Nos innovations

L’accompagnement du grand âge nécessite d’innover constamment aux côtés des autres acteurs associatifs et les pouvoirs publics

Devant les nombreux blocages liés au cloisonnement et à la sur-réglementation des activités médico-sociales, les pouvoirs publics ont développé plusieurs modalités permettant de leur proposer des fonctionnements différents et une meilleure qualité des services délivrés à nos aîné·e·s. Via des dispositifs dérogatoires étiquetés « article 51 » de la Loi de Financement de la Sécurité Sociale de 2018 ; le Fonds d’Intervention Régional (FIR) dont disposent les Agences Régionales de Santé (ARS) ; ou encore grâce à la Conférence des Financeurs de la Perte d’Autonomie, GROUPE SOS Seniors s’est saisi de ces différentes opportunités. Zoom sur trois initiatives du GROUPE SOS.

EHPAD Camille Saint-Saëns :

une modernisation des modalités du suivi médical des résidents

Les résident.e.s de l’EHPAD Camille Saint-Saëns à Aulnay-sous-Bois bénéficient d’un suivi médical délivré par des médecins traitants libéraux. Cependant, certain.e.s sont parfois admis sans médecin traitant, ou bien celui-ci ne se déplace plus. Pour y répondre, GROUPE SOS Seniors s’est associé à l’ARS Ile-de-France pour augmenter le temps salarié du médecin coordonnateur de l’EHPAD, et ainsi en faire le médecin prescripteur et traitant des résidents dépourvus de ce suivi personnalisé.

L’ARS finance également un programme d’évaluation de cette démarche innovante, mis en place avec le Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) pour l’EHPAD Camille Saint-Saëns et d’autres établissements franciliens.

Plusieurs améliorations qualitatives ont déjà été notées, comme la baisse des hospitalisations et une meilleure cohérence dans les prescriptions et les examens.

Les polycompétences des équipes des EHPAD et leur capacité à intervenir hors les murs de l’établissement sont un facteur précieux dans la conception d’un EHPAD de demain plus inclusif, et en soutien aux professionnel·le·s du domicile parfois isolé·e·s.

C’est dans ce cadre que GROUPE SOS Seniors a développé une plateforme gérontologique expérimentale financée par l’ARS Grand Est, à l’EHPAD Les Iris d’Onville (Meurthe-et-Moselle). Dans l’esprit du dispositif « Mon EHPAD, mon domicile »*, ce programme propose au personnel d’EHPAD une pratique professionnelle mixte, associant hébergement à temps plein en établissement et intervention à domicile. Il préfigure également la simplification de la législation médico-sociale en intégrant l’ensemble des services (hébergement à temps plein, accueil de jour, séjour de répit…) sous une seule autorisation globale.


*Causse D. et Duval M. « L’EHPAD de demain sera participatif et inclusif ou ne sera plus », Actualités Sociales Hebdomadaires, 8 juin 2018, n°3064

EHPAD Les Iris à Onville :

la naissance d’une plate-forme gérontologique diversifiée

La maladie à corps de Léwy :

une équipe mobile dédiée

La maladie à corps de Léwy (MCL) concerne plus de 150 000 personnes en France. Une maladie neuro-dégénérative encore mal connue à ce jour. Si elle s’apparente aux maladies d’Alzheimer et de Parkinson, son diagnostic lui est propre et elle doit être traitée et suivie différemment.
En partenariat avec le service hospitalo-universitaire de Neurologie de l’Hôpital Lariboisière (AP-HP), l’Université Paris Nord et l’association des aidants et malades à corps de Lewy (A2MCL), GROUPE SOS Seniors a proposé à l’ARS Ile-de-France de mettre en place une équipe mobile médico-sociale étroitement associée à l’équipe universitaire de neurologie de Lariboisière.

L’objectif : diagnostiquer les personnes atteintes par cette maladie et vérifier le caractère adapté des pratiques d’accompagnement et de soutien des aidants.

Catherine Laborde, concernée par cette maladie, est marraine de ce projet. Cette initiative est également partagée par les associations ADIAM, Atmosphère, Accueil de Jour Saint-Germain, DELTA 7, l’entreprise Cette Famille et la Fondation Croix-Saint-Simon, partenaires de GROUPE SOS Seniors pour ce projet porté avec le CHU Lariboisière et l’association A2MCL.

NOS ÉTABLISSEMENTS

Au cœur des territoires

Au-delà des grandes métropoles, le GROUPE SOS est implanté dans les régions, y compris l’Outre-Mer, et adapte ses réponses en s’appuyant sur les expertises locales.