Les ateliers socio-esthétiques, un outil efficace pour le bien-être des résident·e·s

Accueil / Actus / décembre 2021

Aux Lits d’accueil médicalisés (LAM) Fontainieu, au Foyer d’accueil médicalisé (FAM) le Haut d’Antibes ou encore dans les Centres d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA) Grand Dax et des Grands Lacs, la priorité est la même : favoriser le bien-être de leurs résidents. A travers la balnéothérapie, la socio-coiffure ou les autres ateliers de socio-esthétique, les équipes des établissements du Groupe SOS mettent tout en œuvre pour prendre soin des personnes accueillies et valoriser la propre image qu’ils ont d’eux-mêmes.

La socio-esthétique : Prendre soin des corps pour favoriser l’estime de soi

Les ateliers de soins socio-esthétiques s’inscrivent dans un accompagnement global du résident, proposé par l’ensemble de l’équipe pluridisciplinaire en complément des projets de vie ou de soins des personnes suivies. Cet outil d’accompagnement vers la réconciliation avec soi-même permet entre autre de lutter contre l’exclusion et de favoriser la réinsertion.

Aux LAM Fontainieu, les corps ont été abîmés par la maladie, souvent par des années de rue et les difficultés de la vie. C’est pourquoi les équipes proposent régulièrement des ateliers dédiés au bien-être afin de réparer ces corps « cassés ». Stéphanie, socio-thérapeute, se rend toutes les semaines au LAM pour prodiguer des soins individuels ou en collectif. Ils permettent notamment de favoriser le bien-être, le repos et l’estime de soi. Entre soins du visage, du corps ou des cheveux, ces moments sont synonymes de détente et de plaisir pour les personnes accueillies. « L’intervention de Stéphanie compte beaucoup pour moi. Après son passage, je me sens tellement mieux ! », témoigne une résidente.

« Belles au naturel », un projet des CADA de Dax et Biscarrosse

Dans le cadre du projet « Beauty for a better life » lancé par la Fondation l’Oréal, les CADA Grand Dax et des Grands Lacs (Biscarosse) dans les Landes ont mis en place des ateliers de socio-esthétique et de socio-coiffure. En travaillant sur le « prendre soin de soi », ces ateliers permettent la réappropriation de la dignité et le renforcement de l’estime personnelle. Pour des personnes souvent fragilisées par leur parcours de vie, ces ateliers participent à leur reconstruction. Gommage des mains, massage du visage, masque à l’argile verte et à l’eau de rose délivrent alors peu à peu leurs bienfaits. La socio-thérapeute en profite également pour dispenser des conseils d’hygiène, de beauté, d’entretien de la peau, et veille à transmettre des techniques reproductibles à peu de frais. Les femmes s’échangent aussi leurs recettes traditionnelles. Ce partage est valorisant, il permet de favoriser le lien entre elles et participent à leur insertion.

Balnéothérapie : ses bienfaits sur les personnes porteuses de handicap

Au FAM le Haut d’Antibes, les femmes et les hommes accueillis sont en situation de handicap psychique et ne sont plus en capacité de vivre seul·e·s. Pour soulager leurs angoisses et favoriser leur bien-être, les équipes soignantes leur proposent des ateliers de balnéothérapie. A la demande de chacun·e et en fonction de ses besoins, un salarié référent prodigue les soins : massage, bain… Cet atelier permet ainsi de favoriser la relaxation, l’apaisement et le bien-être pour des personnes envahies par des angoisses et/ou des douleurs physiques. La balnéothérapie peut être également complétée par des ateliers de socio-esthétiques pour celles et ceux qui le souhaitent.

Toutes ces pratiques s’inscrivent dans la volonté du Groupe SOS d’améliorer chaque jour le bien-être des personnes accueillies, en prenant en compte la santé, la sécurité, la liberté, mais aussi le bonheur et l’harmonie avec les autres. A travers ces ateliers, les équipes placent la qualité de vie au centre de l’accompagnement, convaincues que c’est un des moyens de faciliter l’inclusion des personnes vulnérables dans la société.

Facebook
Twitter
LinkedIn