​​Défendons une alimentation saine et accessible à tous​ !

Accueil / Actus / décembre 2022

Jusqu’à 828 millions de personnes souffraient de la faim en 2021 dans le monde. Un fléau présent en France sous plusieurs formes, et auprès d’un public très large. La précarité alimentaire et la malnutrition touchent des personnes à toutes les étapes de leur vie : enfants en bas âges, étudiants, personnes âgées… Il faut agir. Comment ? Découvrez les actions des équipes de terrain qui favorisent directement une alimentation saine et accessible au plus grand nombre.

Aider les personnes en situation de précarité

Les équipes et bénévoles d’ANDES, le réseau national des épiceries solidaires, permettent aux personnes en situation de précarité d’avoir accès à une alimentation équilibrée et à petits prix. Les épiceries solidaires se présentent comme des épiceries de proximité classiques. Elles proposent une aide alimentaire qui allie choix, fraîcheur, qualité et respect du goût, des cultures et des habitudes. Chaque client bénéficiaire choisit dans l’épicerie solidaire les produits qu’il souhaite consommer en participant à hauteur de 20% en moyenne du prix marchand. L’accompagnement va plus loin : accès aux droits, ateliers et échanges face à l’isolement, accompagnement social… Avec plus de 500 épiceries partout en France, ANDES démontre que le modèle de l’épicerie solidaire est essentiel pour lutter contre la précarité alimentaire.

Les étudiants de plus en plus touchés

Les étudiants sont particulièrement touchés ces dernières années : un quart des étudiants disent ne pas pouvoir acheter de fruits, près de 2 sur 3 ni viande, ni poisson, et 11% ne peuvent accéder aux légumes. Le réseau ANDES compte plus de quarante épiceries solidaires dédiées aux étudiants touchés par la précarité et l’isolement, leur permettant d’avoir accès à une alimentation équilibrée et à un accompagnement social. C’est par exemple le cas d’Epi’Sol, dans le 5ème arrondissement de Paris.

Les chantiers d’insertion, un maillon essentiel

Les ateliers et chantiers d’insertion d’ANDES sont situés dans les marchés de gros de Rungis, Perpignan, Lomme (Lille), Marseille et depuis peu Rouen. Ils ont pour vocation de collecter auprès des grossistes et producteurs les fruits et légumes invendus, de les valoriser puis, de livrer des épiceries solidaires adhérentes au réseau ANDES et d’autres structures d’aide alimentaire. Ils sont ainsi un maillon intermédiaire essentiel pour permettre aux personnes touchées par la précarité alimentaire d’accéder à une alimentation variée.

Au cœur du Marché d’Intérêt National de Rungis, les paniers de fruits et légumes issus des invendus, préparés quotidiennement par ANDES, sont par exemple redistribués sous la forme de paniers solidaires aux résidents de quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV). « Mon panier primeur solidaire » offre ainsi une solution nouvelle pour permettre aux résidents les plus précaires des QPV d’accéder plus facilement à une alimentation de qualité.

En finir avec la dénutrition chez les personnes âgées  

En France, près de 270 000 seniors en EHPAD et 400 000 personnes âgées à domicile sont touchés par la dénutrition. Pour le Groupe SOS Seniors, qui gère 113 établissements et services, dont 70 EHPAD, l’alimentation est une priorité : conserver le plaisir de bien manger des personnes âgées est essentiel. Aspect visuel, texture, goût tout est mis en œuvre pour permettre aux personnes âgées d’apprécier les plats préparés par les chefs du Groupe SOS Seniors, notamment avec le programme Silver Fourchette, une autre association du Groupe SOS qui contribue à améliorer l’alimentation dans nos établissements… et plus encore ! Car Silver Fourchette est un programme national alimentaire alliant santé et plaisir pour toutes les personnes âgées. Conférences, formations, ateliers de cuisine et concours gastronomique, Silver Fourchette valorise les métiers de cuisiniers en EHPAD et redonne du plaisir aux seniors avec sa nouvelle approche de la gastronomie, directement auprès des professionnels de l’alimentation, des aidants et des personnes âgées elles-mêmes. 

Lutter contre la malnutrition infantile 

1 enfant sur 3 ne sait pas reconnaître ce qu’il mange. La connexion avec la réalité disparaît et l’enfant a du mal à reconnaître les produits, ne sachant pas d’où ils proviennent ni comment ils sont cultivés ou élevés. Transmettre aux enfants les connaissances nécessaires pour leur avenir et pour se nourrir sainement est essentiel pour faire des futurs adultes en bonne santé. 

Il est évident que l’adulte a un rôle à jouer, aussi il semble nécessaire que les métiers de bouche et les différents producteurs viennent en renfort pour transmettre leurs connaissances et leurs savoir-faire. C’est pourquoi l’association Les Enfants Cuisinent proposent dans les écoles des actions de prévention et de lutte contre l’obésité infantile et contre toutes les maladies liées à l’alimentation des enfants, à travers des ateliers pour découvrir et apprécier la richesse, la variété et la diversité des produits alimentaires.  

Pour initier les tout-petits à la nature, à la culture et à l’alimentation, l’association Crescendo propose des ateliers de sensibilisation dans ses crèches. Par exemple, l’équipe du multi-accueil « Les crayons de couleur » à Chanteloup-en-Brie (77) a imaginé un projet avec plusieurs actions à visée pédagogique telles que : l’aménagement d’un potager et des plantations en serre dans l’enceinte de la crèche, l’accueil et la découverte d’insectes et des ateliers de cuisine hebdomadaires pour les enfants. 

Le Groupe SOS lance une campagne pour sensibiliser à la nécessité d’agir pour une alimentation saine et accessible

En cette fin d’année, période de fêtes souvent synonyme de repas copieux, le Groupe SOS lance une campagne de sensibilisation pour mettre en lumière les enjeux d’une alimentation saine, et rappelle la nécessité de lutter contre la précarité alimentaire et l’accessibilité à des produits alimentaires diversifiés.

 A lire également :

Facebook
Twitter
LinkedIn