Restauration et protection de l’environnement : nos associations mobilisées

Accueil / Actus / juin 2021

Conscient de l’importance des écosystèmes à l’heure où la lutte contre le réchauffement climatique et la destruction de la biodiversité n’a jamais été aussi urgente, le GROUPE SOS a à cœur d’entretenir le patrimoine naturel en France et à l’international, mais aussi de le restaurer quand celui-ci est endommagé. La préservation et l’entretien de la nature est, en effet, l’une des clefs de la transition écologique. Il s’agit d’une ressource stratégique pour le développement rural, l’agroécologie, l’économie forestière et touristique, et pour la réduction des risques naturels. Zoom sur nos activités de préservation et de restauration des écosystèmes.

Comment le GROUPE SOS contribue-t-il à la protection de l’environnement ?

Depuis 2017, le GROUPE SOS s’est doté d’un secteur Transition écologique. Il défend le concept d’écologie humaine, celle qui fait rimer l’humain avec l’environnement, sans que l’un ne prenne le pas sur l’autre. Son objectif à l’ère de la rareté : faire mieux avec moins. Au sein des différents enjeux de la transition (alimentation, énergie, mobilité, économie circulaire, financement), GROUPE SOS Transition écologique focalise ses activités sur quatre pôles : Préservation et valorisation du capital naturel ; Agriculture et alimentation durable ; Enseignement et formation ; Financement de la transition.

A l’international, le GROUPE SOS agit également pour l’environnement et inciter aux changements de comportements, et entend construire un monde plus respectueux de la nature, notamment à travers les actions d’associations comme Planète Urgence ou d’Ateliere Fara Frontiere, qui promeuvent des modèles durables pour les populations locales.

Plus largement, les établissements du GROUPE SOS s’inscrivent dans une logique de développement durable, en travaillant sur des projets avec les bénéficiaires et les professionnel·le·s. A Marseille par exemple, la Maison-relais La Bastide a décidé d’incarner pleinement le développement durable et d’intégrer ce modèle dans la question du « savoir habiter ». Un panel d’initiatives est mis en place progressivement par de l’équipe sociale de l’établissement, afin de transformer un sol appauvri en un jardin écologique, autonome en eau et peu consommateur d’énergie.

Brigades Nature, Wings of the Ocean… Zoom sur certaines de nos associations en France

Brigades natureEntretenir le patrimoine naturel en France tout en réinsérant les personnes isolées

À travers les activités des Brigades Nature, le GROUPE SOS réalise des chantiers d’entretien et de restauration d’espaces verts et naturels qui contribuent à préserver les ressources naturelles de nos territoires. Entretiens d’espaces naturels ou paysagers, en milieu aquatique ou en montagne, agriculture durable, gestion et soin des arbres… Les Brigades Nature forment des personnes compétentes en matière de gestion écologique des territoires, avec l’ambition d’offrir aux personnes éloignées de l’emploi des opportunités pour se former et devenir un acteur de terrain pour la restauration et la pérennisation de notre environnement.

Protéger des réserves naturelles en Camargue et les rendre accessibles à toutes et tous

Les Marais du Vigueirat GROUPE SOS Transition écologiqueSitués à 20 km du centre d’Arles, le site naturel des Marais du Vigueirat (1 200 hectares), propriété du Conservatoire du Littoral, sont reconnus à l’échelle internationale, bénéficiant d’un classement en Réserve Naturelle Nationale sur plus de 900 hectares. Les Amis du Marais du Vigueirat, association gestionnaire de ces espaces naturels uniques, agit pour la protection de la faune sauvage, promouvoir un développement local et durable et favoriser l’insertion par l’emploi. Les Marais sont ouverts au public, afin de sensibiliser le plus grand nombre à la sauvegarde de l’environnement. Plus de 30 000 visiteur·euse·s découvrent chaque année les Marais du Vigueirat, et des interventions à destination des scolaires tirent parti du potentiel pédagogique du lieu. Cet espace accueille d’autre part des agriculteurs et agricultrices locales, et des éleveur·euse·s de taureaux et de chevaux. La présence de ces troupeaux contribue à la gestion écologique, au maintien des milieux naturels ouverts et met en valeur les activités traditionnelles d’élevage sur les sites.

Lutter contre la pollution des mers et des fleuves

Wings of the Ocean réalise des missions de dépollution maritime et fluviale depuis 2018. Initialement créée pour agir en mer à bord du navire Le Kraken, l’association française a développé progressivement ses missions sur la terre ferme, le long des fleuves et des rivières. Elle réalise 4 à 5 dépollutions par semaine par bateau et organise, à bord et grâce à des bénévoles passionnés de la mer, des campagnes de sensibilisation sur la pollution marine, d’éducation à l’environnement et du mode de vie zéro-déchet, en accueillant notamment des visites scolaires. Des antennes locales émergent progressivement sur l’ensemble du territoire métropolitain et deux nouveaux voiliers ont rejoint la flotte en 2021. L’Amadeus et 15 bénévoles à son bord navigueront cet été de port en port entre Sète et Nice pour dépolluer les littoraux et les côtes de la méditerranée. Quant au Saint Amour, il sert de camp de base à l’équipage pour les missions de dépollutions à terre et en mer sur l’Etang de Berre. Afin de pérenniser l’association et ses équipes, et renforcer ses activités, Wings of the Ocean a récemment rejoint le GROUPE SOS. 

