AccueilActualités › Jeudi Solidaire du 4 décembre : l'économie sociale apporte-t-elle des solutions à la crise ? Yes we do !

Jeudi Solidaire du 4 décembre : l'économie sociale apporte-t-elle des solutions à la crise ? Yes we do !

décembre 2008
Jeudi Solidaire du 4 décembre 2008 (de 18 h à 20 h).

L'économie sociale est née pour répondre à la crise

Au 19ème siècle, l’industrialisation paupérise les classes populaires, ce sont les premières crises économiques et sociales. Face à cette paupérisation, les classes laborieuses cherchent à répondre à leurs besoins, que ce soit pour s’assurer contre la maladie à travers les caisses de secours mutuel, accéder au crédit par le biais d’organismes de crédit coopératif, se procurer certains biens essentiels (denrées alimentaire, vêtements) par la création de coopératives de consommateurs, ou s’organiser en groupements de producteurs. C’est ainsi que l’idée d’économie sociale apparaît.

10% des emplois en France

Cette économie ni capitaliste ni publique, qui favorise une implication de l'ensemble des parties prenantes (salariés, clients, actionnaires/administrateurs...) dans la gouvernance d'entreprise, représente aujourd'hui plus de 10% de l'emploi en France. Mais elle est également présente partout dans le monde, au sud comme au nord et même aux Etats Unis d'Amérique. L’économie sociale (associations, mutuelles et coopératives) n'a pas pour objectif de rentabiliser du capital, de servir des dividendes à des actionnaires, elle prône une répartition juste et équilibrée des richesses créées, dans le sens de l'intérêt commun.

Une solution à la crise actuelle ?

Si l'économie sociale semble en mesure de répondre à la quête de sens de nombreux citoyens, la crise actuelle interroge : touche-t-elle l'économie sociale aussi durement que l'économie classique ? et surtout l'économie sociale, que l'on entend peu aujourd'hui, peut-elle représenter une solution crédible ou du moins proposer des remèdes à la difficile situation économique et sociale que nous connaissons actuellement ? En quoi est-elle en rupture avec le capitalisme ?

A-t-elle les outils , la « taille » qu’il faut pour prétendre jouer ce rôle ?

Pour essayer de répondre à cette question, nous aurons le plaisir d'accueillir Thierry Jeantet, auteur de "l'économie sociale, une alternative au capitalisme" (éditions Economica, mars 2008). Thierry Jeantet est directeur général d'un groupement européen d'intérêt économique (Euresa) et président de l'association "Les Rencontres du Mont Blanc" (rencontres internationales de l'économie sociale). Il a multiplié les expériences au sein d'un secteur dont il connaît les forces et les faiblesses (il a travaillé dans une banque coopérative, au Groupement des mutuelles d'assurance, à la délégation interministérielle à l'économie sociale ; il a également été président du Centre des Jeunes Dirigeants et acteurs de l'économie sociale).

Avec Thierry Jeantet, des personnalités issues des mondes politique, médiatique et économique auront pour objectif d'identifier pendant cet événement les réponses que peut apporter l'économie sociale à la crise actuelle.

Rendez-vous à L'Atelier le 4 décembre de 18 h à 20 h
8-10 impasse Boutron Paris 10ème.
Métro Gare de l'Est ou Château Landon
Stations Vélib' 10023 ou 10026.

Inscription gratuite mais obligatoire auprès de celine.kerspern@atelier-idf.org
Rendez-vous à L'Atelier le 4 décembre de 18 h à 20 h
8-10 impasse Boutron Paris 10ème.
Métro Gare de l'Est ou Château Landon
Stations Vélib' 10023 ou 10026.

Inscription gratuite mais obligatoire auprès de celine.kerspern@atelier-idf.org