Acualités Groupe SOS

ACTUALITÉS

Renforcer les capacités des communautés locales, pilier de la protection environnementale

11 décembre 2023 • ACTUALITÉS

A l’heure où les défis environnementaux ne connaissent pas de frontières, le temps est à l’action collective et globale. Les populations des pays du sud, pourtant peu responsables du dérèglement climatique, sont et seront les plus durement touchées par ses conséquences. Il est essentiel de leur apporter un soutien pour faire face à ce phénomène et protéger leurs écosystèmes. Sans pour autant “faire à leur place”. C’est pourquoi Planète Urgence, ONG du Groupe SOS, renforce les capacités d’agir des populations locales pour qu’elles puissent être actrices de leur développement, tout en préservant la richesse de la biodiversité qui les entoure. 

Planète Urgence déploie depuis 2022 le projet Mosotry à Madagascar dans la région d’Analalava. Ses objectifs : préserver les forêts, les mangroves, les ressources aquatiques et protéger les populations locales. En effet, les mangroves – cruciales pour protéger les côtes de l’érosion et abriter de nombreuses espèces marines – et les forêts subissent une surexploitation : expansion agricole, vente de bois-énergie et bois d’œuvre, etc. De plus, l’insécurité alimentaire, exacerbée par les effets du changement climatique, contribue à la surpêche et à la pêche illicite, mettant en péril les ressources et les revenus des pêcheurs.  Face à ce constat, les équipes de Planète Urgence ont placé la formation, la sensibilisation des communautés locales et le partage mutuel de connaissances au cœur de ses missions, afin qu’elles soient pleinement actrices de la protection des milieux naturels. 

Zoom sur quelques actions de terrain menées par Planète Urgence dans le cadre du projet Mosotry ! 

Les pépiniéristes, maillons essentiels de la reforestation et de la transmission

Les forêts jouent un rôle vital dans la régulation du climat. Selon le Global Forest Watch, Madagascar a perdu l’équivalent de 21% de sa couverture forestière depuis l’an 2000, en faisant l’un des pays les plus déforestés au monde par rapport à sa superficie. Un désastre dont les habitants et habitantes de Madagascar subissent les conséquences. Les épisodes de sécheresse se multiplient, entrainant la prolifération de maladies et de famine. Il est plus que jamais essentiel de replanter massivement.  

Les pépinières – terrains sur lesquels poussent des végétaux destinés à être replantés – constituent ainsi la première marche vers des terres plus vertes et fertiles. Dans le cadre de la campagne de reboisement 2023-2024 déployée à Madagascar, Planète Urgence a pu former des pépiniéristes locaux·ales Opérationnel·le·s dès la fin de leur formation, ces pépiniéristes ont bénéficié d’un soutien matériel comprenant brouettes, arrosoirs, pulvérisateurs et divers accessoires. La cérémonie de clôture de la formation, marquée par la remise de ces équipements, a été honorée par la présence d’autorités locales. Grâce à leur travail, 32 000 boutures pourraient être plantées. 

 

Pour avoir un impact sur le long terme et de plus en plus large, les pépiniéristes nouvellement formés assureront une formation en cascade aux membres d’associations locales, renforçant l’implication des communautés à tous les niveaux de la reforestation. A terme, nous voulons pouvoir nous retirer de la région, sans craindre que les compétences ne se perdent ! Brusco Rasojarivelo, responsable du projet Mosotry chez Planète Urgence 

Les polisin’ala, gardiens indispensables des forêts

Les populations locales sont les mieux placées pour prendre soin de leurs territoires et de ses trésors. C’est pourquoi vingt-quatre volontaires engagés comme polisin’ala (gardes forestiers) ont été soigneusement choisis pour constituer des comités de surveillance dans les quatre villages d’intervention du projet Mosotry.  

Grâce à la formation délivrée par les équipes de l’association, ils ont le pouvoir d’agir face aux menaces environnementales. Ils pourront désormais sillonner les chemins forestiers pour constater l’état des ressources et des coupes. Ils procéderont également à la saisie de produits non-réglementaires tels que le bois et les animaux, et pourront arrêter les trafiquants pour en rendre compte aux autorités compétentes. Ces polisin’ala, arborant fièrement leur certification, incarnent le lien essentiel entre la protection de l’environnement et leur communauté.

La sensibilisation au développement durable, moteur la transition écologique

De nombreuses études et rapports internationaux ont mis en lumière l’importance de la sensibilisation des populations à la préservation de l’environnement. C’est pourquoi les équipes locales de Planète Urgence agissent main dans la main avec la communauté éducative d’Analalava pour sensibiliser dès le plus jeune âge.  

Dans une démarche globale visant à consolider le lien entre éducation, environnement et développement local, cette collaboration s’est déployée depuis 2022. Elle se poursuit en 2023 notamment avec la distribution de matériel scolaire, la formation des enseignant·e·s à l’intégration des modules environnementaux et la mise en place de jardins scolaire.  

Grâce à cette collaboration, les enfants intègrent ainsi des connaissances essentielles sur le vivant et adoptent des comportements respectueux de leur environnement au quotidien. Un module éducatif vertueux puisqu’ils diffuseront ces savoirs et bons gestes dans leur sphère familiale, ce qui peut rayonner dans leur communauté et, pourquoi pas, faire naître des vocations. 

Dans les régions particulièrement exposées aux dangers du dérèglement climatique, la protection de l’environnement va de pair avec l’amélioration de vie des communautés locales. A Madagascar comme dans tous ses pays d’intervention, Planète Urgence a à cœur de co-construire avec les populations locales chaque projet. Seul le partage mutuel de connaissances, de compétences, d’expériences et d’expertises permet de porter des projets ambitieux et solides dans le temps, à la hauteur des enjeux environnementaux actuels 

La déforestation n’est pas une fatalité 

La lutte pour préserver les forêts du monde porte ses fruits : dans certains pays comme en Indonésie, au Costa Rica, en Chine ou en Malaisie, le rythme de déforestation a fortement diminué en 2023. La perte de forêt tropicale primaire s’est inversée, avec des taux qui s’étalent respectivement entre -64% et -57%. (Global Forest Watch, 2023).  Le chemin pour stopper cette déforestation massive est encore long et le soutien de toutes et tous est essentiel. C’est pourquoi Planète Urgence a lancé une campagne de dons, pour que chacun.e puisse participer et devenir un ou une planteuse d’espoir.  

Devenir planteur/planteuse d’espoir ! 

A lire également

20 février 2024

Paulin, infirmier auprès de personnes addict en grande précarité au Sleep In Paris

La crise persistante liée à la consommation de substances telles que le crack et l’héroïne est un problème de santé…

Lire la suite

30 janvier 2024

Ahmed Aiyoun, l’histoire d’un entrepreneur social égyptien

Ahmed Aiyoun est un jeune homme de Minya (Egypte) accompagné par PPI – People Power Inclusion qui a décidé de…

Lire la suite

26 janvier 2024

Face à la crise agricole, les convictions du Groupe SOS pour concilier agriculture, justice sociale et transition écologique

Lire la suite

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Témoignages, initiatives, événements…
Toute l’actualité du Groupe SOS dans votre boîte e-mail.

Les champs marqués par (*) sont obligatoires. Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer les lettres d’information sur notre activité. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Pour en savoir plus sur vos droits, veuillez consulter la charte de protection des données personnelles.