Adissa

Fondée en 2000, l’Association départementale d'insertion santé et de soins des addictions (ADISSA) est constituée de quatre établissements répartis sur l’ensemble des territoires du département de l'Eure. Elle a rejoint le GROUPE SOS le 28 décembre 2015. Ses missions principales sont l’accompagnement, la prise en charge des conduites addictives et l’insertion santé, la prévention et la formation.

le projet associatif

groupe_sos_solidarit_s_p_le_addictions-77b3.jpgLa singularité de l'ADISSA est de s'être orientée, dès sa création, dans une perspective addictologique, anticipant en cela les réformes médico-sociales qui dix ans plus tard institueront les Centres de soins d'accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA) et les Centres d'accueil et d'accompagnement à la réduction des risques pour les usagers de drogues (CAARUD).

L’ADISSA de l’Eure a développé son réseau d’établissements médico-sociaux (3 CSAPA, 1 CAARUD) et de consultations de proximité à partir de son expérience des Antennes Santé. Celles-ci assurent auprès du département de l'Eure les missions d’Insertion Santé depuis plus de vingt ans. Elles constituent un précieux maillage territorial à partir duquel l’ADISSA déploie son action auprès des quatre Unités territoriales d’action sociale (UTAS) et les adapte aux spécificités de chaque territoire.

C'est de cette place anticipée, favorisant l'accueil d'un public très varié, que l'ADISSA a développé une approche originale privilégiant des réponses interdisciplinaires et intégrant les usagers dans sa démarche de développement et d’évaluation. Les Consultations Jeunes Consommateurs viennent s’appuyer sur l’ensemble de ce réseau d’établissements.

Les MIssions de l'ADISSA

Les CSAPA

Les consultations CSAPA ont pour missions d’accompagner toute personne en difficulté avec l’usage d’un produit licite ou illicite (alcool, tabac, cannabis, héroïne, cocaïne…) ainsi que les personnes de son entourage. Elles assurent l’accueil, l’écoute, l’information, le diagnostic, l’orientation, la prise en charge médicale et/ou psychologique et ont comme objectif global l’amélioration de la qualité de vie et l’autonomie de ses usagers. Les consultations sont gratuites, confidentielles et peuvent être anonymes si la demande en est faite. Elles peuvent également s’adresser à l’entourage (parents, conjoints, amis…).

Les Consultations Jeunes Consommateurs

Réparties sur l'ensemble du territoire, les CJC sont gratuites, anonymes et accueillent les jeunes consommateurs de substances psychoactives (cannabis, alcool, drogues de synthèse, cocaïne, polyconsommation…). Cette démarche précoce prévient l'installation de conduites de dépendance et identifie les situations de mal-être en proposant, le cas échéant, des suivis à long terme. Elles peuvent également accueillir les parents pour des actions d'informations, de conseil ou de médiation. Elles sont composées d'intervenants sociaux et de psychologues cliniciens.

Antennes Santé

Créée en 1992, cette action spécifique d’insertion santé est financée par le Conseil Général de l’Eure et s’insère dans le dispositif RSA du département de l’Eure. Les Antennes Santé ont pour mission de faciliter l’accès aux soins afin de prévenir les processus de précarisation et les risques socio-sanitaires. Ces consultations sont délocalisées auprès des quatre UTAS du département, inscrivant ainsi leurs actions au plus près des bénéficiaires. Les Antennes Santé favorisent également les démarches de retour à l’activité professionnelle. Elles privilégient un fonctionnement de partenariat sur leur territoire d'intervention dans le cadre d’un travail de liaison soutenu avec les différents partenaires locaux.

Le CAARUD 27

Le CAARUD 27 s’adresse à des personnes qui ne sont pas encore engagées dans une démarche de soins ou à celles dont les modes de consommation ou les drogues consommées les exposent à des risques majeurs (infections, notamment hépatite C, VIH, accidents, etc...). Une attention particulière est portée aux usagers les plus marginalisés. Le CAARUD dispose d’un lieu d’accueil situé à Evreux, au 10 rue Chartraine. Il s’agit d’un lieu d’accueil collectif et individuel, chaleureux, anonyme, gratuit et sans jugement. Par des informations et des conseils personnalisés, l'objectif est de prévenir et/ou de réduire les effets négatifs lies à la consommation de produits psychotropes et, ainsi, d’améliorer la situation sanitaire et sociale des usagers. Une équipe pluridisciplinaire de professionnels (travailleurs sociaux, médecin, infirmier, psychologue…), et de représentants d’usagers est disponible pour toutes questions relatives à la santé, à la substitution et aux consommations. La confidentialité et l’anonymat sont garantis. En plus de la mise à disposition des outils de réduction des risques le CAARUD 27 propose :