L’agro écologie pour préserver les écosystèmes

Fermes d'avenirLes sols sont des ressources naturelles à protéger. L’agriculture industrielle, en les épuisant et en s’appuyant sur un modèle court-termiste doit évoluer. De ce constat a été créée fin 2013 l’association française Fermes d’Avenir, qui a pour ambition d’accélérer la transition agricole. Elle s’adresse aux différents acteurs de la transition : agriculteurs et agricultrices d’aujourd’hui ou en devenir, entreprises, territoires, propriétaires fonciers, citoyen·ne·s, consommateurs et consommatrices. Pour cela, l’association agit sur différents leviers importants de cette transition : faciliter l’émergence de nouvelles fermes (Pôle Production), former les générations futures d’agriculteurs et d’agricultrices (Pôle Formation), mobiliser des financements innovants (Pôle Financement), et influencer les citoyens et les décideurs (Pôle Influence).

A l’international, essaimer des modèles durables

ateliere fara frontiere Atelier Bio&CoUne ferme biologique en Roumanie

L’association roumaine Ateliere Fara Frontiere, créée à Bucarest en 2008, est dédiée à l’inclusion sociale et professionnelle des populations les plus exclues. L’association propose à ces personnes un retour vers l’emploi à travers trois activités d’insertion à forte valeur environnementale (recyclage de supports publicitaires, collecte de déchets électroniques et électriques, production de fruits et légumes bio). L’association produit notamment des fruits et légumes au sein d’une ferme biologique appelée “Bio&Co”. Ils sont dédiés à la consommation locale et distribués directement aux consommateurs en circuit court. Le modèle de l’atelier d’insertion Bio&Co s’inscrit dans une démarche globale de développement durable, avec notamment un objectif « Zéro déchets » résiduels générés par la production. L’activité minimise son impact environnemental en utilisant des emballages naturels, recyclables et produits localement.

Planète Urgence, une ONG d’aide au développement et d’envoi de bénévoles

Planète Urgence (GROUPE SOS Action internationale) est une association française de solidarité internationale et de protection de l’environnement à but non lucratif reconnue d’utilité publique. Elle a pour mission d’aider les hommes et les femmes à rendre notre planète plus solidaire et durable. Cette ONG porte trois missions : promotion du développement local des communautés, protection des forêts et de la biodiversité en danger, sensibilisation et éducation à l’environnement.

En 2020, Planète Urgence c’est :

  • 6 projets, dont 3 nouveaux, de préservation des forêts et développement économique local du programme « Environnement & Développement » en Indonésie, Madagascar et Cameroun
  • 1 781 180 arbres plantés au total (incluant les 763 130 arbres financés par l’Union Européenne)
  • 58 partenaires locaux
  • 26 911 Eco-kits Scolaires distribués et 48 025 bénéficiaires directs pour le volet hygiène et sensibilisation aux gestes barrières dans 4 pays d’Afrique

Coupler protection de la biodiversité et développement économique pour les hommes : l’exemple du projet MERCI,

Planete Urgence projet MERCILa pointe ouest de l’île de Java en Indonésie, abrite le parc national d’Ujung Kulon (UKNP). L’écosystème de la mangrove y couvrait autrefois en grande partie le littoral local et les rivières du parc et de sa périphérie. Or, les mangroves y ont subi une dégradation massive en raison de la conversion des terres en habitats, du développement des infrastructures et de l’installation d’industries telles celles du tourisme et de la pêche. Ces pressions menacent désormais les moyens de subsistance des communautés locales qui se déplacent dans le parc pour assurer leur activité. A l’intérieur de ce dernier, une partie de l’habitat du rhinocéros de Java a disparu entrainant le déclin de cet animal emblématique, faisant de la protection de ces animaux un enjeu majeur à relever. Cette situation a poussé l’UICN à déclarer cette espèce en danger critique d’extinction. Le dernier recensement indique qu’il ne reste que 74 individus de rhinocéros de Java (avec 2 bébés en septembre 2020 !) parmi cette seule population sauvage connue, ce qui en fait probablement le grand mammifère le plus gravement menacé d’extinction de la planète.

Pour contribuer à la restauration des écosystèmes forestiers côtiers locaux et à la protection des animaux, Planète Urgence a lancé le projet MERCI en mars 2020. Il porte sur trois axes principaux : la sensibilisation à la conservation des mangroves et du rhinocéros de Java, la restauration des écosystèmes côtiers et de mangroves et le développement de moyens de subsistance communautaires durables. En savoir plus sur le projet MERCI

Reforestation : qui peut agir ?

Depuis plus de 10 ans notamment, Planète Urgence organise l’opération “1€ = 1 arbre planté”, ouverte à toutes et tous. L’objectif ? Financer la plantation d’arbres dans des zones géographiques menacées pour lutter contre le dérèglement climatique. En finançant des projets de reforestation , l’opération “1€ = 1 arbre planté” contribue à la restauration et à la protection des écosystèmes menacés. Chaque arbre planté produit de l’oxygène, favorise l’équilibre climatique, régule le cycle de l’eau, participe au maintien des espèces animales et à la sécurité alimentaire des populations.