Accueil › GROUPE SOS SENIORS à l'épreuve du coronavirus

GROUPE SOS SENIORS à l'épreuve du coronavirus

juillet 2020

2020 était une année pleine de projets pour le GROUPE SOS en matière d’accompagnement des seniors. Mais la crise du Covid-19 a mis à mal ces ambitions et touché de plein fouet les EHPAD, les Résidences autonomie et services et leurs résident.e.s. Certaines structures de GROUPE SOS Seniors ont été largement épargnées, d’autres auront vécu cette vague avec une réelle violence, avec notamment 48 établissements situés en région Grand Est. Nos résident.e.s et nos aîné.e.s de manière générale ont été doublement atteint.e.s par cette crise : principales cibles du virus, ils ont aussi été fortement touchés par l’isolement. Mais les équipes sur le terrain ont fait preuve d’une mobilisation exemplaire et ont redoublé de courage et d’efforts pour préserver au maximum la santé et le lien social de leurs résident.e.s. 

Le 19 mai, au sortir du confinement mais toujours au cœur de cette crise sans précédent, les propositions du plaidoyer du GROUPE SOS « Relevons le défi du grand âge » ont ainsi plus que jamais pris tout leur sens : il est urgent de construire un modèle d’accompagnement global et innovant et d’offrir à tous les seniors des services de qualité, dans le respect de leur dignité et à l’épreuve de toutes les crises. Courage, dévouement, solidarité, créativité : retour sur ces derniers mois au cœur des établissements de GROUPE SOS Seniors.

Faire face à l’urgence : mobilisation, réorganisation et solidarité

De par sa taille et son ampleur, le GROUPE SOS a su s’organiser et faire preuve d’une grande réactivité dès les premiers jours de la crise, au plus près des équipes terrain. En 24 heures s’est organisée une cellule de crise restreinte spécifique à GROUPE SOS Seniors, active 7/7 jours et 24/24 heures pour soutenir les chefs d’établissements et l’ensemble du personnel dans cette lutte contre ce virus. Cette cellule de crise s'est réunie autour de Maryse Duval, directrice générale de GROUPE SOS Seniors, Gilles Spanier, directeur opérationnel et du Docteur Emmanuelle Deschamps, directrice médicale, en lien avec l'ensemble des médecins coordonnateurs du Groupe, qui ont joué un rôle essentiel pour rassurer et guider les équipes, et avec des médecins experts. L'ensemble des professionnel.le.s ont anticipé et décidé en temps réel des actions à mettre en place en fonction des directives du Ministère de la Santé, et en lien avec les Agences Régionales de Santé (ARS). Cette cellule de crise a su appuyer les établissements dans la mise en place de dispositifs pour endiguer la propagation du virus et protéger les résident.e.s et leurs proches. Au fur et à mesure et grâce à l’échange de pratiques, les équipes ont appris et adapté ces dispositifs pour limiter au maximum les dégâts humains au sein des établissements. Cette cellule a également procédé à l’approvisionnement d’équipements en lien avec les autorités ou selon ses propres circuits, organisé et redistribué les actions d’élans de solidarités, coordonné et transmis régulièrement des informations aux familles en toute transparence, par l’intermédiaire des directrices/directeurs d'établissements.

 

  • Derrière la crise, l'entraide

MD

 

"On a reçu énormément de dons qui venaient de tous les pans de la société : commerçants, particuliers, footballers, entreprises... Tout ça a été très important pour le personnel et les résidents, cela leur montrait qu'ils n'étaient pas oubliés." Maryse Duval, directrice générale GROUPE SOS Seniors

 

 

Pour les établissements de GROUPE SOS Seniors, tout comme les autres structures et secteurs du GROUPE SOS les plus touchés par la crise du Covid-19 tels que les hôpitaux, les structures d’accompagnement des personnes en situation de handicap ou en grande précarité, une dimension ressort plus que tout : la multitude de gestes de solidarité nés partout sur les territoires de la part des partenaires, des équipes, des familles, et même de particuliers.

merciRepas, fleurs, produits cosmétiques, chocolats, outils numériques… Les résident.e.s et les équipes des 69 EHPAD et des 11 Résidences Seniors de GROUPE SOS Seniors ont reçu de nombreuses attentions, à la fois de la part de partenaires, grandes marques mais aussi petites entreprises locales, associations, artisans et restaurateurs. 

