Santé Sud Mali

Association reconnue d'intérêt général, Santé Sud œuvre au service du développement international sanitaire et social. Le bureau de Santé Sud au Mali est la plus grande représentation nationale de l’association.

Dans ce pays en proie depuis 2012 à une crise politique majeure, Santé Sud met en œuvre huit programmes de développement visant à améliorer l’accès à la santé et aux services sociaux de base pour tous. Ces actions bénéficient tout particulièrement aux populations en situation précaire, comme les femmes et les enfants vivant en zone rurale, et font du Mali le premier pays d’intervention de Santé Sud.

C’est au Mali en 1989 que Santé Sud a mis en œuvre pour la première fois son programme d’aide à l’installation des jeunes médecins généralistes communautaires (MGC) dans des régions reculées, en les préparant aux spécificités de l’exercice de leurs fonctions en milieu isolé. Le but est de développer l’offre de soins dans les zones où elle est insuffisante alors que la majorité de la population y réside. Organisés en associations, ces MGC constituent des réseaux de solidarité professionnelle, lesquels ont donné naissance à de nombreuses actions très novatrices, comme la mise en place de réseaux spécialisés de prise en charge globale des maladies chroniques et des troubles mentaux (psychose, dépression, trouble bipolaire, addictions) dans les zones rurales. Le programme d’aide à l’installation des MGC bénéficie depuis 2008 de la reconnaissance de l’OMS.

 

sante sud
 

Afin de répondre aux besoins les plus fréquents de ces médecins éloignés des grands centres, Santé Sud implante également des laboratoires d’analyses biologiques. 20 laboratoires « de brousse » ont déjà ouvert. Ils permettent aux MGC de mieux asseoir leur diagnostic et donc améliorer la prise en charge de certaines affections qui sont une cause de la forte mortalité, surtout en milieu rural, simplement parce qu’elles ne sont pas détectées à temps (paludisme, parasitoses intestinales, affections respiratoires aiguës, tuberculose, VIH, …).

En parallèle, Santé Sud travaille en étroite concertation avec les autorités publiques maliennes pour participer au développement sanitaire et social de la région : renforcer l’offre de soins mère-enfant dans la région de Mopti par un accompagnement des centres de santé communautaires et de l’hôpital régional, programme de lutte contre la tuberculose (formation des médecins des centres privés et communautaires au diagnostic et au traitement de la maladie, actions de sensibilisation), soutien aux associations et au Centre publique d’accueil et de placement familial en matière d’enfance abandonnée, reconstruire le système de santé maternelle et infantile de Tombouctou (formation des professionnels de santé aux soins obstétricaux et néonataux d’urgence), etc.

Parmi les projets mis en oeuvre, le programme Datasanté consiste à équiper des centres de santé communautaires et cabinets privés avec un système de dossier médical partagé informatisé (DMPI). Il permet aux professionnels de consulter et compléter facilement les dossiers médicaux des patients depuis un ordinateur, une tablette ou un smartphone, rendant le suivi médical plus complet et efficace. Il donne également accès à de la documentation médicale et des logiciels d’aide à la décision. Datasanté met également un terme à l’isolement des équipes médicales des zones rurales. Interconnectées, ces dernières peuvent échanger afin de trouver des solutions pour les cas complexes. Pour toutes ces raisons, le DMPI améliore durablement la qualité des soins dispensés aux populations.

Marque de reconnaissance importante pour le projet, de nombreux acteurs publics et privés font régulièrement part à Santé Sud de leur intention de bénéficier du programme Datasanté : l’ONG française Solidarité Mali Rhône-Alpes au bénéfice du centre de santé de référence de Diré (Tombouctou) en 2017, la Banque mondiale qui souhaite diffuser le DMPI en Afrique de l’Ouest en 2018, … Fin 2018, l’offre du programme Datasanté a été renforcée grâce à sa fusion avec le carnet de santé électronique de l’ONG Djantoli.

Œuvrer à l’amélioration de la santé des plus vulnérables en renforçant les compétences locales