Notre association Mlezi Maore ouvre une Maison de santé mentale à Mayotte

Accueil / Actus / février 2022

Notre association Mlezi Maore et le Centre Hospitalier de Mayotte (CHM), soutenus par l’Agence régionale de santé (ARS) ouvrent les portes de la Maison de santé mentale à Combani. Dans un premier temps, la structure propose un accompagnement médico-social et social et ne sera ouverte qu’aux enfants et adolescent·e·s.

 

Accompagner les jeunes en état de souffrance psychique

Créée dans le cadre de l’appel à projet national « FIOP (Fonds d’innovation organisationnelle en psychiatrie) », lancé par le Ministère des solidarités et de la santé, la Maison de santé mentale accueillera des enfants de 0 à 11 ans et des adolescen·te·s de 12 à 19 ans, nécessitant une prise en charge du fait de leur état de souffrance psychique.

Soutenue par l’ARS de Mayotte et identifiée comme l’une des priorités du Projet territorial de santé mentale (PTSM), l’unité permettra de proposer une prise en charge en santé mentale pour les jeunes dans un département jusqu’alors non doté. Cette structure, nommée « Oupara Makini » (trouver la tranquillité), a pour objectif d’accompagner les personnes connaissant des problèmes psychologiques et émotionnels impactant le fonctionnement dans leur vie quotidienne.

Un accompagnement complet

La Maison de santé mentale regroupera psychiatrie, médico-social et social autour d’un projet commun. Ce lieu permettra donc de fluidifier le parcours de soins dans le cadre d’une prise en charge globale des patient·e·s ayant des problèmes de santé mentale dans toutes ses composantes.

Les objectifs de prise en charge sont centrés sur trois grands principes :

  • Rompre les interactions sociales pathogènes entre le jeune et son environnement : soulager la souffrance et protéger
  • Observer et évaluer
  • Proposer un accompagnement et préparer à la sortie

La maison de santé mentale permettra pour ses patient·e·s et usager·e·s un accès plus large aux soins de par une équipe pluridisciplinaire (médecins, infirmier·e·s, psychologues, psychiatres, pédopsychiatres, aides-soignant·e·s, éducateurs spécialisés, médiateurs culturels, accompagnants éducatif et social, animateurs, assistants sociaux et secrétaires). Cette pluridisciplinarité permettra une meilleure prise en charge mais aussi une continuité des soins en lien avec le CMR de Kahani pour la partie somatique. Le Centre Médico-Psychologique géré par le CHM ouvrira ultérieurement dans cette structure et accueillera les enfants, les adolescent·e·s et les adultes pour un suivi psychiatrique.

Facebook
Twitter
LinkedIn