De nombreux masques, gels hydroalcooliques, gants, surblouses, visières imprimées 3D notamment de la part de Castorama et Brico Dépôt, mais également de la part des établissements Crescendo (GROUPE SOS Jeunesse) : ceux-ci étant fermés, leurs équipes se sont mobilisées face à la pénurie de moyens de protection et ont proposé de fournir leurs stocks de masques, gants et gels hydroalcooliques notamment aux professionnel.le.s de GROUPE SOS Seniors. Des tournées de livraison ont été organisées dès le 20 mars, effectuées bénévolement par des salarié.e.s. Le groupe Chantelle mais aussi des couturières de communes aux alentours de certains établissements GROUPE SOS Seniors ont fabriqué des masques de tissus, élément fondamental dont manquaient les équipes des établissements. Pour la réorganisation des repas en chambre, certains établissements n’étaient pas équipés et ont donc reçu le soutien de partenaires locaux tels que les lycées et collèges qui ont prêté du matériel non utilisé avec la fermeture des établissements scolaires (grilles, plateaux…etc.).

MASQUES masques tissu

Le Groupe Boulanger, mais aussi des particuliers, ont fait don des tablettes pour préserver le lien entre les résidents et leurs proches :

 visio Tablettes

Beaucoup de dons de chocolats, comme une commerçante de l’entreprise Jeff de Bruges à Metz, qui avait fait son stock pour Pâques avant la crise du Covid-19, et avait préparé des paquets pour les résident.e.s. A l'EHPAD Les Coquelicots, les ASL ont également fabriqués des lapins de Pâques pour les résident.e.s.

choco chocolats

Le FC Metz a apporté régulièrement quelques douceurs (crèmes, boissons, chocolats…) au personnel soignant :

FC METZ FC METZ

De nombreuses entreprises locales ont offert quotidiennement des croissants, pizzas, repas pour remercier et encourager le personnel :

boulangeriepizzas 

L'entreprise Lidl et de nombreux fleuristes locaux ont livré des bouquets de fleurs aux établissements, un geste très apprécié des résident.e.s et des équipes accompagnantes :

fleurs4 fleurs3 fleurs

De nombreux dessins d'enfants ont été envoyés quotidiennement aux résident.e.s :

dessins dessins dessin2

Toute une chaine de solidarité s’est mise en place à l’attention des résident.e.s et des équipes mobilisées, afin de leur montrer leur reconnaissance et leur soutien. Retrouvez les nombreux gestes de solidarité envers nos établissements sur la page Facebook de GROUPE SOS Seniors.

 

  • Adaptation et solidarité, l'exemple de la Villa Saint-Camille

Située à Théoule-sur-Mer (Alpes-Maritimes), la Villa Saint-Camille se compose d’un village de vacances et d’une Résidence pour Seniors. Elle se veut être, depuis sa création, un lieu de vivre-ensemble et de convivialité. Pendant le confinement, la maison familiale de vacances a fermé, et la priorité a été de mettre à l’abri les seniors et de les confiner en chambre. L’ensemble des salariés ont distribué les repas aux résidents. Puis la direction départementale de la cohésion sociale a contacté la Villa Saint-Camille pour héberger des sans-abris isolés. Immédiatement, le service vacances a donc été transformé dans l’urgence et 10 chambres ont été libérées pour accueillir progressivement plusieurs personnes en situation de très grande précarité. Sur ces 10 chambres, 6 personnes ont été accueillies début avril et sont encore hébergées aujourd’hui en vue d’une réorientation vers d’autres services d’accompagnement. Une gestion de la crise à l’image de l’identité et de l’histoire de la Villa Saint-Camille, au service du vivre-ensemble, et le reflet de d’accueil inconditionnel qui caractérise le GROUPE SOS. La Villa Saint-Camille a également uni ses forces à celles de l’EHPAD Begum Aga Khan (Alpes Maritimes) dès la première semaine du confinement : les 2 structures ont mis en place un réseau d’entraide pour s’approvisionner mutuellement en masques chirurgicaux et éviter la pénurie.

 

VT

 

« L’esprit de solidarité et de vivre ensemble caractéristique de la Villa Saint-Camille a pris tout son sens durant cette période. » Vincent Terol, directeur de la Villa Saint-Camille

 

 

 

  • Une mobilisation exemplaire des équipes salariées et bénévoles

Les équipes terrain salariées et bénévoles (personnel soignant, logistique, entretien et nettoyage, cuisine, administratif…) étaient sur le front dès les premiers jours et ont fait preuve d’une abnégation exemplaire. La sauvegarde des publics fragiles dont les EHPAD ont la responsabilité a été au cœur de leurs préoccupations et chacun.e d’entre eux/elles a largement participé à lutter contre la propagation du virus. Durant cette période, les équipes se sont recentrées sur l’essentiel : préserver la vie et la santé des résident.e.s en évitant de faire entrer le virus dans les EHPAD.

