TAPAJ Ile-de-France

TAPAJ (Travail Alternatif Payé à la Journée) est un programme national d'insertion spécifique. Il permet aux jeunes consommateurs de produits psychoactifs, en situation de grande précarité, d'être rémunérés en fin de journée pour une activité professionnelle qui ne nécessite pas de qualification ou d'expérience professionnelle particulière et qui n'engage pas le jeune sur la durée. Son développement est soutenu depuis 2014 par la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA) et est porté depuis 2016 par TAPAJ FRANCE, dont GROUPE SOS Solidarités est membre du bureau. Le GROUPE SOS s'est vu confier le pilotage du programme TAPAJ à Paris, mais aussi en région PACA.

tapajLes origines de TAPAJ

TAPAJ trouve ses origines au Canada. Ce programme y est né en 2000 et s’inspire d’une pratique de jeunes en errance, qui consistait à effectuer de petits travaux pour subvenir à leurs besoins primaires. Une alternative aux métiers de rue a donc été créée en proposant aux jeunes des chantiers courts, rémunérés le jour même.
En France, TAPAJ a été pour la première fois expérimenté à Bordeaux en 2012. Au regard des insertions positives des jeunes bénéficiaires, de nombreux acteurs institutionnels ont souhaité déployer ce programme sur leur territoires.

TAPAJ en Ile-de-France

Le projet TAPAJ est implanté à Paris depuis 2015. Grâce au soutien des acteurs institutionnels, associatifs et professionnels, le programme parisien développe son accompagnement auprès des jeunes tout en tissant des liens avec des acteurs privés partenaires, notamment la SNCF.

Le public accompagné

TAPAJ s'adresse aux jeunes de 16 à 25 ans en situation de grande précarité, à savoir :

  • sans domicile fixe
  • en situation de rupture familiale
  • consommateurs de substances psychoactives
  • vivant de ressources illégales et/ou de la mendicité

TAPAJ leur propose à la fois des outils d'insertion professionnelle et de réduction des risques. Il permet au jeune d'avoir une source légale de revenu avec un minimum de contraintes. Leur activité professionnelle flexible leur permet d'acquérir progressivement les codes du monde du travail, favorisant leur employabilité.

Les acteurs de TAPAJ

Les Centres de soins, d'accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA) et Centres d'accompagnement à la Réduction des risques pour usagers de drogues (CAARUD) porteurs du dispositif TAPAJ communiquent aux jeunes qu'ils accompagnent des missions proposées par des entreprises, collectivités et institutions partenaires. En parallèle, les équipes de ces CSAPA et CAARUD nouent et développent des partenariats avec des entreprises susceptibles de proposer des missions compatibles avec TAPAJ. Le jeune peut s'inscrire à une mission qui lui convient, jusqu'à la veille de la mission.

Les associations intermédiaires partenaires du dispositif TAPAJ se constituent employeurs juridiques des jeunes travailleurs. Ce sont elles qui assurent leur rémunération et éditent leur bulletin de salaire en fin de mois.

Les entreprises, collectivités et institutions partenaires proposent des missions d'un mois renouvelables, à raison de sessions de quatre heures. Ils se chargent de trouver des chantiers de travail adaptés et forment un réseau national de partenaires TAPAJ.

Un accompagnement en trois phases

  • La prise de contact

Le jeune s'inscrit à une mission, avec l'accompagnement d'éducateurs de rues ou des CSAPA et CAARUD. Il peut ensuite effectuer une mission sur un chantier, dans un groupe de 7 jeunes encadrés par un éducateur. Un salaire net de 10€ / heure net est versé à la fin de la journée sous forme de chèque, échangeable en liquide à La Poste dans l'immédiat. Le jeune reçoit sa fiche de paie en fin de mois.

  • La prise en charge

Le bénéficiaire peut se voir proposer un contrat plus long, avec plusieurs jours consécutifs travaillés et une rémunération en fin de contrat. Le jeune est accompagné dans sa recherche de logement, ses démarches administratives, sociales et médicales.

  • L'accompagnement

Une augmentation du volume horaire travaillé est proposé au jeune. Par ailleurs, il a la possibilité de rejoindre un chantier de façon plus autonome, et d'être accompagné dans l'élaboration de son projet professionnel.

Le GROUPE SOS acteur du réseau TAPAJ

Accès aux soins, lutte contre les addictions, accompagnement vers l'insertion sociale et professionnelle... A travers les établissements qu'il gère, notamment en Ile-de-France, le GROUPE SOS est un acteur majeur de la lutte contre les exclusions, notamment au regard de la prise en charge des jeunes en situation d'errance et éloignés de l'emploi.

Grâce à son implantation, son savoir-faire et aux spécificités du terrain qu'il connaît, le GROUPE SOS a souhaité mettre en œuvre le programme TAPAJ en Ile-de-France (et en Région PACA), avec l’approbation de la MILDECA.

Le GROUPE SOS déploie le programme TAPAJ en Ile-de-France au sein du Le CAARUD Kaléidoscope (Paris 19e), depuis 2015. Le saviez-vous ? Du 04 avril au 27 juin 2018, 7 jeunes de 18 à 25 ans participent chaque mercredi  aux missions d’entretien accompagné d’éducateurs spécialisés du CAARUD Kaléidoscope. Depuis 2016, le partenariat avec le réseau SNCF a permis d’effectuer plusieurs missions au sein des gares parisiennes. Ces missions ont été un atout majeur dans le développement du programme TAPAJ.

>> En savoir plus sur le programme national de TAPAJ

>> En savoir plus sur TAPAJ en région PACA

Le réseau national TAPAJ en une carte

                   carte de TAPAJ

Travail alternatif payé à la journée

» Visitez le site Web TAPAJ Ile-de-France

» Découvrez tous ses établissements