Le développement durable s’installe à la Maison-relais La Bastide

Accueil / Actus / mars 2021

A Marseille, la Maison-relais La Bastide a décidé d’incarner pleinement le développement durable et d’intégrer ce modèle dans la question du « savoir habiter ». Un panel d’initiatives est mis en place progressivement par Hélène et Romain, professionnel·le·s de l’équipe sociale de l’établissement, afin de transformer un sol appauvri en un jardin écologique, autonome en eau et peu consommateur d’énergie. Après deux à trois ans d’effort, le projet porte aujourd’hui ses fruits.

Réduire la consommation d’eau et d’énergie comme point de départ

Côté bâtiment, la Maison-relais La Bastide nécessitait un bon diagnostic énergétique pour prétendre devenir un exemple au niveau de l’impact environnemental. Des travaux ont été réalisés : changement de fenêtres, pose de panneaux solaires, diminuant de manière radicale la consommation d’énergie. La Maison-relais va continuer à installer les équipements nécessaires à un projet écologique d’ampleur : une cuve à eau pour récupérer l’eau de pluie du toit et arroser les futures cultures sans eau courante, du matériel de récupération pour confectionner tout le mobilier nécessaire pour les plantations, et bientôt une fontaine à eau sans électricité, faite maison à partir de 2 bouteilles trouées complètera le dispositif pour permettre aux oiseaux et aux insectes de se désaltérer.

Un atelier bois à partir de matériaux recyclés

Avec le lancement du projet, Hélène et Romain se sont rapidement lancé·e·s dans un atelier de menuiserie : il fallait construire les bacs à semi et des meubles de jardin. Certains bacs sont réalisés en hauteur, pour permettre aux personnes en fauteuil de jardiner. La confection de bancs et des tables permet de créer des espaces extérieurs conviviaux. Une salle d’activités est également équipée pour offrir aux locataires un lieu d’activités, de lecture ou de méditation au calme. Tous les meubles sont réalisés en palettes ou matériaux recyclés, donnant ainsi une seconde vie aux matériaux tout en améliorant le cadre de vie des locataires.

Redonner vie à une terre appauvrie

Un autre objectif essentiel pour Hélène et Romain : redonner vie au sol, presque mort. Une des premières étapes pour le binôme a consisté à fabriquer du compost végétal pour enrichir la terre : en 2 ans, le résultat est déjà spectaculaire.

Tout l’hiver, la terre a été préparée, choyée pour être prête à accueillir les plantations au printemps en semis ou en pleine terre. Et pour que la vie prospère au mieux, légumes et fleurs ont été mélangés. Tomates, petits pois, carottes, navets sortiront dans quelques mois de terre, à côté des citronniers, abricotiers et figuiers et des fleurs de toutes sortes.

Pour contribuer au cycle de la nature, les initiatives fusent : un “hôtel à insectes” pour accueillir la nuit papillons, bourdons, abeilles ou perce-oreilles qui en journée polliniseront les fleurs pour les faire pousser et leur permettre de se reproduire toutes seules. Une cabane pour attirer les oiseaux a déjà pris place dans un arbre. Un poulailler spacieux accueille ses 3 poules, nourries des déchets alimentaires des résident·e·s et de vers riches en vitamine, élevés soigneusement dans ce but. Il faut à ces vers 3 à 4 mois dans un abri rempli de farine pour leur permettre de se transformer en cocons et enfin en ténébrions qui pondront de nouveaux œufs. Grâce à ce régime, les œufs des poules sont plus gros et plus nombreux.

Peu à peu, ce jardin reprend des allures de jardins d’Eden. Hélène et Romain font tout de leur main, aidé·e·s parfois par quelques locataires. Le binôme espère que cet exemple les motivera de plus en plus et leur permettra de comprendre que la nature est un parfait exemple du cycle de la vie dans lequel chacun·e peut s’inscrire.  Prochaine étape ? La fabrication d’une agora de 2,60 m d’envergure composée d’une table circulaire et d’un banc en bois de La Bastide. Elle entourera dès l’automne un bel olivier et deviendra le lieu de rencontre et de vie estivale pour tous les locataires.

> En savoir plus sur la Maison relais La Bastide

> En savoir plus sur GROUPE SOS Solidarités