md

 

« Je n’ai pas assez de mots pour remercier les professionnels. Ils ont été exemplaires et formidables. Nous ne ressortirons pas les mêmes de cette crise. » Maryse Duval, directrice générale GROUPE SOS Seniors

 

 

Cette crise inédite a indéniablement renforcé le lien entre les équipes. La coopération a été très forte au sein des établissements, mais aussi entre les structures et avec l’aide des équipes du siège de GROUPE SOS Seniors. Les équipes du siège ont sollicité leurs réseaux professionnels et personnels afin de trouver sans cesse les meilleures solutions et n’ont pas hésité à les transmettre aux autres établissements de GROUPE SOS Seniors pour inspirer collectivement et aider à prendre les meilleures décisions face à l’urgence.

 

Amandine Bonne

« C’est vrai qu’il y aura un « avant » et un « après » Covid-19. Cette crise nous bouleverse dans nos pratiques mais aussi dans la vision que nous avons de notre métier, collectivement et individuellement. Aux traumatismes des premiers jours, des premiers décès très rapides et des cas qui se sont accumulés, ont succédé les petites victoires, les gentils mots, les petites attentions… Et la solidité de certaines relations professionnelles qui s’installe. Cette crise aura vu émerger le pire chez certains, mais aussi le meilleur chez d’autres. J’en profite pour remercier toutes les équipes du siège qui sont présentes, nous encouragent et nous soutiennent chaque jour. Il y a une grande part d’humanité qui ressort de tout ceci. » Amandine Bonne, directrice de l’EHPAD Les Mélèzes (Bas-Rhin)

 

Certain.e.s professionnel.le.s ont dû séjourner en dehors de leur foyer pendant plusieurs semaines, par peur de transmettre le virus à leur famille. La mobilité interne a également été très importante. Des aides-soignant.e.s ont également accepté d’apporter leur aide dans des établissements prenant en charge des patients COVID-19. Aide-soignant.e.s, aides logistiques, infirmier.ère.s diplômé.e.s d’état, bénévoles… De nombreux.euses professionnel.le.s n’ont pas hésité à traverser la France pour renforcer les équipes et répondre au besoin de recrutement de GROUPE SOS Seniors, parfois au sein d’un environnement professionnel très différent du leur.

 

David Berger« Les EHPAD de ma région, en Lorraine, étaient particulièrement touchés par le virus. Quand ma direction nous a proposé des missions pour soutenir des structures de GROUPE SOS Seniors, j’ai trouvé naturel de me porter volontaire par solidarité avec les personnels débordés dans les EHPAD du Groupe. Je ne connais pas vraiment le public des personnes âgées, car je travaille essentiellement au quotidien avec des enfants et des adolescents, mais je me suis dit qu’être au contact des anciens, c’était une belle expérience à vivre. J’ai beaucoup apprécié le relationnel avec les personnes âgées, qui spontanément partagent leurs histoires avec nous. C’est un enrichissement personnel d’être au contact de ces histoires de vie qui parlent du passé. Je me suis dit qu’il n’y avait pas tant de différences que ça avec les jeunes qui ont aussi besoin d’être encouragés, écoutés, conseillés. Je suis heureux d’avoir pu aider des personnes âgées à traverser cette situation inédite. » David Berger, éducateur spécialisé au sein de l’Action éducative en milieu ouvert (AEMO) 54 (Meurthe-et- Moselle), mobilisé volontairement à l’EHPAD Les Cèdres (Moselle)

 

La mobilisation a été exemplaire : malgré les craintes et les contraintes imposées par cette pandémie, salarié.e.s et bénévoles n’ont jamais perdu de vue l’humain, et n’ont cessé de répondre aux besoins et aux exigences des résident.e.s, des premiers jours et ce tant que ce sera nécessaire. Pour valoriser le travail quotidien des équipes de terrain pendant la crise du Covid-19, les équipes support en communication ont mis en place différentes actions, notamment à travers la diffusion sur les réseaux sociaux de témoignages de salarié.e.s avec le hashtag #ParolesDeSalariés. Personnels soignants, mais aussi cuisiniers, services comptabilité, logistiques... Cette campagne a rendu hommage à l'ensemble du personnel engagé au quotidien auprès des personnes âgées accompagnées par nos établissements. 

paroles

 

LUTTER CONTRE L'ISOLEMENT AVEC CRÉATIVITÉ

visites famillesAu-delà des problématiques de soins et de logistique, la crise sanitaire est rapidement devenue une crise de l'isolement, et d’autant pour les personnes âgées les plus fragiles. Une fois assurée la protection physique des résident.e.s contre le virus, considérer leur besoins sociaux et relationnels comme une priorité a été unanime dans la prise en charge. Car le lien social a des incidences prouvées sur la santé physique, morale et psychologique du résident. Pour garantir ce lien malgré le confinement, les équipes ont dû rapidement adapter deux composantes essentielles de la vie sociale des résident.e.s : les visites et les temps d’animation.

