Accueil › Paysagiste : un métier au coeur de la transition écologique

Paysagiste : un métier au coeur de la transition écologique

février 2020

Le métier de paysagiste est à un tournant. Il doit penser ses projets en intégrant la valeur écologique et sociale dans ses conceptions, en plus de la dimension économique. Former les futurs acteurs du paysage à ce nouveau paradigme, c'est la mission que s'est donnée l'Ecole des paysages de la transition écologique (ESAJ), qui a rejoint GROUPE SOS Transition écologique en fin d'année 2019.

Le Métier DE paysagiste, un virage vers les enjeux du XXIe siècle

architecte paysagiste ecologiePendant longtemps, le paysage était considéré comme la conséquence des activités d'aménagement, tels que l'agriculture, l'industrie, les infrastructures, qui transformaient peu à peu l'environnement. Les défis écologiques du XXIe siècle obligent à repenser tout le processus d'aménagement du territoire : celui-ci doit intégrer dès sa conception la complexité de la faune, de la flore et des besoins humains. En cela, le rôle du paysagiste est essentiel.

Les compétences du paysagiste interviennent à tous niveaux des projets : la promotion de la sobriété des ressources utilisées, trouver un équilibre pour respecter les espaces de vie des hommes mais aussi des autres espèces, intégrer les enjeux de développement des énergies renouvelables. Le paysagiste devra être capable d'appréhender l'évolution de l'environnement sur lequel il travaille, et de faire valoir la valeur écologique du cadre de vie qu'il façonne par ses projets. Parce qu'il contribue à la production et à la diffusion des savoirs sur les milieux vivants et le paysage, il est un acteur clé de la transition écologique.

L'intégration des enjeux du XXIe siècle fait du métier de paysagiste une profession exigeante et passionnante. Le professionnel doit développer des aptitudes d'observation et d'analyse et rester proche du terrain afin d'apporter des solutions viables aux problématiques qui lui sont posées. Il est capable d'intégrer dans un même projet les dimensions historiques, économiques, sociales, culturelles, naturelles et réglementaires. La dimension artistique est également essentielle, avec une capacité à représenter ses conceptions dans des dessins et des plans métrés. Le travail d'équipe et la posture de communicant sont des savoir-être très importants : le paysagiste est un lien entre toutes les parties prenantes des projets d'aménagement et de paysage (acteurs publics, habitants, entreprises du bâti)

intégrer les nouveaux défis du paysage : l'ESAJ, une école pionnière

esaj formation ecologieValoriser les enjeux de la transition écologique est une nouveauté dans le milieu du paysage. L'ESAJ a pour ambition d'en faire le coeur de la formation des futurs professionnels, un tournant décisif et pionnier parmi les écoles du paysage.  Créée en 1966, l'ESAJ s'est imposée comme une école de référence dans les métiers du paysage et a formé des professionnels reconnus en France et à l'international.

esaj logo

L'enseignement prodigué dépasse le cadre traditionnel du projet de paysage : l'accompagnement de l'équipement du territoire, la définition des prescriptions et recommandations du tableau paysager à protéger, l'habilité à l'utilisation du végétal pour un décor à planter. Il implique d'ouvrir toutes les focales sur la complexité du vivant et de connaître les fonctionnements de la biodiversité : sol, eau, air, effets des activités humaines, représentations et pensées humaines sur les milieux.

 

L'ESAJ accueille des élèves en post-bac, et délivre un diplôme ESAJ paysagiste concepteur jardinier en 5 ans, ou un Bachelor ESAJ assistant-paysagiste en 3 ans. L'école propose également des admissions en bac +2 et bac+3 suivant les profils. 

Un rapprochement avec le GROUPE SOS pour renforcer l'expertise environnementale

En novembre, l'ESAJ a rejoint GROUPE SOS Transition écologique. Ce rapprochement permettra à l'école de profiter des expertises du Groupe pour pérenniser son virage écologique et d'affiner son projet éducatif en lien avec les nouveaux enjeux. L'objectif sera notamment de développer les synergies avec les autres structures du GROUPE SOS, et notamment nos activités de préservation du capital naturel, constituées des Brigades Natures. L'ESAJ s'inscrit parfaitement dans la stratégie d'action de GROUPE SOS Transition Ecologique. La formation est un axe transverse que le GROUPE SOS souhaite porter pour l'ensemble des futurs professionnels de la nature : de la conception à la mise en oeuvre pratique.