Alimentation et agriculture responsables : des formations à l’artisanat local

Accueil / Actus / mars 2022

Le Groupe SOS agit chaque jour de manière transversale pour accélérer la transition écologique dans les territoires : agriculture, alimentation, préservation du patrimoine naturel, formation, financement de la transition… Parmi les actions du Groupe SOS, Savoir-faire et Découverte propose des formations vers une agriculture et une alimentation plus responsable et ancrée dans les territoires locaux. A l’occasion du Salon de lAgriculture, nous donnons la parole à Arnaud Trolle, fondateur et directeur de Savoir-faire et découverte.

Formations-actions : apprendre par le geste avec des artisans locaux

Savoir-faire et Découverte propose des formations de quelques jours (3 à 30) qui alternent entre théorie et mise en pratique pour permettre à chacun·e d’acquérir des savoir-faire manuels et artisanaux. Les formateurs sont des artisans en activité qui reçoivent les personnes en formation sur leur lieu d’activité.

« Nous formons exclusivement à des métiers qui participent à l’économie locale et écologique. Nous voulons créer de lactivité avec un faible impact environnemental. Par exemple, certains de nos artisans formateurs sont apiculteurs en biodynamie, responsables d’une microferme en permaculture, boulangers bio ou détiennent tout simplement un commerce de proximité. Les personnes qui se forment vont pouvoir plonger dans le quotidien des artisans, comprendre par le geste la réalité des métiers. »

Le circuit court pour le développement durable des territoires

Les formations proposées par Savoir-faire et découverte enseignent des activités avec des logiques de circuit court. Les métiers proposés peuvent s’exercer intégralement sur un seul et même territoire avec l’approvisionnement chez les producteurs locaux, la transformation à proximité puis la vente aux habitant·e·s de ce territoire. Cela permet de faire circuler la richesse au sein ces zones et de les développer.

« Nos différentes formations permettent à ceux qui y participent d’exercer une activité locale. Par exemple, nous proposons des formations pour apprendre à transformer le lait en fromage ; la personne va se fournir en lait auprès de l’agriculteur local, le transformer, puis vendre le fromage aux habitants de ce territoire. Ce modèle est le même avec l’élevage de volaille ou encore avec les légumes transformés pour faire des conserves. L’idée est que tous les maillons de la chaine de production alimentaire durable restent sur un même territoire. Cela évite, par exemple, que l’hiver approchant on se fournisse en fruits ou légumes en Espagne, alors qu’avec un artisan à proximité qui transforme vos légumes en conserve, les habitants peuvent avoir une alimentation de qualité et locale toute l’année. Ce modèle de production répond aussi à l’enjeu de l’autonomie alimentaire et du développement des territoires. »

Un modèle accessible à tous

Savoir-faire et découverte dispose de formateurs partout en France, dans de multiples domaines. Les métiers enseignés sont pour la plupart des métiers qui permettent de s’installer et d’en vivre sans avoir besoin d’être propriétaire d’une grande surface.

« Par exemple, tous les métiers de transformation des produits évoqués précédemment peuvent se faire sur une petite ou moyenne surface, ou en partenariat avec la ferme fournissant les matières premières. »

Les formations, basées sur les techniques de pédagogie participative, permettent aux futurs artisans et agriculteurs de disposer des savoir-faire nécessaire à l’exercice d’une activité. Ainsi, ces formations sont accessibles à tous.

« Nous avons beaucoup d’artisans en formation qui sont dans un processus de reconversion professionnelle. Nos formations leur permettent de changer radicalement dactivité pour aller vers l’agriculture durable, grâce à l’engagement  de professionnels qualifiés, engagés dans cette volonté de transmission.

 

 

Facebook
Twitter
LinkedIn