Dès le début du mois de mars, les EHPAD se sont confinés, ayant pour conséquence l'arrêt des visites des proches mais aussi des intervenant.e.s vie sociale et bénévoles. A partir du 24 mars, l'isolement relationnel s’est intensifié avec le confinement des résident.e.s en chambre : la priorité était donc de maintenir malgré tout le lien avec les familles. Grâce aux outils numériques et en particulier aux dons de tablettes de la part de partenaires, des « visio-visites » ont été maintenues et ont permis de lutter contre l’isolement de seniors. De nombreux EHPAD de GROUPE SOS Seniors ont également installé et utilisé Familizz, un média privé et sécurisé pour échanger des messages, photos, cartes postales et vidéos.

visites EHPADA l'annonce du Ministre de la Santé et des Solidarités le 19 avril, nos EHPAD ont tout mis en œuvre pour que les visites des proches puissent reprendre en respectant strictement les mesures barrières. Par exemple, des « stands » avec des tables étaient installés dehors pour permettre aux résident.e.s de retrouver leur famille dans un cadre agréable et plus intime.

« En fait, ça n'a pas trop mal marché
On a été bien protégés, bien entourés
C'est sûr, on a rien manqué
Autour de nous : organisation et bonne volonté »

Résident de l’EHPAD Maison Sainte-Marie (Charente) lors d’un atelier d’écriture

 

  • L'animation, pierre angulaire du lien social

Durant la période de confinement, les équipes de nos établissements ont dû également redoubler d'imagination pour proposer des activités aux résident.e.s confinés. Infirmier.ère.s, aide-soignant.e.s, animateur.trice.s, directeur.trice.s... En extérieur ou intérieur, de nombreuses animations leur ont été proposées tout en respectant les gestes barrières.

ehpadkaraokSi les animations avec peu ou pas de matériel était privilégiées, les idées n’ont pas manqué au sein de nos établissements. Défis, loto, karaoké, gymnastique, revue de presse, lecture, golf, jeux d’adresse… Le couloir est souvent devenu le seul lieu de sociabilité et d’animation pour les résident.e.s. A l'EHPAD Les Jonquilles (Seine-Maritime) ou à l'EHPAD Les Figuères (Aude) par exemple, les salarié.e.s ont organisé un loto dans le couloir : chaque résident était sur le pas de sa porte en attendant de pouvoir crier « Bingo ! ». Un bon moyen de faire une activité en groupe tout en étant bien protégé. Les grilles étaient notamment imprimées sur papier avec des pâtes ou haricots secs en guise de jetons. A l’EHPAD Le Bois de Bléville (Seine-Maritime), les équipes ont aussi fait preuve d’inventivité pour égayer la vie des résident·e·s confiné·e·s dans leur chambre en organisant des activités sportives comme le bowling ou le croquet. Le matériel ambulant a aussi permis à l’animateur/trice la possibilité d’arpenter plus facilement les couloirs et proposer des animations spécifiques, comme regarder un film pour les résident.e.s non équipé.e.s d’un téléviseur dans leur chambre.

dehorsPour permettre aux résident.e.s de profiter des beaux jours, de nombreuses animations en extérieur leur ont été proposées : jardinage, jeux de quilles, promenades dans le jardin, olympiades... Toutes les occasions étaient bonnes pour prendre l’air.  Un concert a été organisé dans le jardin clos de l’EHPAD La Kissel (Moselle) le 24 avril, afin d’adoucir le quotidien des résident·e·s après cinq semaines de confinement. Les personnes âgées ont ainsi pu écouter deux musiciens chanter « Quand on a que l’amour » de Jacques Brel, à travers la fenêtre de leur chambre, ou dans le jardin à bonne distance de sécurité et avec la protection d’un masque. Un moment rempli d'émotions applaudi par l'ensemble des résident·e·s. De véritables temps forts sont venus rythmer la vie des établissements notamment autour de la musique.

concert

Pendant la période de confinement, la dimension de convivialité des repas a été mise à mal. Ainsi plusieurs initiatives sont nées, plus particulièrement autour du goûter. Dans un contexte qui contraint à de nombreuses restrictions, offrir un choix y compris sur une action comme un accompagnement de crêpe ou un parfum de glace, a favorisé la motivation et un plaisir renforcé. Des initiatives liées à l’art de la table pour marquer des événements ou jours de fête ont également été mis en place. Car au GROUPE SOS, nous sommes convaincu.e.s que les repas ne sont pas simplement des temps où l’on se nourrit. Dans les établissements où les résident.e.s sont associés à la préparation des repas, l’enjeu a également été de réorganiser ces temps avec toutes les précautions nécessaires dès lors que la situation sanitaire l’a permis afin de maintenir le rôle et l’utilité sociale des résidents engagés dans cette activité.

