L’inclusion des enfants en situation de handicap : c’est possible !

Accueil / Actus / janvier 2022

Depuis plus de 35 ans, le Groupe SOS lutte contre les exclusions. Y compris celles qui touchent les enfants en situation de handicap, trop souvent isolés des milieux dits « ordinaires ». Notre expérience et le travail quotidien de nos équipes le démontrent : la différence est une richesse, nous devons agir pour que toutes et tous puissent la vivre et s’épanouir avec. C’est ce que défendent nos équipes, telles que celles de nos associations La Boisnière ou encore Crescendo, qui agissent pour que les enfants en situation de handicap, quel que soit leur âge, puissent s’intégrer pleinement dans la société.

 

S’épanouir dans la différence, dès la petite enfance

L’accueil d’enfants en situation de handicap est bénéfique, en premier lieu pour l’enfant mais aussi pour l’ensemble du groupe. Ce bénéfice est tiré de plusieurs facteurs :

  • la mixité permet l’apprentissage de la différence chez les enfants ;
  • les professionnelle·s ainsi formé·e·s seront plus à même de repérer chez d’autres enfants de potentiels troubles du développement ;
  • cette sensibilisation aux troubles peut permettre de recueillir des éléments pour agir plus rapidement, d’alerter des parents et de permettre l’accès à un meilleur accompagnement

Fort de cette constatation, notre réseau de crèches solidaires Crescendo accueille en son sein des enfants en situation de handicap ou non, encadré·e·s ensemble par des professionnel·le·s formé·e·s aux différentes situations. Les enfants sont tou·te·s intégré·e·s au sein de la vie du collectif. L’objectif est de favoriser l’épanouissement et le bien-être de chacun et de démystifier la différence. L’équipe éducative établit un projet individuel pour chaque enfant en situation de handicap, ce qui nécessite une bonne connaissance de son vécu, de son suivi thérapeutique, de sa pathologie et des incapacités qu’elle entraîne. Tou·te·s les enfants en situation de handicap ont accès aux mêmes activités que les autres enfants, même si les outils peuvent être amenés de façon différente, si la pathologie peut nécessiter l’utilisation d’installations spécifiques, et un accompagnement plus particulier de l’adulte.

De la maternelle au lycée, des classes externalisées pour s’intégrer

Notre association La Boisnière, en Indre-et-Loire, gère 9 établissements et services pour enfants et adultes, qui accompagnent 419 personnes vivant avec un handicap. Son objectif : répondre au parcours de la personne accompagnée avec une palette de réponses possibles en fonction de l’âge et de l’autonomie de la personne. Les équipes de La Boisnière proposent des classes externalisées, c’est-à-dire des temps scolaires où personnes en situation de handicap et enfants ordinaires sont ensemble.

La Boisnière assure des classes externalisées allant de la maternelle au lycée, pour s’assurer d’une continuité dans les parcours des enfants. L’Unité d’enseignement en Maternelle (UEMA) accueille ainsi 7 enfants âgés de 3 à 6 ans qui présentent des Troubles du Spectre de l’Autisme sévères et n’ayant pas développé de communication verbale. Les enfants sont présents à l’école avec les autres élèves de leur classe d’âge, pour les temps consacrés aux apprentissages et à l’accompagnement médico-social, animés par une équipe associant enseignants et professionnels médico-sociaux.

Depuis septembre 2021, La Boisnière a ouvert une classe externalisée au sein du Lycée Chaptal, situé dans la ville d’Amboise. Un vendredi sur deux, une quinzaine d’adolescent·e·s en situation de handicap poursuivre une scolarisation adaptée au lycée avec les autres, tout en bénéficiant d’un accompagnement spécialisé. L’objectif à terme : augmenter ces temps d’inclusion tant en classe qu’en atelier avec les lycéen·ne·s.

Les gains sont nombreux pour les enfants et adolescent·e·s qui peuvent entrer en contact avec les autres enfants :

  • Développer les contacts avec les autres jeunes
  • Favoriser la capacité à respecter les règles et les exigences de la vie collective, développer les capacités de socialisation.
  • Développer la curiosité, la confiance en soi, le plaisir d’être en classe et l’intérêt pour les situations d’apprentissage.
  • Soutenir la posture d’apprenant.
  • Permettre aux élèves de découvrir un « ailleurs » et s’orienter vers les dispositifs de droit commun.

Plaidoyer Handicap du GROUPE SOS - Couverture

Innover pour combattre toutes les exclusions

De par l’expérience de ses équipes, le Groupe SOS croit fermement en la richesse de détruire les barrières qui séparent les enfants en situation de handicap et les enfants ordinaires dans leur scolarité. Avec un accompagnement adapté, un soutien et une formation aux professionnel·le·s, chaque enfant, quel que soit son âge et sa situation, a beaucoup à apporter aux autres par l’échange et la vie en collectivité.

Sophie Cluzel, Secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées. en visite à la Boisnière ce vendredi 21 janvier, est venue témoigner de son soutien envers les actions de nos équipes et de toutes celles et ceux qui agissent pour que personne ne soit laissé au bord de la route.

 

 

 

 

Le Groupe SOS, qui accueille plus de 5300 enfants et adultes en situation de handicap au sein de ses 61 établissements et services, agit pour améliorer la situation des personnes en situation de handicap et des professionnel·le·s qui prennent soin d’eux. En décembre, nous avons dévoilés 8 propositions concrètes, issues du terrain pour faire bouger les lignes.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn