Accueil › Réforme du système de santé : le GROUPE SOS présente ses propositions à Olivier Véran

Réforme du système de santé : le GROUPE SOS présente ses propositions à Olivier Véran

juin 2020

plaidoyer sante du groupe sosLe GROUPE SOS, première entreprise sociale d’Europe et acteur majeur de la gestion d’hôpitaux privés non-lucratifs, a été en première ligne dans la lutte contre la pandémie de Covid-19. Le GROUPE SOS présente le lundi 22 juin ses propositions à Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, pour un système de soins plus moderne, plus innovant, et plus à l’écoute de ses professionnell.e.s.

> Découvrir les propositions du GROUPE SOS <

Les hôpitaux du GROUPE SOS, situés principalement dans l’Est et le Nord de la France, ont été frappés de plein fouet par la crise du Covid-19. Les équipes ont fait preuve d’une ténacité ainsi que d’une capacité à innover pour s’adapter au contexte hors du commun et accompli un travail remarquable.

Le temps est venu de tirer des conclusions de cette crise sanitaire, mais aussi des failles du modèle hospitalier français qu’elle a révélées. Dans cette perspective, et dans le cadre des travaux du Ségur de la santé, Mickaël Munier, directeur général de GROUPE SOS Santé, a remis aujourd’hui à Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, le plaidoyer du GROUPE SOS pour un système de santé plus innovant, plus opérant et plus à l’écoute de ses professionnel.le.s, des usager.ère.s et des territoires.

 

Afin de construire un système de santé aussi solidaire qu’efficace, le GROUPE SOS propose de :

plaidoyer sante1/ Développer le modèle hospitalier privé à but non-lucratif, afin de compléter l’offre du secteur public en fonction des besoins de chaque territoire ;

2/ Décentraliser la gestion des hôpitaux publics en donnant davantage d’au­tonomie et de responsabilités aux établissements ;

3/ Établir un socle commun d’obligations de service public pour tous les hôpitaux et cliniques, rémunérés également pour les mêmes actes, sans discrimination entre patients ;

4/ Revaloriser les salaires et les possi­bilités de carrière des métiers hospitaliers ; et repenser la place des soignant.e.s dans la gouvernance et le management des hôpitaux ;

5/ Mettre l’expérience des patient.e.s au centre de l’évaluation et de l’amélioration des soins et développer les programmes de patient.e.s expert.e.s ;

6/ Pour lutter contre les déserts médicaux, créer un réseau entre les hôpitaux et leurs territoires - établis­sements sociaux et médico-sociaux, médecine de ville, étudiant.e.s en médecine, élu.e.s locaux.les ;

7/ Développer une offre de prévention territoriale animée par l’hôpital en par­tenariat avec les acteurs de son territoire. Créer des maisons d’éducation thérapeutiques adossées aux hôpitaux ;

8/ Construire un socle de financement hospitalier stable et un système d’enveloppe forfaitaire adapté aux parcours des malades chroniques ; et développer les activités de l’hôpital « hors les murs » pour fluidifier les parcours patients.

Le GROUPE SOS appelle, dans ce plaidoyer, à des réformes ambitieuses, permettant de construire un système réactif et capable de s’adapter à l’évolution de l’environnement sanitaire ; capable aussi de proposer des programmes de prévention et de pédagogie en santé à même de mieux informer et protéger notre population.

Crédit photos : Brian du Halgouet

> Découvrir le Plaidoyer "Santé" du GROUPE SOS

> En savoir plus sur GROUPE SOS Santé

> En savoir plus sur les Plaidoyers du GROUPE SOS