 

animaux_papier.pngAu-delà des tablettes numériques qui, en plus des visio-visites, ont permis l’organisation de nouveaux formats virtuels d’animations (musique, sport adapté, danse…) et de jeux et loisirs au plus près des centres d’intérêts des résidents, plusieurs de nos EHPAD ont pu bénéficier d’un soutien financier pour l’acquisition d’une « table magique », un dispositif de projections lumineuses, interactives et ludiques adapté aux personnes atteintes de troubles cognitifs. Enfin, une gazette hebdomadaire a parfois été développée pour fournir aux résident.e.s des idées d’activités ludiques et récréatives. Par exemple, un grand nombre d’activités manuelles comme la confection de masques, d'étui à lunettes ou encore d'animaux en papier. Certaines activités créatives individuelles ont mené à la création d’œuvres collectives.

 

 

  • La poésie en images pour adoucir les coeurs

En avril, les salarié·e·s et résident·e·s de l’EHPAD Les Charmes (Moselle) ont réalisé une vidéo présentant un poème composé par Cyrielle Bonan, une amie de la directrice, Virginie Quinten. Au cœur du confinement, cette vidéo est un symbole fort de l’inventivité dont ont fait preuve les professionnel·le·s sur le terrain pour aider les personnes âgées à garder le contact avec le monde extérieur, tandis que les visites étaient interdites. Relayée sur les réseaux sociaux du Groupe, cette vidéo a aussi permis au public de voir un exemple concret de ce que nos équipes font de mieux : consacrer du temps et leur imagination au service du bien-être des bénéficiaires qu’ils accompagnent. La vidéo a été visionnée plus de 2 millions de fois sur les pages Facebook du GROUPE SOS et de GROUPE SOS Seniors.

 

APRÈS LA CRISE, UNE SOCIÉTÉ AU PLUS PRÈS DES BESOINS DES SENIORS

Ces derniers mois ont été difficiles pour les résident.e.s et leurs familles, qui en plus des contraintes et de l’isolement ont dû faire face pour certains à la perte d’un proche. Cette période a aussi été inédite pour les salarié.e.s et bénévoles sur le terrain.

Cette crise a également vu émerger partout un fort élan de solidarité et une créativité sur le terrain, une mobilisation exemplaire des salarié.e.s et des bénévoles, une évolution des pratiques et le bien-être des résident.e.s au centre des préoccupations des équipes, quelle qu’en soit l’échelle. Des constats qui montrent qu’au-delà de la protection sanitaire, nos établissements sont en mesure d’agir au mieux sur la qualité de vie des résident.e.s en temps de crise. Et qui montrent surtout le besoin de repenser hors temps de crise un meilleur accompagnement global du grand âge, au plus proche des besoins des seniors, et de revaloriser l’ensemble des métiers. Augmenter les effectifs de personnels soignants dans les établissements est une nécessité pour un accompagnement de qualité. Il est temps également d’engager une véritable « révolution de la longévité » et de travailler à une meilleure attractivité des métiers du soin et encore plus du grand âge.

MD

 

 

« Il faut revaloriser les professionnels des EHPAD, par les salaires et les carrières, et donner ainsi les moyens d’augmenter les effectifs dans les établissements. On doit revoir ce qui existe pour un accompagnement qualitatif de nos seniors. » Maryse Duval, directrice générale GROUPE SOS Seniors

 

 

Avec la fin de l’état d’urgence sanitaire et l’arrivée de l’été, il ne faut néanmoins pas oublier que la crise n’est pas terminée et que le virus circule toujours. Il faut ainsi plus que jamais maintenir les efforts et rester mobilisés en continuant à respecter les gestes barrières et ainsi protéger nos aînés. Face à une éventuelle seconde vague, c’est en tout cas la réactivité de nos équipes qui fera la différence et permettra d’affronter l’avenir avec confiance.

continue

> En savoir plus sur GROUPE SOS Seniors

> Découvrez les propositions de notre Plaidoyer "Relevons le défi du grand âge"

> Ecoutez ou réécoutez les témoignages de professionnel.le.s de GROUPE SOS Seniors à l'occasion de nos Facebook lives :