MANA - L'Ecole des femmes

L’Ecole des femmes de MANA développe depuis 2002 des actions de médiation et prévention de la santé, en partenariat avec les institutions et les acteurs locaux (166 personnes accompagnées) dans le quartier « politique de la ville » des Aubiers à Bordeaux.

Les missions

Elle a comme mission la prévention, l’accès aux droits et la promotion de la santé auprès des habitants du quartier des Aubiers, quartier « politique de la ville » caractérisé par une grande diversité culturelle, avec une quarantaine de nationalités présentes.

Depuis 2002, l’Ecole des femmes développe des activités pour l’amélioration de la santé des habitants du quartier, spécifiquement à l’égard des femmes migrantes mais aussi, depuis 2015, auprès de seniors.  L’équipe est composée d’une responsable, de deux médiatrices sanitaires, sociale et culturelle, d’une secrétaire et d’intervenants extérieurs : art-thérapeute, artiste plasticienne…

La démarche professionnelle de ce pôle s’enracine dans la démarche interculturelle, l’approche global de la santé et le développement du pouvoir d’agir des bénéficiaires. 

Les objectifs

L'équipe développe ses actions avec deux objectifs principaux :

  • Favoriser l’accès aux droits, à l’information et aux soins via une médiation et de l’interprétariat entre public bénéficiaire et institutions sanitaires, sociales et scolaires ;
  • Développer les actions de prévention auprès des publics les plus éloignés (personnes en situation de précarité, migrants allophones, personnes vulnérables, etc…).

Les actions

Les actions de l'Ecole des femmes portent sur trois axes :

  • La médiation individuelle sanitaire, sociale et scolaire : permanence, informations, orientation, accompagnement administratif et physique, dispositif PRE.
  • Action de partenariat : participation à la concertation des habitants dans le cadre du projet du renouvellement urbain, organisation d’évènements dans le quartier.
  • La médiation interculturelle collective :  causeries, ateliers danse -santé, ateliers sociolinguistiques, apprentissage du vélo, projet avec les seniors « Mémoires d’habitants et migrations » et soutien à la périnatalité via des causeries pour jeunes mamans et femmes enceintes et des ateliers accueil du nouveau-né.

Des ateliers d'art-thérapie et de danse-santé sont également proposés aux femmes de 18 à 50 ans. L'objectif ? Aborder des messages de santé simples et concrets pour permettre aux femmes d'adopter de les appliquer au quotidien. Pour les personnes de plus de 50 ans, un atelier d'art-thérapie spécifique est proposé. Il mêle la danse et le travail manuel et créatif (couture, broderie, tricotage…). On y travaille son corps et on en prend soin. Les exercices sont adaptés aux éventuelles problématiques physiques et psychiques liées à la vieillesse (aspect cognitif et amnésique et travail des articulations). Ils valorisent les savoir-faire des femmes et permettent de passer un moment de partage et de convivialité pour lutter contre l’isolement.

mana

Fresque « La couleur de nos migrations » réalisée avec les séniors accompagnés par l'Ecole des Femmes.