisation des parcours. Il s’agit de révolutionner la construction juridique et financière actuellement bâtie autour de la notion de dispositif.

3. Combler les importantes lacunes du système d’accueil et d’intégration. Nous proposons la révision du Règlement Dublin, afin d’instaurer un système d’accueil et de répartition des demandeurs d’asile humain et cohérent. Nous proposons également que les démarches des Bénéficiaires d’une Protection Internationale (BPI) en matière d’accès au logement soient adaptées et l’accompagnement à l’intégration véritablement renforcé. Enfin, nous détaillons les moyens humains supplémentaires nécessaires pour un travail serein et efficace des travailleurs sociaux, aujourd’hui surchargés, et les manques du dispositif Asile.

> Découvrir le plaidoyer

Chantal Mir, Porte-parole du plaidoyer Habitat et Action sociale

chantal mir
 

Directrice générale Habitat et Action Sociale de GROUPE SOS Solidarités

chantal.mir@groupe-sos.org   Résultat de recherche d'images pour  @chantal_mir   Résultat de recherche d'images pour  Chantal Mir

 

Chantal Mir est directrice générale Habitat et Action sociale de GROUPE SOS Solidarités. Elle gère ainsi l'ensemble des établissements et dispositifs relatifs à l'accueil et l'accompagnement de publics vulnérables ayant des difficultés d'accès au logement (personnes sans domicile fixe, migrants...). Avant d'intégrer le GROUPE SOS, Chantal a notamment passé près de 12 ans à coordonner des programmes de Médecins Sans Frontières.

Le pôle Habitat et Action sociale propose des solutions d’hébergement et de logement variées tout en veillant à respecter la dignité de chacun. Il se compose de 71 établissements et services. Il gère 3 780 places d’hébergement et 990 logements accompagnés. Les équipes du pôle Habitat et Action sociale ont accompagné 24 638 personnes en 2017. Le Pôle Habitat et Action sociale fait partie de GROUPE Solidarités.

GROUPE SOS SOLIDARITES

A GROUPE SOS Solidarités, nous croyons au concept de fécondité sociale : chaque individu a quelque chose à apporter à ses contemporains. Ainsi, nous déclinons le concept de solidarité au pluriel et développons des actions solidaires auprès de personnes précaires, souffrant d'addictions, atteintes du VIH, en situation de handicap, sans-abri ou mal logées, LGBT+, migrantes, travailleuses du sexe.

> En savoir plus sur GROUPE SOS Solidarités

Ils en parlent :

Chantal Mir, Directrice du pôle Habitat et Action sociale de GROUPE SOS Solidarités, présente dans une tribune publiée dans La Croix, les propositions en faveur d'une transformation profonde des méthodologies d’accompagnements et des dispositifs.  

> Lire la tribune dans La Croix

Retour sur l'événement :

Après un discours introductif de Jean-Marc Borello, Président du Directoire du GROUPE SOS, Chantal Mir, Directrice Générale Habitat et action sociale de GROUPE SOS Solidarités, a remis le plaidoyer à Julien Denormandie, Ministre de la Ville et du Logement. Il s’en est suivi un échange constructif sur les actions concrètes à mener autour du logement.

En deuxième partie, un dispositif innovant a été présenté par ses acteurs : le dispositif Prélude 93, un dispositif d’accompagnement Modulaire en Intermédiation Locative en bail glissant ou en bail temporaire. Merci à Dominique Bonnet, membre du conseil départemental de Seine-Saint-Denis ; Virginie Mazi, Responsable de secteurs du Dispositif SOLIBAIL, Intermédiation Locative Paris Ile-de-France ;  Alexandra Le Gall, Travailleuse sociale à l’Intermédiation Locative Paris Ile-de-France et Mme Saganogo, accueillie sur le dispositif Prélude 93 pour leurs témoignages !

Découvrez l’événement en image :

retour sur le plaidoyer