La culture au service du savoir habiter

Accueil / Actus / juin 2021

En avril, l’équipe des Appartements de coordination thérapeutique (ACT) Bordeaux se sont lancés un nouveau défi : travailler avec les résident·e·s la question du savoir habiter à travers un projet artistique et culturel. Les bénéficiaires alternent entre les rendez-vous artistiques dans les logements et les « échappées belles » dans différents lieux extérieurs, en relation avec la nature du projet. Ce projet, intitulé « La belle évasion », entend permettre à des personnes fragilisées par leur parcours de vie, de travailler sur l’autonomie et le vivre ensemble.

Plantons le décor

Dès l’ouverture du projet, en avril,  des artistes ont pris le temps de rencontrer chaque résident·e afin de réfléchir ensemble à des œuvres  personnalisées qui viendraient habiller leurs logements. Les artistes ont ensuite concrétisé ces œuvres, à partir des attentes et des goûts de chaque résident·e. L’objectif ? Incarner l’un des premiers actes d’appropriation de leur logement.

De plus, les artistes ont lancé le questionnement autour du savoir habiter en offrant deux présents aux résident·e·s, symbolisant l’échange et le lien :

  • Un pot planté d’une graine ou d’une plante dont chaque résident·e devra entretenir.
  • Un objet totémique, que les résident·e·s ont eu l’occasion de remplir avec des souvenirs récoltés lors des étapes suivantes du projet.

Découvrir de nouveaux horizons

Durant 3 sorties au mois de mai, les résident·e·s ont découvert des sites bordelais choisis pour symboliser l’idée d’évasion, de ressource et de de rencontre : le Parc Majolan à Blanquefort, le parc Seguinaud et le parc l’Hermitage à Lormont. Ces sorties dans la nature ont pour objectif de stimuler l’imaginaire de chacun·e : de beaux moments de découverte et d’appropriation des lieux, prolongés par un temps de partage des histoires et des pratiques. Chaque résident·e a été invité·e à prendre en photo les sites visités et à y prélever un objet. La photo la plus significative a pris place dans son appartement. Les objets, traces de ces visites, ont pris quant à eux place dans le totem.

Cultiver son jardin, dernière étape 

Résident·e·s et organisateur·trice·s se sont retrouvé·e·s fin juin dans un lieu chaleureux autour du totem, constitué des souvenirs rapportés tout au long du projet. Un temps pour chacun·e de donner des nouvelles de ses plantations offertes le premier jour et de la présence de la création dans son habitation. Mais aussi de parler des lieux rencontrés dans le cadre du projet, ceux traversés au quotidien et ceux marquants dans les parcours de vie de chacun·e. Un poster dépliant réunissant les photos sélectionnées, les cartographies des déplacements, des extraits des histoires racontées leur permettra de conserver une trace dans leur appartement de ces temps de rencontres.

Ces activités permettent aux personnes accompagnées de rompre avec l’isolement, tout en s’ouvrant vers l’extérieur, et favorisent leur développement personnel. Il s’agit d’aborder la question du domicile, son appropriation, ses rituels d’installation, l’appréhension du voisinage.