L’Aparté, un dispositif innovant d’hébergement pour les jeunes en difficultés

Accueil / Actus / avril 2022

Chaque jour, le Groupe SOS agit pour l’inclusion et l’intégration dans la société des jeunes en situation difficile. Parmi les actions du Groupe SOS, la Maison d’enfants à caractère social (MECS) Arobase dans le Val d’Oise a ouvert un nouveau dispositif le 14 mars : l’Aparté. Anissa UGWE, directrice de la MECS Arobase, nous explique les objectifs et le fonctionnement de ce dispositif innovant, qui accompagne les jeunes avec de multiples vulnérabilités » vers l’intégration dans la société.

Qu’est-ce-que l’Aparté ?

« La MECS (Maison d’enfants à caractère social) Arobase accueille et héberge des adolescents et jeunes majeurs dans le cadre de la protection de l’enfance. L’objectif est de faire cesser la situation de danger qui a conduit à cette mesure de protection, d’apporter des réponses adaptées à la situation et au projet d’insertion individuel de chacun dans la société.

Au sein de la MECS, L’Aparté accompagne des jeunes en situation dite « complexe », c’est-à-dire des jeunes qui cumulent différentes problématiques : handicap, délinquance, addictions, troubles psychiques…

 Par exemple, je connais un jeune de 16 ans, Adrien. Il est pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance depuis ses 3 mois. Adrien disposait d’une reconnaissance MDPH qu’il a rejetée vivement à 14 ans tant le statut handicap lui faisait violence. Il souffre pourtant de troubles de l’attachement et du comportement, est n’est pas intégré dans la vie sociale et scolaire. Il flirte très régulièrement avec la grande délinquance –  il est d’ailleurs actuellement en sursis. Adrien n’a jamais eu de chez lui. Il a connu multiples ruptures de parcours de prise en charge : pouponnière, familles d’accueils successives, MECS, foyers d’urgence, prises en charges hôtelières, prise en charge dite 1 pour 1 avec des intérimaires en apart’hôtel… A 14 ans, il avait fait le tour de l’ensemble des dispositifs de la protection de l’enfance, qui n’avaient pas réussi à lui proposer un accompagnement apaisant. Tantôt il frappe, tantôt il vole, tantôt il dégrade.

C’est pour des jeunes comme Adrien que l’Aparté existe. Le dispositif propose 13 places d’hébergement en immersion banalisée dans la ville, dont 3 dédiées aux situations complexes. Les jeunes, en petits groupes, habitent de petites maisons ou des appartements, dans un cadre de vie ordinaire sur le modèle de l’inclusion dans la cité. Ils bénéficient d’un accompagnement éducatif global et soutenu. »

Quelles sont les objectifs et missions de ce dispositif ?

« La finalité de l’Aparté est de proposer aux jeunes les plus vulnérables d’intégrer un parcours classique d’hébergement au sein de la MECS. A terme, ils intégreront un studio en autonomie en bénéficiant de l’étayage de la même équipe éducative, avant de prendre leur envol.

Avec l’Aparté, la MECS Arobase se dote d’une réponse supplémentaire aux problématiques rencontrées par les jeunes en situation dite complexe, plus spécifiquement les « grands ados » en âge de vouloir une certaine autonomie, mais qui sont tout de même désemparés par leur vécu de sorte qu’une vie en collectivité est aussi insupportable. C’est une nouvelle solution pour ces garçons et ces filles qui ont souvent multiplié les passages dans divers dispositifs de la Protection de l’enfance.

L’Aparté propose un hébergement plus autonome qu’un cadre « classique » d’hébergement collectif dans des petites maisons ou des appartements. Un exemple tout simple, mais symbolique : avoir les clés de sa maison leur permet d’être moins renvoyés aux problématiques liées au placement en hébergement collectif de protection de l’enfance. C’est un gage de confiance qui fait fi de tout le vécu passé du jeune dont il nous sait détenteurs. Cela contribue à l’apaisement et à la confiance entre équipe éducative et jeunes et permettra un accompagnement solide et efficace. »

Comment vous est venue l’idée de mettre en place un tel dispositif ?

« L’idée nous est venue en 2017, suite à nos expériences sur le terrain au sein de la MECS Arobase, et de la forte demande dans ce secteur sur le département du Val d’Oise. Nous avions constaté que la demande de normalité était très forte chez les jeunes en situation dite complexe, qui sont bien souvent stigmatisés et rangés dans des cases.

Nous nous sommes dits que face à des parcours atypiques, il fallait apporter des solutions atypiques. Cela nous a mené à penser ce nouveau type d’accompagnement qui fait se rencontrer hébergement en semi-autonomie, mixité des publics garantissant de l’ordinaire de la prise en charge, avec un accompagnement qui favorise justement le sentiment de « normalité » chez ces jeunes en situation difficile. Aussi, à la faveur d’une demande du Département du Val-d’Oise de se doter de dispositifs d’accueil pour jeunes dits en situation complexe, nous leur avons soumis le projet « L’Aparté » qui a reçu un accueil favorable. »

En moyenne, combien de temps dure l’accompagnement des jeunes accueillis dans votre structure ?

« La MECS Arobase accompagne la plupart du temps les jeunes sur plusieurs années. La durée moyenne d’hébergement – hors accueils d’urgence – est de trois ans et demi, mais certains jeunes peuvent rester plus de sept ans. Chaque situation est différente, et chaque individu à ses particularités.  La résolution des éléments de danger ayant conduit à l’orientation dans notre établissement et la sécurisation du projet de sortie peut prendre plus ou moins longtemps. Avec la mise en place de l’Aparté, nous espérons pouvoir aider les jeunes à mieux se valoriser et à s’en sortir de manière plus apaisée ! »

Facebook
Twitter
LinkedIn