  • Un accompagnement pour les démarches administratives : de conseils et orientation vers l’hébergement, l’insertion, l’accès aux droits…

  • Un accès aux soins : médecine générale et spécialisée, sevrages, postcures, substitutions…

  • Une aide à la médiation : en facilitant le dialogue avec les institutions et en vous aidant à mieux en comprendre le fonctionnement. En servant de relais avec les autorités locales et les riverains.

  • Une intervention de proximité à l’extérieur du CAARUD 27 en vue d’établir un contact avec les usagers (milieu festif, Accueil Service, Maison d’Arrêt d’Evreux, etc.).

  • Une participation au dispositif de veille en matière de drogues, à la recherche, à la prévention et à la formation sur l’évolution des pratiques des usagers.

  • Une journée bien-être exclusivement réservée aux femmes en présence d’une socio-esthéticienne de l’association l’ABRI, est proposée un mercredi par mois.

  • Le Conseil à la Vie Sociale (CVS) est à l'écoute et disponible pour toute suggestion, idée, conseil, afin de développer et d’améliorer le fonctionnement du CAARUD 27.

Points d'écoute d'Avre et d'Iton

L’ADISSA assure l’accueil et la prise en charge de jeunes souffrant de mal-être au sud du département de l’Eure dans les communes de Breteuil-sur-Iton, Damville, Nonancourt et Rugles, dans le cadre de consultations de proximité.

Prévention

Les actions de prévention des addictions au sein de l’ADISSA s’adressent à des publics variés : adultes, jeunes, professionnels, parents... Elles apportent des informations objectives sur les consommations, leurs différents usages – du simple usage à l’usage abusif et à la dépendance – et aux risques qu’ils impliquent en lien avec les facteurs individuels et environnementaux. Ces actions se situent en dehors de tout jugement moral, de diffusion de peur et/ou de répression. Elles s’appuient sur les acteurs locaux et peuvent prendre différentes formes dans une démarche de santé globale. Les démarches de prévention ont, quelles que soient leurs formes, pour principe de créer des conditions de rencontres et de dialogues afin de permettre :

  • Un échange d’informations, de savoirs et d’expériences en vue d’un éclairage objectif.

  • Une réflexion en vue d’une auto-évaluation du patient et d’une anticipation des risques liés à ses propres comportements de consommation.

  • Une prise de conscience du patient de ses capacités à modifier ses comportements, en protégeant au mieux sa santé et celle des autres.

  • De retarder les premières consommations.

  • De dissuader les conduites prosélytes au sein de l'entourage familial en sensibilisant sur les risques liés aux consommations précoces (alcool et cannabis).

  • De sensibiliser aux risques liés à la banalisation de l'ivresse et à la sexualité sous l'emprise de l'alcool, notamment quant aux problématiques de consentement et d'abus.

Ainsi, les actions de préventions de l’ADISSA de L’Eure se situent dans une démarche de réduction des risques qui vise prioritairement à donner à chacun les moyens de diminuer les dommages induits par les conduites addictives.

Formation

Les formations de l’ADISSA s’adressent à un public de professionnels, dans les entreprises (DRH, encadrement…) ainsi qu’aux acteurs des secteurs éducatif, sanitaire, social et médico-social. Les formations proposent d’actualiser ses connaissances en addictologie et de travailler sur les représentations sociales, culturelles et morales des addictions. L’objectif est de mieux appréhender la relation entre individus, société et addiction. Les formations permettent par ailleurs aux participants d’échanger sur des cas cliniques pour modifier leurs pratiques professionnelles, afin de mieux connaître les différentes approches thérapeutiques et de repérer les structures de soins et de prise en charge à proximité. Elles proposent également d’établir une évaluation des risques psychosociaux de l’usage de produits psychotropes au sein des entreprises. Des journées thématiques sont proposées sur la Prévention du risque suicidaire chez les jeunes et sur les Conduites à risque à l’adolescence. Les formations se font à la demande, en fonction des besoins des équipes, et réunissent des groupes de 10 à 15 personnes.
 

Association départementale d'insertion santé et de soins des addictions

» Découvrez tous ses établissements

Actualités