Accueil › S'intégrer au temps du confinement : défi relevé pour l'école du CADA Luciole

S'intégrer au temps du confinement : défi relevé pour l'école du CADA Luciole

août 2020

Situés à Nîmes, le Centre d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA) et l'école de la Luciole accueillent et hébergent depuis 2016 des migrants et des demandeurs d’asiles en attente d’une décision de leur demande d’obtention d’une protection internationale. Depuis 2018, l'école de la Luciole propose des ateliers socio-linguistiques (ASL) et s'inscrivent en complémentarité du CADA en proposant à tou.te.s les demandeur.euse.s d'asile d'apprendre le français en s'appuyant sur le contexte de vie de chacun.e au quotidien. Le lien social et l’apprentissage de la langue française constituent des éléments essentiels pour faciliter l’intégration de ces personnes sur le territoire français. La crise du Covid-19 et le confinement ont donc bouleversé l’accompagnement de ces publics : l'équipe de professeur.e.s des ASL se sont mobilisées dès les premiers jours pour que chaque bénéficiaire puisse continuer son apprentissage et ne soit jamais touché par l’isolement.

Ateliers socio-linguistiques virtuels et groupes de discussions

visuel21visuel22Pour assurer la continuité pédagogique de ses Ateliers Socio Linguistiques pendant le confinement, les professeur.e.s de l'école de la Luciole ont lancé dès les premiers jours des groupes d’échanges thématiques sur WhatsApp. Le « Café des Lucioles » permettait de partager quotidiennement des conversations, des photos, des vidéos, devinettes et charades. L'équipe du CADA Luciole s'est également mobilisée en contactant la plupart des apprenants par téléphone, pour leur donner l'occasion d'échanger de vive voix sur leur vie de confiné.e. Professeur.e.s et animateur.trice.s bénévoles proposaient ainsi des rendez-vous téléphoniques individuels ou par groupes de 2 à 3 apprenant.e.s. Ces échanges sont alors devenus de vrais temps forts de la journée, autant pour les apprenant.e.s que pour les professeur.e.s. Le « Journal des Lucioles » invitait les participants à raconter leur expérience du confinement. Un groupe de conversation permettait également d’enseigner deux fois par semaines, les mardis et jeudi de 14h à 16h, un cours de français débutant "G3-G4 ». En parallèle, un groupe "français/Farci" offrait également la possibilité d’échanger en français et en farci.

Deux concours photos « En confinement, j’ai du talent ! » ont été organisés sur les thèmes "Evasion" et " le repas de fête". Ces concours ont permis aux résidents de montrer leurs talents d'artistes et de cuisiniers. Khalifa, lauréat du concours sur le thème de l'évasion a proposé une photographie intitulée "Ma soeur et sa poupée : quand pourrons-nous sortir ?" (cf. ci-dessous).

visuel15 visuel1 concours photo CADA Luciole

Déconfinement, retour A l'ECOLE ET au grand air

Avec le déconfinement, l’activité du CADA et les ateliers socio-linguistiques ont repris progressivement. L'école de la Luciole a rouvert ses portes le 25 mai, avec port du masque obligatoire et 11 élèves par classe maximum. Plus qu’un lieu d’apprentissage, l'école La Luciole est aussi un lieu de vie où les apprenant.e.s peuvent discuter entre eux.elles autour d'un café et où elles peuvent bénéficier d’un accès à internet. Cet espace d’accueil est limité à 4-5 personnes. Un atelier couture est également proposé, notamment pour fabriquer des masques en tissu. Le 7 juillet dernier, l'école a organisé une exposition des photos, textes et poèmes réalisés par les apprenant.e.s pendant le confinement. A cette occasion, les lauréat.e.s des deux concours photos ont reçu un prix. 

visuel ECOLE visuel10 visuel masques

Les équipes ont également pu reprendre les activités et sorties extérieures avec leurs apprenant.e.s : sortie en mer et en rivière, visite d'un château sur le territoire nîmois et d'un site touristique en Camargue, les remparts d'Aigues-Mortes, visite du musée de Nîmes et balade dans ses rues, repas partagés...

  visuel8 visuel6 visuel14

> En savoir plus sur le CADA et l'école La Luciole

> Découvrez les initiatives des CADA de Dax et des Grands Lacs (Landes) pour les demandeurs d'asile durant le confinement