Acualités Groupe SOS

ACTUALITÉS

Face à la crise agricole, les convictions du Groupe SOS pour concilier agriculture, justice sociale et transition écologique

26 janvier 2024 • ACTUALITÉS

Ces derniers jours, agriculteurs et agricultrices français et européens manifestent leur frustration envers un modèle agricole dépassé. Ils dénoncent les difficultés économiques et sociales auxquelles ils sont confrontés : normes environnementales et européennes jugées trop contraignantes, accords commerciaux menaçant leur rentabilité, inflation faisant grimper leurs charges…

Depuis 40 ans, le Groupe SOS agit pour une société plus solidaire et soutenable. Au cours des dernières années, conscient que les exclusions prennent diverses formes, le Groupe SOS a étendu son champ d’action dans la transition écologique et les exclusions territoriales.

Le Groupe est convaincu que l’agriculture et la transition écologique sont intrinsèquement liées. Oui, l’agriculture doit évoluer pour mieux relever les défis environnementaux et sociaux, mais mettre dos à dos agriculteurs et écologistes est caricatural, et ne permet pas de répondre efficacement à ces enjeux.

D’autre part, guidé par son engagement indéfectible à ne laisser personne sur le côté, le Groupe SOS considère que la transition de l’agriculture doit être une cause sociale. C’est pourquoi plusieurs de nos structures s’impliquent quotidiennement pour l’accélérer.

 

L’agriculture peut relever les défis sociaux et environnementaux

Face aux enjeux climatiques, à l’épuisement des ressources naturelles et à la nécessité de nourrir une population mondiale croissante, le modèle agricole actuel montre ses limites. Dans son rapport de 2022, le GIEC recommandait des pratiques agroécologiques (conservation des sols, agriculture biologique, agroforesterie…), qui permettent de nourrir la population tout en garantissant une plus grande résilience face aux événements extrêmes, favorisant la biodiversité des cultures, animaux et paysages, et fournissant des revenus décents à toutes et tous.

 

Les agriculteurs et agricultrices doivent pouvoir vivre dignement de leur activité

L’association Fermes d’Avenir du Groupe SOS est engagée activement, depuis 10 ans, en faveur de cette transition. Elle travaille à soutenir les agriculteurs et agricultrices dans leur passage à des modèles agroécologiques, qui leur permettent de vivre dignement de leur activité.

Pour Fermes d’Avenir, les agriculteurs ne peuvent pas être les seuls à assumer le surcoût de la transition agroécologique, aussi capitale soit-elle. Celle-ci doit être partagée par tous :

  • Les acteurs publics et les entreprises, qui devraient pouvoir rétribuer les services environnementaux rendus par les agriculteurs, via une législation adaptée ;
  • Les filières alimentaires, qui doivent continuer à travailler au meilleur partage de la valeur ;
  • Les consommateurs qui, pour celles et ceux qui le peuvent, doivent accepter de payer les produits au juste prix, en priorisant notamment une alimentation saine et de qualité.

 

La relève agricole doit être accompagnée

Par ailleurs, en France, plus de 150 000 exploitations agricoles seront à céder dans les 10 ans à venir. Le renouvellement des générations agricoles doit être accompagné et soutenu.

Ainsi, Geolink Expansion, le spécialiste de la data-intelligence et de l’attractivité territoriale du Groupe SOS, a initié, avec Fermes d’Avenir et Eloi, le programme « Territoires Agricoles Engagés ». L’objectif : soutenir les territoires qui ont un fort potentiel de transformation agricole, par l’identification de futurs exploitants, la mobilisation de soutiens, et la proposition d’un accompagnement. Concrètement, le programme apporte à ces territoires des outils et des méthodes de promotion auprès de plus de 24 000 candidat.e.s à l’installation ou à la reprise d’une exploitation. À ce jour, plus de 220 territoires ont manifesté leur intérêt, ce qui représente un peu plus de 30% des exploitations à risque dans les 10 ans, soit quelque 63 000 exploitations agricoles fragilisées – pour anticiper la relève et la transition vers des pratiques agricoles soutenables.

 

Les territoires doivent être accompagnés dans leur capacité à fournir une alimentation suffisante et accessible

Le Conseil National pour la Résilience Alimentaire (CNRA), affilié au Groupe SOS, réunit tous les acteurs engagés, publics et privés, et catalyse des solutions pour œuvrer au rééquilibrage de l’offre alimentaire vers plus de local, à l’adaptation des cultures  aux changements climatiques, et à la création d’une offre transparente qui permette au système alimentaire de résister aux chocs et perturbations.

Dans les territoires, le cabinet de conseil en transition socio-écologique Auxilia accompagne des projets alimentaires territoriaux qui permettent de faire évoluer l’offre et la demande en même temps, pour que les agriculteurs aient des débouchés garantis quand ils transforment leurs activités.

 

La crise agricole doit redéfinir une agriculture socialement juste, respectueuse de l’environnement et économiquement viable

Le Groupe SOS affirme avec conviction que la crise actuelle doit servir de catalyseur pour redéfinir les fondements d’une agriculture socialement juste, respectueuse de l’environnement et économiquement viable, sans opposer les enjeux et les combats.

A lire également

20 février 2024

Paulin, infirmier auprès de personnes addict en grande précarité au Sleep In Paris

La crise persistante liée à la consommation de substances telles que le crack et l’héroïne est un problème de santé…

Lire la suite

30 janvier 2024

Ahmed Aiyoun, l’histoire d’un entrepreneur social égyptien

Ahmed Aiyoun est un jeune homme de Minya (Egypte) accompagné par PPI – People Power Inclusion qui a décidé de…

Lire la suite

19 janvier 2024

Le Groupe SOS salué par l’Ukraine pour sa mobilisation envers les réfugié·e·s, dès le début de l’invasion 

Il y a presque deux ans, les équipes du Groupe SOS répondaient à l’urgence humanitaire, mobilisant des volontaires et des…

Lire la suite

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Témoignages, initiatives, événements…
Toute l’actualité du Groupe SOS dans votre boîte e-mail.

Les champs marqués par (*) sont obligatoires. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d’information sur notre activité. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Pour en savoir plus sur vos droits, veuillez consulter la charte de protection des données personnelles.