Jeudi solidaire du 2 février 2006

février 2006
Les « Jeudis Solidaires » visent à présenter des initiatives économiques alternatives. Participer aux « Jeudis Solidaires », c’est pouvoir poser toute questions, dans un cadre convivial et informel, à des représentants d’organisations de l’Economie Sociale et Solidaire.

Pour cette douzième édition des Jeudis Solidaires, nous accueillerons Philippe Frémeaux, PDG d'Alternatives Economiques, entreprise qui édite notamment le mensuel d'actualité du même nom.

Alternatives Economiques s'est donné une ambition : éclairer le citoyen, lui permettre de comprendre, de participer lui aussi au débat démocratique et par conséquent d'agir. Alternatives Economiques entend mettre à la portée de tous une information de qualité sur l’actualité économique et sociale en conciliant lisibilité, clarté, facilité d'accès et solidité des connaissances et des compétences. Il traite aussi de thèmes rarement abordés dans une presse économique qui "s’adresse aux gagnants et s’intéresse peu aux perdants" : inégalités, pauvreté du tiers monde, conditions de travail...

Financièrement indépendant, Alternatives Economiques est éditée par une société coopérative de production (Scop), dans laquelle les salariés sont les associés majoritaires. Les autres actionnaires sont ses lecteurs, réunis en association, et une Société civile de placement qui accueille les actionnaires extérieurs amis du journal (personnes physiques ou morales).

Alors qu’un titre de presse joue généralement son avenir au lancement, Alternatives Economiques connaît depuis sa création une croissance progressive, « en tache d’huile ». Le premier numéro est paru en novembre 1980, tiré à 2 000 exemplaires, imprimés sur 16 pages en noir et blanc et sur papier recyclé. Alternatives Economiques est aujourd’hui devenu un magazine diffusé chaque mois à plus de 105 000 exemplaires, sur 116 pages en couleur.

Dans quelle mesure la structure juridique de cette société de presse garantit-elle l'indépendance de la ligne éditoriale ? Comment sont prises les décisions relatives aux grandes orientations de ce journal ? Peut-on réussir économiquement avec un actionnariat majoritairement réservé aux salariés de l'entreprise ? Autant de questions auxquelles ce Jeudi Solidaire devrait notamment nous permettre de répondre.

JeudiNews :
- l'association Ashoka présentera pendant ce jeudi solidaire un bilan des "Rencontres de l'entrepreneuriat social" qui auront lieu le 31 janvier 2006 (www.ashoka.asso.fr)
- depuis la rentrée, possibilité offerte aux personnes présentes dans la salle de présenter l'actualité de leur structure d'Economie Sociale et Solidaire (dix minutes au total).

Rendez-vous à L'Auberge

www.lauberge.fr
4 rue Jean-Pierre Timbaud
Paris 11ème


Jeudi 2 février à 18 h 45


Inscription par e-mail obligatoire


Contact : Nicolas Froissard
Délégué régional Ile-de-France CJDES
(Centre des Jeunes Dirigeants et acteurs de l'Economie Sociale)
nicolas.froissard@groupe-sos.org
01 55 87 55 54

Structures d'économie sociale partenaires des Jeudis Solidaires :


CJDES Ile-de-France


Groupe SOS


Macif


La Péniche

Le logo des Jeudis Solidaires a été réalisé par Presscode (structure d'économie sociale et solidaire)
Définitions Economie sociale et solidaire
L’économie sociale est définie par référence à ses statuts. Ce secteur se compose des coopératives, mutuelles et associations. L’économie sociale constitue un troisième secteur, autonome, au sein duquel les structures sont gérées démocratiquement selon le principe « une personne, une voix ». La destination des excédents éventuellement réalisés est originale : soit ces excédents ne peuvent être partagés entre les adhérents (c’est le cas pour les associations) soit ils profitent équitablement à tous les adhérents ou salariés.

L’économie solidaire est axée vers les initiatives de développement local, de réinsertion et de lutte contre l’exclusion : insertion par l’économique, commerce équitable, tourisme solidaire, systèmes d’échange locaux…