TAPAJ PACA

TAPAJ (Travail Alternatif Payé à la Journée) est un programme national d’insertion spécifique. Il permet aux jeunes consommateurs de produits psychoactifs, en situation de grande précarité d’être rémunérés en fin de journée pour une activité professionnelle qui ne nécessite pas de qualification ou d’expérience professionnelle particulière et qui n’engage pas le jeune sur la durée. Son développement est soutenu depuis 2014 par la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA) et est porté  par TAPAJ FRANCE, dont GROUPE SOS Solidarités est membre du bureau. Le GROUPE SOS s’est vu confier le pilotage du programme TAPAJ à Marseille, à Nice, à Avignon, mais aussi en Ile-de-France.

tapajLes origines de TAPAJ

TAPAJ trouve ses origines au Canada. Ce programme y est né en 2000 et s’inspire d’une pratique de jeunes en errance, qui consistait à effectuer de petits travaux pour subvenir à leurs besoins primaires. Une alternative aux métiers de rue a donc été créée en proposant aux jeunes des chantiers courts, rémunérés le jour même.
En France, TAPAJ a été pour la première fois expérimenté à Bordeaux en 2012. Au regard des insertions positives des jeunes bénéficiaires, de nombreux acteurs institutionnels ont souhaité déployer ce programme sur leur territoires.

TAPAJ en région PACA

En 2015, GROUPE SOS Solidarités développe sa première action TAPAJ, portée par le CAARUD (Centre d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques pour usagers de drogues) Le Sleep’In à Marseille. En 2017, l’action est dupliquée à Nice. L’année suivante, l’action est dupliquée à Avignon. Puis en 2019 se consolide une action régionale avec l’affectation d’une équipe TAPAJ à Nice, à Avignon et à Marseille avec le soutien d’un financement du Fond Social Européen (FSE).

Les objectifs

  • Capter les jeunes les plus marginalisés des dispositifs de droits communs, dans une démarche de prévention,
  • Adapter l’accompagnement en fonction de la situation et des problématiques de chaque jeune,
  • Est un outil d’empowerment et de remobilisation du jeune sur ce qui fait frein dans à son intégration sociale,
  • Inscrites dans le plan de lutte contre la pauvreté, les actions de TAPAJ sont encouragées à se multiplier sur le territoire français.

Le public

TAPAJ s’adresse initialement à des jeunes de 16 à 25 ans marginalisés, vivant de la mendicité, confrontés à la consommation de produits psychoactifs.

Les missions

TAPAJ offre l’opportunité de réaliser quelques heures de travail dont la rémunération permet d’assurer les besoins primaires du jeune, évitant la nécessité de la mendicité. Le bénéficiaire peut de cette façon d’avantage se concentrer sur sa situation médico-sociale avec les éducateurs de TAPAJ et ceux des établissements pour usagers de drogues. En se développant à Marseille, TAPAJ France a fait le choix d’expérimenter l’action auprès des jeunes habitants des Quartiers Politique de la Ville (QPV), inscrits dans les trafics de vente de stupéfiant, comme principale solution à une rémunération légale.

Initialement à destination des majeurs, sur les villes de la Région PACA, TAPAJ s’adresse à des jeunes dès 16 ans, pour les accompagner plus tôt, notamment dès leur entrée dans les réseaux de vente de stupéfiant, et à un âge ou le décrochage scolaire est particulièrement fort.

Au-delà de 25 ans (âge permettant l’accès aux minima sociaux), la personne est orientée vers des services de droits communs. Par l’offre d’heures de chantiers, TAPAJ capte les jeunes sans ressource, s’inscrivant dans des modes de vie en marge du droit commun et/ou les poussant à des actes illégaux. En plus d’être un outil de prévention à la santé, TAPAJ est un outil d’insertion globale.

Un accompagnement en plusieurs étapes

Le programme TAPAJ se veut progressif pour s’adapter au mieux à la situation et à l’évolution du jeune.

TAPAJ accompagne le jeune sur un principe de libre adhésion : il est en droit de quitter le programme quand il le souhaite. Son retour sera tout autant possible.

TAPAJ se décline en 3 phases d’accompagnement.

