Santé Sud Burkina Faso

Association reconnue d'intérêt général, Santé Sud œuvre depuis 1984 au service du développement international sanitaire et social. Le bureau de la délégation locale de Santé Sud au Burkina Faso est situé dans la ville de Ouagadoudou.

Santé Sud contribue à développer les systèmes de santé des pays, à la demande des autorités sanitaires. À travers une démarche inclusive, concertée et pluri-acteurs, elle se concentre sur l’amélioration de l’organisation et de la qualité des soins offerts par les structures de santé. Tous les niveaux de la pyramide sanitaire sont ciblés par des actions concrètes : de l’identification des besoins des populations à la mise en œuvre de projets d’établissements qui placent les bénéficiaires au cœur de leurs priorités, en passant par la formation des professionnels, la diffusion de nouvelles compétences et la mise en réseau des acteurs des systèmes de soins pour les rendre plus fonctionnels.

Ainsi, dans les quartiers défavorisés de Ouagadougou, Santé Sud accompagne les établissements de santé dans la réorganisation de leurs services en vue d’améliorer la qualité des soins dispensés, notamment les soins mère-enfant. Conseillées par Santé Sud, en partenariat avec l’ONG française Planète Enfants et Développement et l’association burkinabée AGIR, les équipes de santé ont élaboré en 2017 un nouveau projet d’établissement et de service qui place le bien-être des patients au cœur de leur priorités. Pour ce faire, tous les professionnels de la chaîne de soins sont invités à prendre en compte l’ensemble des actes de soins délivrés à un patient et à se coordonner avec les autres acteurs. Cette approche innovante proposée par Santé Sud à l’international est devenue depuis un modèle pour améliorer la qualité de l’offre de soins de structures sanitaires partout dans le monde.

sante sudEn parallèle, un programme de renforcement des compétences du personnel est mis en œuvre dans les domaines de la gestion administrative et financière, de l’hygiène et des pratiques de santé maternelle et infantile. Des sages-femmes sont aidées à s’autoévaluer et à rendre concrètes et opérationnelles les bonnes pratiques recommandées par le référentiel de qualité du ministère de la Santé burkinabé.

Ce programme est aujourd’hui sur le chemin de la pérennisation avec le retrait progressif des experts français et la formation des référents burkinabés, désormais autonomes pour assurer la poursuite de la mise en place de nouvelles pratiques.

Œuvrer à l’amélioration de la santé des plus vulnérables en renforçant les compétences locales

» Découvrez tous les établissements du Groupe SOS dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie