Ajouté le 12 août 2011
Mineurs délinquants : les dispositifs sont-ils inadaptés ?

Issus de la loi d’orientation et de programmation pour la justice du 9?septembre 2002, les centres éducatifs fermés (CEF) accueillent, sur décision judiciaire et pour une durée de six mois renouvelable une fois, les mineurs multi¬récidivistes, en alternative à l’incarcération ou dans le cadre d’un aménagement de peine. En décembre?2010, Nicolas Sarkozy a confié au député (NC) Yvan Lachaud une mission destinée à identifier « de nouvelles méthodes pour faire reculer durablement la délinquance juvénile ». Parmi les pistes envisagées par le président de la République, la possibilité « d’étendre les compétences [des CEF] au-delà des mineurs multirécidivistes pour lesquels ils ont été conçus ».

Dans la lettre de mission, est évoqué un « premier bilan encourageant », en contradiction totale avec les critiques du contrôleur général des lieux de privation de liberté en date du 1er?décembre.

Interview : Hélène Delmotte, réalisation, Jacques Paquier

Retrouvez les vidéos du Groupe SOS sur Dailymotion