Contact Espace presse English version

AEMO 77

La mesure d’action éducative en milieu ouvert (AEMO) est une décision judiciaire qui repose sur un cadre légal (article 375.2 du code civil). Cette mesure vise à protéger l’enfant vivant encore dans sa famille dès lors que ses conditions de vie sont susceptibles de le mettre en danger ou quand ses parents rencontrent des difficultés particulières dans leurs responsabilités éducatives. La mesure d’AEMO est une des composantes du dispositif de Protection de l’enfance. Elle doit favoriser la mobilisation de la famille autour de l’intérêt du mineur. Elle est au centre des droits et devoirs des parents qui demeurent responsables de la protection et de l’éducation de leur enfant.
L’AEMO 77 offre la possibilité d’hébergement de courte durée (moins de 72 heures), à destination des mineurs principalement, associée à la mesure « renforcée », pour répondre aux situations de fortes tensions ou d’urgence.

Objectifs

L’AEMO est centrée sur l’enfant, sur ses besoins essentiels à son développement et à son épanouissement. Elle vise également à aider et soutenir les parents dans la compréhension de leur rôle et de leurs difficultés, à les aider à mettre en oeuvre leurs compétences parentales et à les conduire à utiliser les dispositifs de droit commun. Impliquant une plus grande disponibilité des professionnels, l’AEMO renforcée, dans ce contexte, vient tenter de répondre à des situations où le risque d’atteinte à l’altérité, au développement physique, psychique et social de l’enfant est avéré.

Actions

Le soutien, l’étayage, la reconnaissance et la valorisation des compétences parentales sont des axes majeurs et prioritaires de l’action. Au travers de démarches individuelles (échanges, rencontres…) et/ou collectives (ateliers, groupe de parole, séjours extérieurs), la co-construction de réponses, étayée des potentialités familiales et des ressources de l’environnement, vise à rendre acteurs les parents dans l’élaboration de leurs propres réponses dans l’intérêt de l’enfant.

La participation des familles et leur implication même dans le fonctionnement du service (au travers d’un processus formalisé d’évaluation de la qualité de la prestation) contribuent d’une volonté affichée de revisiter régulièrement les pratiques professionnelles et de permettre leur évolution.

Public

Le service s’adresse aux mineurs âgés de 0 à 18 ans, et à leur famille domiciliée sur la partie nord-est du département. Dans le cadre des mesures renforcées, le service est habilité à élargir son champ d’action à toute la partie nord du territoire Seine-et-Marnais.

Modalités d'admission

A réception du jugement au service et au regard des possibilités de prise en compte de la mesure, le chef de service organise une première rencontre avec les parents, l’enfant et les travailleurs sociaux référents. Le travail s’organise tant dans le respect des échéances et des attendus du magistrat que dans la prise en compte effective des objectifs définis préalablement avec la famille dans le cadre du document individuel de prise en charge.

Partenaires

Pour une lecture la plus adaptée au contexte et la construction de réponses avec la famille aux difficultés qu’elle rencontre, la mesure se construit en étroite collaboration avec des partenaires institutionnels : le Conseil général, l’Education nationale, le secteur pédopsychiatrique, les services de droit commun (logement, santé).

Equipe

Sous la responsabilité du directeur, un chef de service éducatif, des travailleurs sociaux de formations différentes et complémentaires (éducateurs spécialisés, éducateurs de jeunes enfants, assistantes sociales, technicienne de l’intervention sociale et familiale…), des psychologues, une médiatrice familiale, des techniciens administratifs, visent, au travers de leurs actions quotidiennes, à garantir la cohérence et la pertinence du regard et de l’accompagnement proposé aux enfants et à leurs familles.