Accueil › Pôle pénal / médico-social

Pôle pénal / médico-social

GROUPE SOS Jeunesse, créée en juillet 2016 suite à la fusion de deux associations, JCLT et Insertions & Alternatives, devient l'une des principales associations de protection de l’enfance du territoire national et ultra marin. GROUPE SOS Jeunesse s’organise en deux pôles : le pôle Pénal/Médico-social et le pôle Aide sociale à l’enfance. Le pôle Pénal et le pôle Médico-social ont pour objectif de favoriser la (ré)appropriation de la fécondité sociale de chacun, de donner une dimension nouvelle à la notion d'initiative, à celle de perspective. C'est le point d'origine d'une action qui, sans nier la complexité et la diversité des réponses à apporter, met plus en avant l'activité que l'emploi, l'initiative que l'assistanat, le désir que le besoin, l'éducation que la répression. GROUPE SOS Jeunesse déploie aujourd’hui une offre éducative au pénal très diversifiée qui en font l’un des principaux partenaires associatifs du Ministère de la Justice.

Les missions

• Actions éducatives : prise en charge de mineurs délinquants orientés par des magistrats en application de l'ordonnance du 2 février 1945, ou, le cas échéant, de mineurs placés au titre de la protection de l'enfance.
• Activités d'insertion sociale et professionnelle : prêts à des chômeurs créateurs d'entreprise (uniquement sur le territoire du Nord-Pas-Calais) via le dispositif Germinal ; soutien technique et financier (subventions) aux initiatives d'habitants dans les quartiers en difficulté ; programme d’accompagnement à l’insertion des jeunes en difficulté (Jeunes d’Avenir)
• Accompagnement individuel des personnes en contrat d'insertion au sein des entreprises d'insertion du GROUPE SOS (La Plateforme Insertion).
•  Prise en charge de jeunes présentant des troubles de la conduite et du comportement (Institut Thérapeutique, Educatif et Pédagogique)

Le public

• Mineurs sous mandat judiciaire (ordonnance de 45 – assistance éducative – protection de l’enfance) ou administratif.
• Demandeurs d'emploi.
• Personnes souffrant de troubles de la conduite et du comportement.

Les partenaires

Autorités de contrôle : Protection judiciaire de la jeunesse ; Conseils départementaux ; Agefiph ; Conseil régional ; Agence régionale de Santé.

Origine des financements : Protection judiciaire de la jeunesse ; Conseils départementaux ; Conseils régionaux ; fonds européen ; fondation d'entreprise ; Politique de la Ville (contrat de ville FIPD) ; Agefiph.

Les mesures ASI (Appui social individualisé) sont soutenues financièrement par l'Union Européenne via des crédits FSE (Fonds social européen).

Quelques chiffres

• Budget annuel global : 18 millions d'euros.
• Nombre de salariés : 280
• Nombre de places pour mineurs : 136 habilitées PJJ et 87 pour le pôle Médico-social.
• Nombre de prêts d'honneur aux chômeurs créateurs d'entreprise : plus d'une centaine par an.
• Accompagnement insertion : 234 personnes.

Pour restituer la fécondité sociale des individus

» Découvrez tous ses établissements

Informations

Association reconnue de bienfaisance par arrêté préfectoral du 22 janvier 2003

Insertion et Alternatives est membre de l'Unals

Association reconnue de bienfaisance par arrêté préfectoral du 22 janvier 2003.

Président
Monsieur Edouard Durant