  • La phase 1 correspond à la mise en situation professionnelle et cerner précisément ses besoins : travailler et acquérir une rémunération légale. Le jeune découvre ses limites à l’accès à un emploi ordinaire. Les freins révélés, ils peuvent plus facilement être abordés en entretien avec l’éducateur.
  • La phase 2 se caractérise par la mise en place d’un accompagnement global, en plus de la mise en situation professionnelle. Cette étape a pour but de permettre au jeune d’accéder aux soins et à une remobilisation sociale dans ses démarches.
  • Fort de cet accompagnement, la phase 3 marque l’inscription du jeune dans un projet d’évolution de sa situation par l’obtention d’un emploi, la reprise de la scolarité, la mise en place d’un suivi de ses soins.

Le rôle de l’association intermédiaire

Pour sa mise en situation professionnelle, le jeune est mis en contrat par une association intermédiaire, qui a alors la fonction d’employeur. Lors de la signature du contrat, un éducateur de TAPAj est présent. Les heures de chantiers sont facturées par TAPAJ 25€/heure/jeune.

En phase 1, les jeunes sont rémunérés 10€ net/heure. Sur les 15€/heure restant, 10€ reviennent à l’association intermédiaire pour assurer les charges patronales d’une part et se rémunérer d’autre part. Le solde des 5€ revient à TAPAJ.

En phase 2, le principe est le même avec une rémunération au smic pour le jeune. La différence de rémunération revient à TAPAJ. Le jeune reçoit l’entièreté de sa rémunération de l’association intermédiaire, par virement. L’association intermédiaire facture ensuite à TAPAJ la rémunération du jeune et la participation qui lui revient (10€/heure/jeune).

L’équipe

Elle se compose de :

  • 1 directrice
  • 1 directeur adjoint (1 ETP)
  • 1 responsable d’Activité Technique et Partenariale (1 ETP)

TAPAJ 13 :

  • 1 coordinatrice (1 ETP)
  • 2 éducateurs spécialisés (1,5 ETP)
  • 2 éducateurs techniques (1,5 ETP)
  • 4 éducateurs Spécialisés (3,5 ETP)

TAPAJ 84 :

  • 1 coordinatrice (1 ETP)
  • 1 éducateur spécialisé (1 ETP)
  • 1 éducateur technique (1 ETP)

TAPAJ 06 :

  • 1 coordinateur (1 ETP)
  • 1 éducatrice Technique / chargée d’accompagnement (1 ETP)

Le GROUPE SOS acteur du réseau TAPAJ

Accès aux soins, lutte contre les addictions, accompagnement vers l’insertion sociale et professionnelle… A travers les établissements qu’il gère, notamment en région PACA, le GROUPE SOS est un acteur majeur de la lutte contre les exclusions, notamment au regard de la prise en charge des jeunes en situation d’errance et éloignés de l’emploi.

Grâce à son implantation, son savoir-faire et aux spécificités du terrain qu’il connaît, le GROUPE SOS a souhaité mettre en œuvre le programme TAPAJ en région PACA (et en Ile-de-France), avec l’approbation de la MILDECA.

Le GROUPE SOS déploie le programme TAPAJ dans trois villes de la région :

  • TAPAJ Marseille : 28 boulevard de la Padouane 13015 MARSEILLE
  • TAPAJ Avignon : 2 rue de Blé de Lune 84000 AVIGNON
  • TAPAJ Nice : 5 avenue Martin Luther King 06200 NICE

 

>Télécharger le dépliant de présentation de TAPAJ PACA

>En savoir plus sur le programme national de TAPAJ

> En savoir plus sur TAPAJ en région Ile-de-France

Le réseau national TAPAJ en une carte

 

carte de TAPAJ

 

europe   ue_fse.png

EN SAVOIR PLUS

Découvrez tous nos services en région Provence-Alpes-Côte d’Azur
TAPAJ PACA
35 rue Villeneuve 13001 Marseille

Tél : 04 65 87 98 98
admin.tapajpaca@groupe-sos.org

CONTACT

+ Chrystelle LECLERCQ
Directrice

+ Lionel OLIVIER
Chargé de projet TAPAJ