Le GROUPE SOS grandit et innove !

Accueil / Actus / octobre 2021

Ces derniers mois, le GROUPE SOS a continué à mettre en œuvre, à accueillir et à ouvrir de nouveaux dispositifs et associations pour répondre aux besoins des territoires et de leurs habitant·e·s.

Prendre soin des plus démuni·e·s

Les Lits d’accueil médicalisés (LAM) Wangari Maathai dans le Val d’Oise dispensent des soins adaptés et assure un accompagnement social répondant aux besoins et attentes des personnes hébergées. Il favorise l’autonomie et permet la stabilisation de la personne dans un lieu rassurant et sécurisant. Les LAM Wangari Maathai héberge et accompagne 25 personnes majeures, sans domicile fixe, atteintes de pathologies lourdes et chroniques, irréversibles, séquellaires ou handicapantes, de pronostic plus ou moins sombres, pouvant engendrer une perte d’autonomie.

Accompagner les auteurs de violences conjugales à Bordeaux

Cet automne, un centre de prise en charge pour auteurs de violences conjugales (CPCA) sera inauguré à Bordeaux : issu d’un partenariat inédit entre le Centre hospitalier Charles Perrens et le Groupe SOS Solidarités, le CPCA mettra à disposition des équipes pluridisciplinaires pour accompagner les auteurs de violences conjugales sur les volets psychologiques, gestion des addictions et/ou des difficultés sociales dans quatre départements : la Charente-Maritime, la Dordogne, la Gironde, et le Lot-et-Garonne. Une nécessité pour prévenir les récidives et contribuer à endiguer le fléau des violences conjugales.

> A lire : Sur le terrain, le GROUPE SOS aux côtés des femmes exclues

Le CADA d’Arles a ouvert ses portes

En juillet, un nouveau Centre d’accueil pour demandeurs d’asile a ouvert dans les Bouches-du-Rhône. Les bénéficiaires sont hébergé·e·s en appartements répartis sur Arles. Les personnes isolées partagent un logement à 3 ou 4, tandis que les familles sont accueillies dans des appartements indépendants. 86 personnes peuvent être accueillies sur la communauté d’agglomération Arles Crau Camargue Montagnette, le temps que la préfecture étudie leur demande d’asile. Durant cette période d’attente qui s’étend en général entre 3 mois et un an, l’équipe du CADA d’Arles va accompagner chaque résident·e ou famille afin de faciliter son intégration sur le territoire. Cet accompagnement se focalisera sur l’accès aux droits et aux soins, la mise en place d’un suivi personnalisé respectueux des besoins et attentes de chacun·e et facilitera leur participation à la vie de la cité. Les équipes sociales accompagneront également les familles pour faciliter l’accès à la scolarité des enfants.

Une nouvelle école au GROUPE SOS

Cet été, l’école Mae C. Jemison a rejoint le GROUPE SOS. Située en Seine-Saint-Denis, elle est composée d’une crèche et d’une école élémentaire qui peuvent accueillir respectivement 12 et 74 enfants, ainsi que d’un centre de loisir appelé « My Little Kids ». Son accompagnement repose sur la pédagogie Montessori. Celle-ci rend l’enfant acteur de ses apprentissages : chaque enfant s’adonne à des activités différentes des autres, et détermine ainsi sa propre progression. Ateliers audiovisuels, écologie, architecture, éveil à l’art et à la musique… Au-delà de l’apprentissage scolaire, l’école propose de nombreux ateliers ludiques, et une immersion en anglais complète : l’ensemble de l’accompagnement est bilingue.

Réinventer la mobilité à Marseille

Le frein à la mobilité est un frein à l’inclusion professionnelle et sociale. Face à ce constat, notre association Wimoov agit pour une mobilité accessible à toutes et tous. L’association s’est installée à Marseille en ouvrant une nouvelle Plateforme mobilité, qui accompagne les personnes fragiles ayant des problèmes pour se déplacer. L’équipe de la plateforme réalise un test mobilité, pour évaluer les freins et capacités de chacun·e, avant de mettre en place un plan d’actions adapté à chaque parcours de vie : location de vélos, de trottinettes électriques ou de voitures à des prix minimes, covoiturage, aide aux transports…

Dans l’Hérault, une mise à l’abri pour les jeunes étrangers

L’Estanc est une structure de mise à l’abri de mineur·e·s non accompagné·e·s (MNA) arrivant dans le département de l’Hérault. Depuis juillet, elle accueille les jeunes sollicitant la protection du Département, dans l’attente d’une décision statuant sur leur minorité et leur isolement. Si elle constitue une période de répit pour ces 100 jeunes accompagné·e·s, cette période permet de les appuyer aussi sur les aspects sanitaires, scolaires et linguistiques.

Promouvoir la gastronomie responsable sur les territoires

A l’origine créée par le Chef Alain Ducasse, l’Ambassadeur Philippe Faure et le délégué du Collège Culinaire de France Christian Regouby, l’association Paris Food Forum devait concevoir un événement majeur pour l’avenir de l’alimentation et de la gastronomie en France. En avril 2021, elle a rejoint le GROUPE SOS pour poursuivre son développement, et promouvoir une gastronomie française, humaniste et inclusive. Renommée “Territoires du vivant”, l’association a pour mission d’animer un écosystème d’acteurs du secteur et d’accélérer la formation professionnelle pour une alimentation responsable.

Du nouveau pour nos activités seniors

La rentrée a été active pour les activités seniors du GROUPE SOS. Le 1 septembre, plusieurs structures nous ont rejoints. Bienvenue aux résident·e·s, à leur famille et aux salarié·e·s de la Résidence autonomie Roger Rémondet en Charente, à l’EHPAD les Monts du Soir dans la Loire et des Résidences autonomies de l’association ASMAVIRE dans l’Eure. Le 10 septembre, l’EHPAD La Côte des Charmes à Manois en Haute-Marne a été inauguré en présence de Brigitte Bourguignon, Ministre déléguée auprès du ministre des Solidarités et de la Santé, chargée de l’Autonomie.

En Moselle, la reconstruction de l’EHPAD Le Château du Poitou a commencé en octobre, avec pour ambition la création de 77 lits et places dont une unité pour personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et un Pôle d’activités et de soins adaptés (PASA). Ce projet sera construit sur le site de l’EHPAD actuel qui restera ouvert durant toute la durée des travaux.

Pulse à la rencontre des entrepreneur·e·s sénégalais·es

PULSE a inauguré cet été « JógJëf », un nouveau lieu d’incubation à Ziguinchor au Sénégal. Issu d’un partenariat avec Futur Au Présent International et l’Université Virtuelle du Sénégal, l’incubateur vise à accueillir et à accompagner des jeunes porteur·euse·s de projets à impact social et environnemental de la région. Un premier programme d’accompagnement de 6 mois a été lancé en juin pour concrétiser les projets de 30 jeunes âgé·e·s de 18 à 30 ans. Les projets les plus aboutis bénéficieront d’un soutien financier.