L’art s’invite au FAM le Haut d’Antibes

Accueil / Actus / octobre 2021

A l’occasion de la journée mondiale du handicap, les résident·e·s du Foyer d’accueil médicalisé (FAM) le Haut d’Antibes, établissement du Groupe SOS, dévoilent leurs talents artistiques à travers le théâtre, l’écriture, la peinture, la musique….  La Journée mondiale du handicap (9 octobre 2021) a pour objectif de promouvoir l’accès à la vie économique, sociale et politique de ces personnes et de favoriser leur intégration au sein de nos sociétés. En choisissant de la relier aux activités artistiques de ses résident·e·s, l’équipe du FAM Le Haut d’Antibes souhaite montrer que l’art est un puissant vecteur d’insertion et de stimulation psychique.

Ouvert depuis 2015, le Foyer d’accueil médicalisé (FAM) le Haut d’Antibes accueille des hommes et des femmes n’étant plus en capacité de vivre seul·e·s et âgé·e·s de plus de 45 ans, en situation de handicap psychique. Le FAM leur offre un lieu de vie ainsi qu’un accompagnement socio-éducatif et des soins de qualité. L’équipe s’appuie sur les capacités de chacun et vise autant que possible le maintien ou le progrès de l’autonomie de la personne accueillie.

Quand le handicap s’envole avec les notes…

Dans sa jeunesse, Madame Bernardi était pianiste. Touchée par une déficience psychique accentuée par les événements de la vie, elle a intégré le FAM il y a quelques années. Si en temps normal, elle s’exprime avec difficulté et présente différents troubles psychiques, sa différence s’efface dès qu’elle s’installe au piano. Elle redevient la musicienne qu’elle était dans sa jeunesse. Avec d’autres résident·e·s et professionnel·le·s qui s’entrainent toute l’année durant l’atelier de musique proposé par le FAM, elle offrira aujourd’hui un concert à tous les spectateurs, mettant en valeur les talents de chaque musicien·ne.

52 poèmes pour exprimer les souvenirs d’enfance

Pour l’occasion, Patrice Trémoulet dévoile son recueil « Poèmes d’un soir », tout juste édité. Si dans la vie quotidienne, ce quinquagénaire présente des troubles importants du comportement, lorsqu’il prend sa plume pour composer, impossible d’imaginer sa différence. M. Trémoulet a intégré le groupe d’art-thérapie à son arrivée au FAM, en 2016. Pendant plusieurs années, ses représentations, notamment en dessin, renvoyaient à sa tentative de « retrouver et revivre » son « paradis perdu » que fut son enfance et son adolescence. Au fil des séances, il a commencé à mettre des mots, des phrases brèves, puis des vers de poésie entiers pour accompagner ses productions artistiques.  Son « voyage intime » a démarré en janvier 2020, quand à la suite d’un rêve sur son frère, il a dessiné cette vision, puis rédigé un poème pour le lui raconter.  Il a alors écrit chaque semaine un nouveau poème durant un an pour raconter son histoire, ses souvenirs et sa vie qu’il désire immortaliser et figer pour toujours. L’écriture lui permet de « se réunir » à nouveau avec des êtres chers qui ont quitté ce monde ou les personnes qui ont traversé sa vie et dont il n’a plus de nouvelles. Aujourd’hui Patrick Trémoulet poursuit ce travail d’écriture et a déjà commencé un deuxième recueil intitulé « Passages ». Contrairement au premier, ce recueil est un regard vers l’avenir et veut marquer le passage de M. Trémoulet vers une page nouvelle, qui marquera le début d’une vie qui lui permette à nouveau d’aimer et d’espérer.

> Découvrir le recueil « Poèmes d’un soir »

La troupe des « Joyeux Lurons » entre en scène !

Lorsqu’un acteur monte sur scène, il oublie ce que l’on est, ses limites, ses différences, parfois même son aspect physique pour devenir le personnage qu’on incarne. Les résident·e·s du FAM changent eux aussi abandonnent leur statut de résident·e·s pour emprunter celui d’acteur. Par cet art, ils expr

iment des messages, des émotions ou des sensations que les mots ne permettent pas d’énoncer bien qu’ils fassent partie d’eux-mêmes. En 2018, dans le cade de l’art thérapie, les résident·e·s ont décidé de monter la troupe des « Joyeux Lurons ». Pour cette journée portes-ouvertes, ils interprèteront « Le secret de Tatie », une pièce écrite et mise en scène par Denis Cousin. Elle a été choisie par les résident·e·s pour être « comique, brève et légère ». Les répliques sont courtes, ce qui permet une implication facile et équilibrée de chacun. Cette représentation est le fruit de 9 mois de travail pour la troupe des « Joyeux Lurons ». Toute l’année, la troupe s’entraine dans le cadre des ateliers du théâtre thérapeutique.

L’art, un outil de communication et de stimulation psychique

Partageant l’idée que la musique, le théâtre et tous les autres arts sont de puissants vecteurs d’insertion et de stimulation psychique, le FAM Le Haut d’Antibes propose toute l’année des ateliers et utilise l’art-thérapie pour accompagner leurs résidents. En s’adaptant aux capacités et aux envies de chaque personne accueillie, l’équipe propose des ateliers musique, théâtre, peinture, écriture, mais également des visites de musée et d’expositions… Autant de moyens d’expression qui leur permettent de gagner en autonomie, de développer leur sensibilité et d’améliorer la communication.

> Découvrez nos actions en faveur des personnes en situation de handicap